Extases

Après plusieurs années en collaboration avec Régis Loisel pour Magasin général, Jean-Louis Tripp revient à la bande dessinée en solo avec Extases. Le premier volet d’une trilogie qui sera consacrée à la découverte des territoires de la sexualité.

MISE À NU

Dans les années soixante en France, quand on vit dans une famille de militants communistes, le temps n’est pas forcément à la gaudriole. Si l’on est persuadé d’oeuvrer pour le bonheur de l’humanité, on n’y prend pas forcément plaisir. Né dans une famille de ce type, Jean-Louis Tripp tord le cou à cette contradiction et prouve avec Extases que le bonheur passe assurément par le plaisir. Plaisir des corps mis à nu, plaisir des sens mis à l’épreuve dans la découverte de la sexualité.

Après dix ans de collaboration intense avec Régis Loisel pour Magasin Général, Jean-Louis Tripp se lance avec Extases dans une aventure individuelle : raconter par le menu – trois tomes sont annoncés- ses expériences et ses pratiques sexuelles.

JAMAIS VULGAIRE

Du petit garçon forcément timide à l’adolescent transi qui rate sa « première fois » en passant par le jeune adulte faisant des expériences bisexuelles, participant à sa première orgie ou des masturbations en groupe, tout y passe. Ce n’est pas pour autant un catalogue ou un guide des bonnes pratiques que fournit l’auteur. Sans jamais être vulgaire ou grossier, il livre tout de lui. Tout est autobiographique dans ce gros bouquin de 268 pages où s’effeuille l’intime au masculin. « Ce n’est pas un livre érotique, pas un livre pornographique, assure Jean-Louis Tripp au fil des interviews, un livre érotique est fait pour exciter. Moi, je montre ça parce que c’est nécessaire à la compréhension du récit. C’est toujours contextualisé « .

Ainsi , à l’inverse d’un Alex Varenne, d’un Manara ou d’un Guido Crepax, les  « créatures » de J.-L Tripp ne sont pas forcément sophistiquées, érotisées à l’extrême. Petites ou grandes, brunes, rousses ou blondes, elles défilent dans la vie de l’auteur qui leur rend ici hommage.

DIMENSION SPIRITUELLE

Au fil des planches, certaines en pleine page, on suit l’évolution du jeune Jean-Louis, ses attentes et ses sentiments. Ses pensées sont mises en scène, un satyre parfois l’accompagne, des dessins à caractère scientifique aussi nous décrivent comment fonctionnent les hormones. Mais au final , nous dit celui qui a su dessiner ces objets/sujets du désir, le sexe est un continent à lui seul et qui reste à explorer.

Car plus qu’un simple échange de fluides ou sollicitation d’organes génitaux, c’est adossé à une dimension joyeusement spirituelle qu’il peut se vivre.

Jean-Louis Tripp s’adresse avec tendresse à tous ses personnages, hommes et femmes. A l’approche de la soixantaine, l’homme mûr entreprend ici une véritable mise à nu, assumant un parcours de vie dans lequel assurément bon nombre de lecteurs devraient se reconnaître.

Article posté le mercredi 13 septembre 2017 par Jean-Michel Gouin

Extases 1 de Jean-Louis Tripp ( Casterman) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Extases ( Tome 1 )
  • Auteur : Jean-Louis Tripp
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 22 €
  • Parution : Septembre 2017
  • IBAN : 978-2-203-12192-8
Résumé de l’éditeur : Après Magasin Général, Jean-Louis Tripp nous livre un témoignage sincère et intime de sa vie sexuelle.
Et si le dernier continent à explorer était celui de l’intime ? Les relations amoureuses, les pratiques sexuelles, les émotions, les sensations, les sentiments, comme autant de territoires à arpenter à cartographier… C’est le parti pris d’Extases, la série autobiographique de JeanLouis Tripp. Du petit détail trivial au sublime, du physiologique au métaphysique, de la jalousie qui consume à l’échangisme joyeux, toutes les facettes qui façonnent la sexualité sont évoquées.

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir