Rapport de l’ACBD 2015

Le secrétaire de l’ACBD, Gilles Ratier dévoile le Rapport de l’ACBD (l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée) pour l’année 2015. Le secteur se porte plutôt bien et les parutions sont en légère baisse.

UNE PRODUCTION EN BAISSE

Avec 5255 livres de bande dessinée publié en 2015 (dont 3924 nouveautés), la production est donc en légère baisse. C’est seulement la deuxième fois en 17 ans que cela se produit dans le monde du 9e Art ; soit 6,9 % de la production éditoriale globale sur le marché français.

Parmi les albums publiés, 960 titres sont des rééditions, 276 sont des recueils d’illustrations et 96 ouvrages sont des essais sur l’univers de la Bande Dessinée.

TROIS GROS GROUPES SE PARTAGENT LE MARCHE

Malgré une baisse significative pour l’ensemble de la production, trois groupes se partagent le marché : Groupe Delcourt (Delcourt, Soleil, Quadrants, Tonkam…) a publié 762 titres (moins 18 par rapport à 2014) ; Média Participation (Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Kana, Urban Comics…) a publié 698 titres (80 de moins que l’année précédente) et enfin le Groupe Glénat (Glénat, Vents d’Ouest) a publié 392 titres (420 l’année précédente).

DES PETITES STRUCTURES RÉSISTENT

Le groupe Hachette (Hachette, Albert-René, Pika…) a dévoilé 300 titres ; le groupe Panini (Panini manga, Panini comics…) 273 ; le groupe Madrigall (Casterman, Fluide Glacial, Gallimard, Sakka, Futuropolis…) 266 titres ; ou encore le groupe Bamboo (Bamboo, Grand Angle…) 154 titres pour les structures les plus connues.

Viennent ensuite, le groupe Steinkis (Steinkis, Jungle, Vraoum, Warum…) a proposé 82 titres et les Humanoïdes Associés 77.

Les petites maisons d’édition résistent. Notamment Ankama (48), Clair de Lune (42 titres), Dimitri Kennes (16), Mosquito (16), le groupe Hugo (15) ou encore Akileos (15). Beaucoup de toute petites structures publient moins de 15 titres pour l’année 2015 (La Boite à Bulles, Misma, L’employé du moi, Flblb…), de ce côté là c’est assez stable.

88 TITRES A PLUS DE 100 000 EXEMPLAIRES

En plus du Papyrus de César, la nouvelle aventure d’Astérix et Obélix (Hachette) tirée à 2 250 000 exemplaires, 87 autres titres ont été imprimés à plus de 100 000 exemplaires, notamment : 550 000 du tome 14 de Titeuf, 310 000 pour Le Chat, 300 000 pour le nouveau Corto Maltese, 300 000 pour Largo Winch et plus étonnant malgré les louanges et les prix 230 000 pour L’arabe du futur (Allary). Le marché est donc tiré vers le haut par ces gros block busters !

En dehors des bandes dessinées de type « franco-belge », les tomes 22-23 et 24 de Walking Dead ont été tirés à 100 000 exemplaires chacun pour les comics. Jungle a tiré 100 000 exemplaires pour trois titres des Simpson et avec le nouvel épisode de Star Wars à l’écran, les deux structures se partageant les licences ont mis aussi le paquet : 35 000 pour Le réveil de la force 1 (Panini) ou 22 000 pour Rebels 1 (Delcourt).

Pour les mangas, comme les années précédentes, c’est One piece (Glenat) qui tient le haut du pavé (170 000 ex), puis Naruto (Kana) avec 150 000 exemplaires et enfin Fairy Tail (90 000 ex). Sachant que trois titres de chacune de ces licences paraissent chaque année.

Pour lire l’ensemble du Rapport de l’ACBD 2015, cliquez ici.

Article posté le mardi 29 décembre 2015 par Damien Canteau

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir