Enola et les animaux extraordinaires : Le kraken qui avait mauvaise haleine

Un kraken énervé passe son temps à terroriser les pêcheurs en leur arrachant le mât de leur bateau. Enola, vétérinaire pour animaux fabuleux, est appelée à la rescousse. Accompagné au dessin par Lucile Thibaudier, Joris Chamblain imagine le troisième volume de Enola et les animaux extraordinaires, une jolie petite série jeunesse aux éditions La Gouttière.

ET LE KRAKEN CRAQUA…

En plein océan, une odeur pestilentielle précède un kraken venu attaqué un bateau. De loin dans leur chaloupe, les membres de l’équipage assistent impuissants au vol du mât de leur navire.

Dans son laboratoire, Enola – vétérinaire pour animaux extraordinaires – découvre cette histoire en Une de La rascasse quotidienne. Intriguée, elle décide d’aller à la rencontre de la créature fabuleuse.

ENOLA ACCOURT

A bord de son bathyscaphe, Enola parcourt l’océan et arrive au port. Accompagnée de Maneki son chat doué de parole, elle commence son enquête dans la taverne du coin.

Les marins sont furieux après le kraken et décident de donner carte blanche au Capitaine Barbiche, la « terreur des océans ».

La jeune vétérinaire tente de les en dissuader mais en vain. Elle décide alors de prendre l’odieux pirate à revers en trouvant le kraken en premier…

ENOLA ET LES ANIMAUX EXTRAORDINAIRES : EXCELLENTE AVENTURE FANTASTIQUE

Comme nous vous la présentions dans la chronique du deuxième volume, Enola et les animaux extraordinaires est une très belle série jeunesse pour les lecteurs à partir de 8 ans. Le récit de Joris Chamblain mêle habilement le fantastique, l’aventure et l’humour.

Le scénariste de la formidable série Les carnets de Cerises (avec Aurélie Neyret, Soleil) imagine une héroïne sympathique, curieuse, débrouillarde, attachante et altruiste. Son seul but étant de soigner et d’aider les créatures fabuleuses autour d’elle. Douceur et grande écoute lui permettent de l’atteindre. Après une gargouille qui voulait toujours changer de place dans le premier volet de la saga, une licorne qui dépassait les bornes de son royaume dans le deux, elle tente de comprendre ce qui affole le kraken dans le 3. Cette histoire maritime permet de développer une intrigue originale et exotique.

UN TRES BEAU DESSIN

Pour accompagner le scénariste de Lili Crochette (avec Olivier Supiot, La Gouttière) dans cette belle fable fantastique, il peut compter sur Lucile Thibaudier. Ils se connaissent parfaitement puisqu’ils ont travaillé ensemble sur 7 ouvrages (3 Enola, 3 Sorcières sorcières chez Kennes et un album jeunesse à La Palissade).

Pour cette série, la jeune dessinatrice réalise de très belles planches modernes très lisibles. Ses couleurs numériques agrémentent de très belle manière ses pages avec des grandes vignettes (5 maximum par planche) idéales pour la lecture des plus jeunes.

Article posté le jeudi 18 mai 2017 par Damien Canteau

Enola et les animaux extraordinaires tome 3 de Joris Chamblain et Lucile Thibaudier (La Gouttière) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Enola et les animaux extraordinaires, tome 3 : Le kraken qui avait mauvaise haleine
  • Scénariste : Joris Chamblain
  • Dessinatrice : Lucile Thibaudier
  • Éditeur : La Gouttière
  • Prix : 10.70€
  • Parution : 19 mai 2017

Résumé de l’éditeur : Caché au coeur d’un Muséum d’Histoire Naturelle se trouve le cabinet d’Enola, une vétérinaire hors du commun. Sa spécialité ? Les animaux des contes et légendes ! Lorsqu’Enola entend parler d’un kraken qui terrorise les pêcheurs et détruit les mâts de leurs bateaux, ni une ni deux, elle se jette à l’eau pour le soigner ! Elle le sait, un animal attaque seulement quand il se sent en danger… Mais tout le monde n’a pas les mêmes méthodes qu’Enola : le capitaine Barbiche compte bien s’attaquer au poulpe géant, attiré par une récompense, un coffre rempli d’or. Notre jeune vétérinaire, son chat Maneki et leur assistant Archibald réussiront-ils à soigner le kraken avant l’intervention du terrible Barbiche ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir