Infinity 8, en route vers Andromède

8 agents, 8 missions, 8 reboots temporels pour découvrir la vérité et sauver l’Infinity 8, stoppé dans sa croisière intergalactique vers la galaxie d’Andromède…

Voyage à huit risques pour l’Infinity 8

L’Infinity 8 est un vaisseau transportant plus de 800.000 passagers de diverses espèces de la Voie Lactée à la galaxie d’Andromède. Le vaisseau est tellement rapide qu’il peut faire le voyage en 55 jours et demi. Au 15ème jour de ce voyage, le vaisseau est à l’arrêt, immobilisé par un amas d’artefacts non-identifiés de la taille d’un système solaire ! La confédération intergalactique demande au capitaine du vaisseau d’envoyer des agents enquêter sur cette curiosité. Le capitaine est un Tonn Shär, c’est une espèce qui est capable de générer des boucles temporelles afin d’envoyer un agent en reconnaissance durant 8 heures et ainsi évaluer les risques en explorant jusqu’à 8 futurs alternatifs. C’est ce qu’il appelle la procédure 8.

8 futurs, 8 menaces

Un agent est donc envoyé en reconnaissance pour la première fois et doit déterminer la raison de la présence de ces artefacts, leur dangerosité, et ainsi pouvoir continuer le voyage vers Andromède. Seulement à chaque boucle temporelle, les ennuis vont s’amplifier…On peut par exemple citer le premier tome, sorti en janvier 2017, où Yoko Keren se retrouve seule contre toute une armée de Kornaliens (une espèce d’aliens nécrophages), passagers du vaisseau devenus complètement fous devant un tel amas de cadavres à manger. Une fois que les 8 heures sous haute pression sont écoulées, le capitaine peut rebooter, et ainsi enfermer par mesure préventive les Kornaliens pour la survie de l’Infinity 8 et recommencer avec un nouvel agent… qui sera confronté à de nouvelles menaces…

Infinity 8 est une oeuvre pleine d’humour, de voyage dans le temps, de batailles et d’agents de la gente féminine essentiellement, pour l’instant paru jusqu’au tome 5, proposée par Olivier Vatine (Tao Bang), Olivier Balez (L’homme qui ne disait jamais non), Fabien Vehlmann (Beautiful Darkness), Martin Trystram (Pacifique), Kris (Notre Amérique), Lorenzo de Felici (Orphelins), Davy Mourier (La petite morte), Dominique Bertail (Le Black Cloud), Lewis Trondheim (Happy Birds) et Zep (Titeuf) publié chez Rue de Sèvres !

Article posté le mardi 31 octobre 2017 par Damien Duarte

Infinity 8 publié chez Rue de Sèvres et décrypté sur Comixtrip, le site BD de référence
  • Infinity 8 tome 5 : le jour de l’apocalypse
  • Auteurs : Collectif
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Parution : Septembre 2017
  • Prix : 17€
  • ISBN : 9782369812661

Résumé de l’éditeur :
Tous aux abris : une horde de zombies décime les passagers de l’Infinity ! Non seulement leur morsure est contagieuse, mais l’arme expérimentale qui les a créés a touché la nécropole et l’a transformée en une inépuisable armée de morts vivants ! Ann Ninurta, élue du capitaine pour cette nouvelle boucle temporelle, échappera-t-elle au coup de dent fatal ? Modèle de droiture et jeune mère célibataire ne boudant pas les rencontres masculines, elle pourrait bien être la première agente à découvrir l’origine du cimetière… Choisira-t-elle sa fille ou sa mission ? Au menu de ce cinquième volume : une garderie de petits zombies, un teint pas très frais, une technique de drague foireuse et un nouveau râteau pour le lieutenant Reffo !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Duarte

Damien Duarte

Passionné par les comics et la bande dessinée, Damien fait également partie de la chaîne de podcasts Fréquence 616 (comics, bd, manga, actu geek...)

En savoir