Bizu, l’intégrale 3

Troisième et dernière intégrale de Bizu, la très belle série poétique et fantastique de Jean-Claude Fournier. A travers 7 albums, elle fut un pilier du journal de Spirou entre 1967 et 1994. Pour cet ultime recueil, les lecteurs pourront retrouver quatre histoires : Le chevalier potage, Le trio Jabadao, La croisière fantôme et La houle aux loups.

DES DÉBUTS DE JEAN-CLAUDE FOURNIER A BIZU

Né en 1943, Jean-Claude Fournier suit des études de dessin à Paris après avoir obtenu son baccalauréat. Il rencontre André Franquin lors d’une séance de dédicaces en 1965. Etonné par la qualité de sa reprise des personnages de Spirou & Fantasio, le créateur de Gaston Lagaffe le présente à Yvon Delporte alors rédacteur en chef du journal Spirou.

C’est dans la revue que va naître Bizu deux ans plus tard (il faudra attendre 1982 pour voir le lutin et ses amis en album).

Il prendra la suite de Franquin sur la grande série Dupuis, Spirou & Fantasio. Le maître veut alors se consacrer entièrement à son personnage de Gaston. Contrairement à son prédécesseur, Fournier apporte de la poésie et de la fantaisie dans les histoires du petit groom à travers ces 9 albums (entre 1968 et 1980). Après cette longue pause, il revient à ses amours en poursuivant les aventures de Bizu.

Par la suite, il dessinera Les crannibales, une série scénarisée par Zidrou (8 volumes entre 1998 et 2003, Dupuis), puis Les chevaux du vent, un sublime diptyque avec Christian Lax (2008-2012, Dupuis). En 1981, il cofonde le Festival Quai des Bulles de Saint-Malo. Il est aussi fait Chevalier des Arts et Lettres en 2014. Il est à souligner que l’école de pédagogie Freinet de Beaumont-Pied-de-Boeufl (Mayenne) est rebaptisée Bizu en 1995.

BIZU : UNE SÉRIE FANTAISISTE, FANTASTIQUE ET POÉTIQUE

L’univers très marqué de Fournier se résume à de la fantaisie, du fantastique et de la poésie. Tous ses albums portent ces trois genres littéraires. Proche des idéaux écologistes – qui commencent seulement à poindre leur nez en France – il façonne une œuvre naturaliste forte. Alors que l’on pourrait penser que ses albums ont pris un petit coup de vieux, il n’en est rien. Les plus petits seront charmés par le bestiaire et la folie douce de l’auteur, tandis que le plus âgés retrouveront ce petit quelque chose de leur enfance, ce brin de nostalgie, telle une madeleine de Proust.

Bizu regorge de trouvailles folles, originales et intelligentes. Le héros principal est un petit lutin affublé d’un gros nez rond, bienveillant, curieux et toujours souriant. Valeureux, il n’hésite jamais à aider ses amis que sont Schnockbul et Mukès. Le premier est une créature fantastique toute noire avec un gros nez rouge, maladroite, gourmande, ronchon et qui possède un gros défaut de prononciation. Il collectionne les instruments de musique – souvent bretons – et lorsqu’il marche, des fleurs poussent derrière lui. C’est lui la caution humoristique des albums, celui parfois par qui arrive les dangers. Le second est un tout petit champignon rouge et blanc qui marche. Sorte de Jiminy Cricket de Bizu, il a mauvais caractère, est souvent cynique et drôle.

Les trois amis habitent une cabane en bois dans un arbre au milieu de la forêt de Frotéliande. Ce lieu paisible fut d’ailleurs baptisé Ker Bizu, soit Chez Bizu.

Dans le premier album de ce recueil – Le chevalier potageBizu et ses deux amis vont enfin faire la connaissance des Bilzigs, étonnantes créatures. Fournier d’ailleurs dira d’eux : « On peut le dire carrément : quand les esprits de la forêt apparaissent pour la première fois, ils sont affreux. Ce sont des petites boules noires… on dirait des poux ! […] Ils sont revenus sous le nom de Bilzigs, dans les albums parus chez Dupuis, qui sont ce que j’ai fait de mieux en bande dessinée de caricature de toute ma carrière. J’avais acquis du métier, je savais qu’un personnage, ça se travaille. Là, ils sont jolis, il y a des costumes, etc ».

L’INTEGRALE DE BIZU 3

Le recueil numéro 3 de Bizu s’ouvre sur une longue introduction signée Martin Zeller (éditeur chez Casterman, notamment de Hilda de Luke Pierson) très soignée et très bien écrite. Instructive pour ceux qui ne connaîtrait pas bien la série, il s’attarde sur le retour de Jean-Claude Fournier après son incursion dans l’univers de Spirou & Fantasio.

Alors que le monde du 9e art a beaucoup changé (Delcourt et Soleil sont arrivés sur le marché, les bandes dessinées plus adultes aussi par L’Association ou Cornélius), l’auteur décide de reprendre les aventures de Bizu, une œuvre à contre courant de la mode de l’époque. Il veut avant tout « s’amuser » avec son personnage fétiche. Pour lui, la forêt de Frotéliande est une vaste cours de récréation.

L’auteur du texte d’introduction revient sur le phrasé étonnant de Bizu en « ouille ». Alors qu’il avait lu Ubu de Jarry, il s’était souvenu que roi disait souvent « Cornegidouille » ou « de par ma Cornegidouille ». Trouvant cela amusant, il décida de faire parler son petit lutin ainsi. Il établit alors une liste de mots commençant par Corne et se terminant par ouille (37 mots furent utilisés entre 1983 et 1986). De Cornegratouille à Cornetambouille, ils sont tous notés dans un paragraphe de ce texte de présentation.

Martin Zeller parle ensuite des Bilzigs, de leur création en opposition aux Krostons de Paul Deliège, de leurs costumes, de leurs différences…

Viennent ensuite les bandes dessinées à proprement parlé, dans leur version intégrale : Le chevalier potage, Le trio Jabadao, La croisière fantôme et La houle aux loups.

Après Jojo de Geerts et Broussaille de Bom & Frank, les éditions Dupuis poursuivent leur travail de mémoire autour des grands personnages de leur catalogue. Encore une belle réussite !

Article posté le dimanche 05 novembre 2017 par Damien Canteau

Bizu, l'intégrale 3 de Jean-Claude Fournier (Dupuis) décrypté par Comixtrip
  • Bizu, l’intégrale 3
  • Auteur : Jean-Claude Fournier
  • Éditeur : Dupuis
  • Prix : 28€
  • Parution : 06 octobre 2017
  • ISBN : 9782800170183

Résumé de l’éditeur : Après avoir été publiée uniquement sous forme de nombreux récits complets dans les pages du Journal Spirou, la série Bizu accède enfin à la publication en album avec des aventures développées sur 44 pages. Fournier enrichit l’univers poétique et fantaisiste de Bizu avec une galerie de personnages en harmonie avec la forêt de Brocéliande. Dans cette ultime volume de l’intégrale de Bizu sont publiées les dernières histoires : « Le chevalier Potage », « Le trio Jabadao », « La croisière fantôme » et « La houle aux loups ».

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir