Le chef de Nobunaga

Le chef de Nabunaga est une série manga historique vue sous le prisme de la gastronomie, scénarisée par Mitsuru Nishimura et mise en images par Takuro Kajikawa. Paru aux éditions Komikku, il relate la vie de Ken, cuisinier contemporain ayant atterri dans le Japon du 16e siècle et qui deviendra le chef de Nobunaga, un gouverneur féodal.

UN PASSAGE SPATIO-TEMPOREL

16e siècle, Kyoto au Japon. Ken et son compagnon de voyage, restaurateurs du 21e siècle, se retrouvent projetés dans un lieu inconnu. Habillés de leur veste de chef de cuisine, ils sont pourchassés par les soldats de Miyoshi. Touché par une flèche, l’homme décède, laissant seul Ken livré à lui-même. Pour échapper à ses poursuivants, il plonge dans la rivière voisine.

En remontant sur la berge et alors qu’il a eu le temps de pêcher une anguille, il croise la route de Natsu, qui le ramène chez elle. La jeune femme, forgeron d’armes, se voit proposer un somptueux dîner par le jeune homme. Amnésique sur le reste de sa vie, il se souvient néanmoins de ses compétences en matière culinaire. A l’aide de techniques inconnues pour l’époque, il va devenir la coqueluche du village, préparant à merveille de nombreux mets.

KEN : NOUVEAU CHEF DU GOUVERNEUR

Sa réputation grandissante, le daimyo (gouverneur féodal) Oda Nabunaga se déplacera exprès pour le rencontrer et faire de lui son cuisinier personnel. Alors que la vente des plats rapportaient beaucoup d’argent à Natsu, elle doit laisser partir sa pépite d’or au palais voisin de Gifu, contre son grès. Avant de partir, la jeune femme lui offre des katanas (couteaux) qu’elle a fabriquée.

Au château, l’arrivée de Ken est mal perçue par les anciens. Il doit alors affronter Inoue, le cuisinier actuel dans un duel de cuisine dont le thème est le canard. Le gagnant aura alors la vie sauve. Le jeune homme décide de flamber le volatile au saké, tandis que le chef en place joue la carte de la tradition avec des légumes.

Alors qu’il a remporté le fameux duel culinaire, Ken ne peut pas se résoudre à tuer froidement son adversaire et par la même occasion s’attire les foudres du daimyô. Lui laissant la vie sauve, Nobunaga lui ordonne de lui préparer des plats d’une plus grande qualité que les précédents. Devenu le cuisinier en chef de l’armée, il aura désormais sous ses ordres Inoue, l’ancien chef qu’il a battu à la régulière.

PLATS ET DÉCISIONS POLITIQUES

Le 27 mars dernier, les éditions Kommiku publiaient les deux premiers tomes de la série Le chef de Nobunaga et l’on peut dire qu’ils ont eu le nez creux en décidant d’offrir ce manga aux lecteurs français. Le récit historico-culinaire de Mitsuru Nishimura est captivant, surprenant et d’une excellente qualité narrative. Vendue à plus de 1,2 millions d’exemplaires au Japon depuis 2011, la série mêle habilement l’histoire médiévale du pays du Soleil levant (une société agraire fondée sur les clan et l’Empire), la gastronomie japonaise, l’action et la politique, le tout teinté d’un petit brin d’humour bien senti. La cuisine nippone de l’époque sera revisitée par celle plus contemporaine ; les plats de Ken influenceront parfois des décisions politiques de Nobunaga. La réalité et la fiction sont au cœur des albums : le daimyô ayant existé et le jeune chef de cuisine, pure création. Les personnages sont très intéressants, bien marqués et donnent la possibilité de belles ouvertures pour la suite. Pourquoi et comment Ken s’est-il retrouvé dans ce Japon du 16e siècle ? Le trait classique de Takuro Kajikawa est diablement efficace. De plus le découpage dynamise fortement l’histoire. On se laisse rapidement entraîner dans cette histoire si singulière, happé par cette civilisation asiatique disparue et les délicieux plats de Ken.

Le chef de Nobunaga : manga à l’histoire solide, captivante et très bien documentée. Une véritable réussite scénaristique et graphique !

Article posté le jeudi 27 mars 2014 par Damien Canteau

  • Le chef de Nobunaga, volumes 1 et 2
  • Auteurs : Mitsuru Nishimura et Takura Kajikawa
  • Editeur: Komikku
  • Prix: 8,50€ par volume
  • Sortie:  27 mars 2014

Résume de l’éditeur : Ken est un cuisinier de notre siècle. Mais un jour, il se réveille en pleine époque Sengoku, l’ère des pays en guerre.  Ayant entendu parler de ce cuisinier de talent vivant à Kyôto, Nobunaga décide d’en faire de force son cuisinier personnel… Une incroyable histoire mêlant guerres sur une très légère trame de fond gastronomique !

Tous les albums

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir