Billie Holiday

A l’occasion du centenaire de la naissance de Billie Holiday, Casterman réédite l’album éponyme du duo argentin José  Munoz et Carlos Sampayo. Une redécouverte indispensable.

POUR CÉLÉBRER L’ ICÔNE

Née un certain 7 avril 1915 à Philadelphie, dans une Amérique qui se voulait blanche et encore nimbée de son mythe conquérant, morte 44 ans plus tard sur un lit d’hôpital new-yorkais, Eleanora Holiday, dite Billie, dite aussi « Lady Day  » est ce qu’il est convenu d’appeler une icône. Car même si l’on n’est pas amateur de jazz, ce nom résonne encore aujourd’hui à de nombreuses oreilles.

HOMMAGES NOMBREUX

Alors, à l’heure où l’on s’apprête à célébrer le centenaire de sa naissance, deux livres -portraits viennent de paraître en librairie : Vivre cent jours en un par Philippe Broussard ( Stock) et Lady in Satin, portrait d’une diva par ses intimes, par Nicolas Guichard ( Rivages Rouge) On découvre ou redécouvre aussi que la BD s’est déjà intéressée à la diva. En 1991 en effet, Casterman éditait avec bonheur Billie Holiday, du duo argentin José Muñoz et Carlos Sampayo, maintes fois récompensé dans les festivals dont un Grand Prix de la Ville d’Angoulême en 2007 pour Muñoz.

UNE VOIX DE CHATTE PROVOCANTE

C’est l’écrivain Boris Vian, autre grand fan et musicien de jazz qui qualifia ainsi l’organe de la chanteuse noire. Dans les années 40, au sortir d’une adolescence mouvementée, celle-ci est à son âge d’or. L’année précédente, quand l’Europe ne va pas tarder à plier sous la botte nazie, elle interprète Strange Fruit ( voir la vidéo), troublante et émouvante chanson. Tout semble alors sourire à cette interprète hors normes qui brûle la vie par les deux bouts. Alcool et héroïne accompagnent déjà cette reine de la nuit.

ENQUÊTE JOURNALISTIQUE

Dans cet album, les aplats noirs et blancs des auteurs font merveille. La trame de l’histoire est simple, prétexte à nous faire connaître quelques moments forts de l’existence de Billie. On suit la quête d’un journaliste qui part sur ses traces pour le compte d’un quotidien new-yorkais. ll tentera d’aller pus loin que les scandales publics qui ont entaché la vie de la star et cherchera à restaurer une certaine vérité…

A l’instar d’une Janis Joplin dans la chanson ou d’une Françoise Sagan en littérature, cette femme a voulu vivre plusieurs vies. Elles sont ici magnifiées par deux dessinateurs surdoués qui ont su capter dans leurs traits toute la belle noirceur de Billie Holiday.

Article posté le mardi 07 avril 2015 par Jean-Michel Gouin

Billie Hollyday fait partie des coups de coeur des BD parues en 2015 pour Comixtrip, le site spécialisé en bande dessinée
  • Billie Holiday (édition du centenaire)
  • Dessinateur: José Munoz.
  • Scénariste: Carlos Sampayo.
  • Editeur: Casterman ( Collection univers d’auteurs).
  • Parution: mars 2015.
  • Prix : 20 €.

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l’écrit, notamment l’histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir