Fossiles de rêves

Les éditions Pika publient Fossiles de rêves, une sublime anthologie de Satoshi Kon, célèbre réalisateur japonais de films d’animation et co-scénariste de l’animé Akira de Katsuhiro Otomo.

DU MANGA…

Né en 1963 à Kushiro – sur l’île d’Hokkaido – Sathoshi Kon est décédé très jeune en 2010. Dès le lycée, il est attiré par la science-fiction dans l’animation, notamment par les histoires : Yamato de Leiji Matsumoto (1974), Conan le fils du futur de Hayao Miyazaki (1978) ou Mobil suit Gundam de Yoshiyuki Tomino et Hajime Yatate (1979); mais aussi par les mangas de Katsuhiro Otomo (Dômu).

Après le lycée, il intègre l’Université d’art de Musashino (Tokyo) où il étudie le design visuel afin de professionnaliser son dessin.

Dans le même temps, il débute la création de son premier manga Toriko publié dans la revue Young Magazine en 1985. Mais la grande chose de sa vie, il la doit à son maître Otomo pour lequel il devient assistant sur le cultissime Akira (sur le manga puis sur le film d’animation où il co-signe le scénario). Avec lui, il participe au film en live World appartment horror en 1987 pour lequel il signera l’adaptation en manga.

… A L’ANIMATION

En 1991, il réalise les décors de Roujin Z, un OAV de Kitakubo et Otomo, puis travaille sur Patlabor 2 de Mamoru Oshii. En parallèle, il continue le manga avec Seraphim (1995/1996) ou Opus une histoire inachevée, qui le fait arrêter définitivement ce genre littéraire (Sélectionné à Angoulême en 2014 et Prix Asie ACBD en 2013).

La même année, il s’occupe du layout  et des décors de Memories de Otomo. Il réalise enfin son premier film d’animation deux ans plus tard : Perfect Blue, puis Millenium actress en 2002 et Tokyo Godfathers l’année suivante.

Viennent ensuite, Paranoia agent – série animée en 2004 – Paprika en 2006 ou Ani-Kuri, projet avec Oshii et Shinkai l’année suivante. A travers ses nombreuses productions, Satoshi Kon devient l’un des plus grands réalisateurs d’animés au Japon, mondialement reconnu.

FOSSILES DE RÊVES : TRÈS BELLE ANTHOLOGIE

Prépublié au Japon en 2011 dans la revue Young magazine des éditions Kodansha, Fossiles de rêves (Yume no Kaseki en version originale) regroupe 15 histoires courtes de Satoshi Kon qu’il réalisa entre 1984 et 1989.

Ainsi, le lecteur peut se délecter des 352 pages de ce très beau recueil, véritable anthologie du maître de l’animation japonaise.

La gros point fort de l’ouvrage réside dans la variété des genres mis en image par Satoshi Kon : le fantastique, la science-fiction, le suspens, la comédie, l’onirisme ou le drame. Le lecteur peut ainsi découvrir toute la palette de ce maître mangaka. A noter que l’auteur aime raconter des histoires mettant en scène des adolescents, de manière subtile et positive. Parmi les récits :

  • Un été sous tension. Une belle histoire qui met en scène, un jeune adolescent qui vient en aide à une femme agressée par son ami…
  • Remue-ménage. Des lycéens participent au Koshien, un tournoi de base ball. Une belle petite comédie.
  • Sculpture. Un beau récit de science-fiction dans les rues contaminées d’un Néo-Tokyo, prémisse de Akira.
  • Les kidnappeurs. Un récit de suspens qui se transforme en une comédie lorsque l’un des voleurs découvre qu’il a kidnappé sans le vouloir, un petit garçon.
  • Fossiles de rêves. Un couple et ses deux enfants emménagent dans leur nouvelle maison. Mais rapidement des phénomènes étranges apparaissent : des fantômes envahissent le lieu. Un très beau récit fantastique.
  • La bête. Un récit historique et fantastique dans le Japon médiéval, empli de suspens.
  • Au-delà du soleil. Une petite grand-mère au seuil de sa vie va vivre une aventure sur son lit d’hôpital à travers les rues de la ville, se terminant sur le sable de la plage. Une histoire folle et drôle.

MULTIPLES HOMMAGES

En plus des 15 courts récits, Fossiles de rêves est préfacé par Mathieu Bonhomme – auteur de L’homme qui tua Lucky Luke – grand admirateur de Satoshi Kon qui dit de lui qu’il est un génie et  qu’il « se situe, semble-t-il, à une frontière floue entre la réalité et l’incroyable, le mystérieux et l’invisible. Il est captivant, fascinant et touchant ».

Fossiles de rêves bénéficie aussi d’une très belle interview de Susumu Hirasawa – compositeur des musiques des films Paranoia agent ou Paprika – qui dévoile leur rencontre et la façon dont ils ont travaillé sur leurs projets communs.

Enfin, l’anthologie se termine sur une sublime texte signé par l’équipe éditoriale de Young Magazine paru dans la revue suite à la disparition de Satoshi Kon en 2010.

Article posté le vendredi 03 mars 2017 par Damien Canteau

Fossiles de rêves de Satoshi Kon (Pika) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Fossiles de rêves
  • Auteur : Sataoshi Kon
  • Editeur : Pika Graphic
  • Prix : 22€
  • Parution : 08 février 2017

Résumé de l’éditeur : Fossiles de rêves contient l’intégralité des histoires courtes de Satoshi Kon, mangaka et réalisateur de films d’animation célébré dans le monde entier et décédé prématurément en 2010. S’il est surtout connu pour ses histoires brouillant les frontières du réel, il s’attaque ici à tous les genres : comédie, action, récit historique, fantastique, science-fiction… Fortement marqué par celui de son maître Katsuhiro Ôtomo, le trait de Satoshi Kon sait croquer avec une tendresse moqueuse les travers de ses contemporains ou dresser un portrait glaçant des villes de demain.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir