Alexandrin ou l’art de faire des vers à pied

Poète des campagnes et des villes, Alexandrin vend ses textes pour survivre. Un jour, il fait la connaissance de Kévin qui va devenir son auxiliaire. Ensemble, ils vont parcourir les routes pour donner du bonheur aux habitants. Pascal Rabaté et Alain Kokor mettent en scène leurs pérégrinations dans Alexandrin ou l’art de faire des vers à pied, une magnifique fable fantaisiste chez Futuropolis.

DE LA DÉCLAMATION DE VERS…

Aristocrate sous le sou, Alexandrin de Vanneville est un vrai poète ambulant qui arpente les rues des villes dans le but de vendre ses textes. Long manteau bleu sur le paletot et sacoche sur l’épaule, il sonne à toutes les portes et commence à déclamer des vers – car il ne s’exprime que comme cela – pour appâter le client. Il lui tend alors ses manuscrits pour que ce dernier en choisisse un et le lui achète.

Les rues, les habitants et les commerçants, il les connaît par cœur. La jungle urbaine n’a pas de secrets pour cet homme distingué et qui manie la langue française de la plus belle des manières.

… A LA VIE A DEUX

Alors qu’il mange un sandwich au bord d’un fleuve, Alexandrin aperçoit un jeune garçon qui tente de trouver à manger dans une poubelle. Il lui propose alors de partager son repas. Il faut souligner que Kévin – c’est son nom – n’a rien avalé depuis plus de deux jours.

Pour finir le frugal repas, le vieil homme sort de sa poche deux sucettes. D’abord méfiant, l’adolescent accepte. Intrigué par ce personnage haut-en-couleur et qui slame comme personne, Kévin décide de le suivre. Il devient alors son auxiliaire, son stagiaire…

ALEXANDRIN : EXERCICE DE STYLE(S)

Lorsque deux artistes se rencontrent cela donne un magnifique album ! Pascal Rabaté (La déconfiture, Vive la marée !) et Alain Kokor (Au-delà des mers, Supplément d’âme) mêlent leur talent pour réaliser Alexandrin, OVNI dans le monde du 9e art.

Ils imaginent une fiction d’une légèreté, d’une grande douceur et d’un bel optimisme ; et cela fait un bien fou lorsqu’on la lit. Mâtiné d’un humour très british, ils composent un hymne aux choses simples de la vie, aux petits riens qui font un grand tout. Ils célèbrent ainsi la beauté de la vie, simple et aérienne, par la poésie.

La poésie, les vers, les rimes, les alexandrins, la fluidité du débit et les idées formées par un succession de mots qui virevoltent, composant une musique pour les oreilles, constituent un bel hommage aux écrivains et aux poètes. Alexandrin attire avant tout le lecteur par sa grande qualité d’écriture.

UNE RENCONTRE POETIQUE

Pour incarner cette belle histoire, Alain Kokor et Pascal Rabaté ont réuni un duo différent mais tellement complémentaire. Leurs vies sont à mille lieues l’une de l’autre : d’un côté un vieil homme solitaire, fantaisiste, iconoclaste, fabulateur, à l’air aristocrate mais pauvre, qui ne parle qu’en alexandrin et de l’autre, un jeune adolescent, sans parents. Ainsi, Alexandrin représente le passé, le charme désuet de la poésie, la mélancolie et Kévin, le présent et la connexion au réel. Pourtant, ils vont se trouver, s’apprécier et parcourir les routes ensemble. Un bel équilibre entre la jeunesse et l’expérience.

Alain Kokor met admirablement en image le scénario de Pascal Rabaté (Ibicus). Le dessinateur de Mon copain secret (La Gouttière) dévoile de magnifiques planches aux crayons de couleurs leur donnant un côté suranné idéal pour raconter cette rencontre poétique.

Alexandrin confie d’ailleurs à Kévin : «Mais la poésie ce n’est pas que les rimes, c’est la façon de voir ou d’interpréter les choses qui prime…»

Article posté le mercredi 06 septembre 2017 par Damien Canteau

Alexandrin ou l'art de faire des vers à pied de Alain Kokor et Pascal Rabaté (Futuropolis) décrypté par Comixtrip le site Bd de référence
  • Alexandrin ou l’art de faire des vers à pied
  • Scénariste : Pascal Rabaté
  • Dessinateur : Alain Kokor
  • Éditeur : Futuropolis
  • Prix : 22€
  • Parution : 24 août 2017
  • IBAN : 9782754818438

Résumé de l’éditeur :  « Alexandrin de Vanneville, poète des campagnes et des villes, arpentant les chemins et les villes, de terre ou de bitume, par vent et par la pluie, sans me taire et sans amertume, je survis en proposant ma poésie ». Refusant la servitude moderne, Alexandrin a choisi de ne s’exprimer qu’en rimes et de gagner sa vie en vendant en porte-à-porte ses poèmes photocopiés. Inutile de préciser qu’il ne roule pas sur l’or, mais cette vie lui réserve des petits plaisirs, comme celui de ne payer ses achats qu’avec des pièces jaunes. Rencontrant Kevin, un jeune adolescent fugueur, il décide de le prendre sous son aile, et le nomme auxiliaire en Contrat Indéterminé en Mendicité. Il va lui faire découvrir que la poésie ce n’est pas que des rimes, c’est aussi une façon de voir et d’interpréter les choses. Amis de longue date, Alain Kokor et Pascal Rabaté ont attendu plus de 25 ans avant de se lancer dans un projet commun. Chacun des deux artistes est allé puiser dans la fantaisie de l’autre pour nous offrir un authentique petit bijou intemporel.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir