Bergères guerrières : la relève

Depuis quelques années, les hommes du village ont été mobilisés pour faire la guerre. Pour défendre la cité, les femmes ont créé l’ordre des Bergères guerrières. Parmi les aspirantes à l’intronisation, il y a Molly mais aussi Liam, son jeune ami garçon. Les nouvelles recrues vont subir un entrainement très sportif dans le premier volet de Bergères guerrières, une sympathique série jeunesse signée Jonathan Garnier et Amélie Fléchais.

L’ORDRE DES BERGÈRES GUERRIÈRES

Depuis maintenant dix longues années, tous les hommes en âge de combattre sont partis pour les Terres mortes afin de lutter contre des envahisseurs. Seuls les plus vieux et les jeunes garçons n’ont pas été mobilisés.

Le quotidien du village s’est alors transformé puisqu’il ne restait en majorité que les femmes. En plus des taches ménagères, elles doivent assurer l’éducation des enfants, les moissons ou encore la défense de la cité. Pour cela, elles ont créé l’ordre des Bergères guerrières : de vaillantes amazones sur leurs fidèles destriers. Arcs, glaives, marteaux ou combats à main nues, elles sont devenues des spécialistes.

MOLLY DEVIENT UNE BERGÈRE GUERRIÈRE

Seule avec sa maman depuis 10 ans, Molly n’attend qu’une chose : être intronisée Bergère guerrière et enfin défendre le village. C’est son grand jour, la cérémonie va débuter. Excitée comme une puce, elle met sa cape verte d’apprentie et enfourche Barbe-Noire, son mouton fidèle.

Elle est alors rejointe par Erin et Abbie sur la route vers le lieu de l’intronisation. S’ajoute aussi Ellen, une rivale mais aussi une mystérieuse jeune fille que personne ne connait.

Nora, la mère d’Abbie débute le rituel, assistée par quatre sages et le maire du village. Une dizaine d’apprenties se tiennent aux côtés de bergères confirmées.

Après avoir découvert la supercherie de Liam – jeune garçon ami de Molly – qui déguisé voulait entrer dans l’ordre, elles vont pouvoir débuter leur entrainement : tir à l’arc avec Cul-de-fer et lutte…

LE SOUFFLE DE L’AVENTURE

Après le remarquable Momo (avec Rony Hotin, Casterman), Jonathan Garnier dévoile Bergères guerrières, une très belle série jeunesse fantastique. Pour ce premier volet enthousiasmant de la saga , il met en place une aventure et une intrigue accrocheuses qui plairont aux plus jeunes.

L’ancien directeur de la collection Etincelles des éditions Ankama (Kairos de Ulysse Malassagne notamment) imagine un univers médiéval celtique très riche, proche des films d’animation Dragon (Dreamworks) ou Rebelle (Disney Pixar).

Le village a des allures de Village d’Astérix, proche de la mer, avec des palissades en bois et semble être aussi irréductible. En choisissant de n’avoir que des femmes à la tête de la petite cité, Jonathan Garnier en fait une société matriarcale comme dans certains villages africains ou asiatiques. Par la force des choses, elles se sont organisées pour toutes les tâches du quotidien, y compris la guerre.

DE BELLES VALEURS VEHICULEES

Jonathan Garnier mise aussi sur l’action, le fantastique et l’humour pour faire entrer le lecteur dans sa nouvelle série. Il invente ainsi une galerie de personnages disparate mais complémentaire. Toutes ces femmes et ces quelques hommes apportent de la bonne humeur au récit par leur personnalité. Il y a les instructrices : Nora, la cheffe, la doyenne qui donne les cours sur les lois, Holga qui donne les cours de combat, Tatie Jane forte au tir à l’arc et Mamie Maria (grand-mère de Molly) qui s’occupe de l’élevage des boucs.

Pour les apprenties, en plus Molly, il y a Liam dont le frère se moque de son envie de devenir guerrière bergère, Abbie la plus forte, Erin la peureuse, Katty la bonne cavalière, Capucine qui mange tout le temps et Ellen la frimeuse.

Il glisse aussi dans son excellent récit de belles valeurs : l’amitié, l’entraide et les relations uniques des animaux avec leurs maîtres. Parfois, leur indéfectible amitié (depuis leur enfance) pourra faire penser à Belle, le Terre-Neuve de Belle et Sébastien. Il y a aussi les problématiques liées à l’absence (la mère de Molly ne parle jamais de son père), à la mort et au deuil. Le scénariste met en scène aussi les étapes de cette quête initiatique par un système de capes de couleurs qui ressemble à celles des arts martiaux.

LE SUPERBE UNIVERS GRAPHIQUE D’AMELIE FLECHAIS

Prévue en trois volume, la série bénéficie de tout le talent graphique d’Amélie Fléchais. Auteure qui commence à compter dans le monde du 9e Art, nous suivons de près son parcours depuis quelques années. Après Chemin perdu (Soleil) ou Le petit loup rouge (Ankama) mais aussi son travail dans l’animation en tant que concept artist sur le merveilleux film Le chant de la mer (les deux réalisés par Tomm Moore), elle a su imposer son trait chaleureux et original, reconnaissable en un coup d’œil.

L’auteure de L’homme-montagne (avec Séverine Gauthier, Delcourt) nous enchante par des planches sublimes. Nous aimons la rondeur des traits des visages de ses personnages, les silhouettes de ses animaux mais aussi les textures de leurs lainages (simples traits, courbes ou entrelacs). Son univers graphique convient parfaitement à ce style de récits (légendes celtiques ou médiéval fantastique) comme elle avait pu le montrer sur Le chant de la mer. A souligner qu’elle propose un éventail de couleurs chaleureux.

La collection Tchô l’aventure s’enrichit donc d’une nouvelle série prometteuse et sympathique. Après les excellentes Irena (Tréfouel, Morvan et Evrard), La famille fantastique (Lylian, Drouin et Lorien), Jade (Ulysse Malassagne), Paola Crusoë (Mathilde Domecq), Bran & Macha (Grimaldi et Plenzke), Bergères guerrières trouve sa place entre toutes ces séries de qualité.

Article posté le mardi 04 juillet 2017 par Damien Canteau

Bergères guerrières 1 de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais (Glénat) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Bergères guerrières, tome 1 : La relève
  • Scénariste : Jonathan Garnier
  • Dessinatrice : Amélie Fléchais
  • Editeur : Glénat, collection Tchô l’aventure
  • Prix : 14.95€
  • Parution : 28 juin 2017
  • IBAN : 9782344016459

Résumé de l’éditeur : Voilà maintenant dix ans que les hommes du village sont partis, mobilisés de force pour la Grande Guerre. Dix ans qu’ils ont laissé femmes, enfants et anciens pour un conflit loin de chez eux… La jeune Molly est heureuse car elle peut enfin commencer l’entrainement pour tenter d’entrer dans l’ordre prestigieux des Bergères guerrières : un groupe de femmes choisies parmi les plus braves, pour protéger les troupeaux mais aussi le village ! Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, Molly pourra compter, en plus de son courage, sur Barbe Noire, son bouc de combat, mais également sur l’amitié de Liam, le petit paysan qui rêve aussi de devenir Bergère guerrière – même si ce n’est réservé qu’aux filles…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir