Jeu décisif

Jeune adolescent, Rémy tombe amoureux de Clémentine. Pour se rapprocher d’elle, il va jusqu’à s’inscrire dans le même club de tennis qu’elle. Mais tout cela est mal vu par le père de la future championne. Théo Calméjane met en image cette belle première idylle dans Jeu décisif, un album Glénat.

TOUCHÉ EN PLEIN CŒUR

C’est l’été. Rémi passe ses vacances avec ses amis. Alors qu’il longe le cours de tennis de la petite ville, il est subjugué par la beauté de Clémentine qui s’entraine dur sous une chaleur de plomb.

Tentant une approche, il demande à la jeune adolescente s’il peut jouer avec elle. A ses dépens, il apprend que cette dernière est formatée pour devenir une grande championne et que son père ne veut pas qu’elle joue avec des débutants.

Clémentine hante les pensées de Rémy qui ne voit qu’une seule solution pour se rapprocher d’elle : s’inscrire dans le même club qu’elle.

LE TENNIS COMME APPROCHE

Septembre. C’est le grand jour : Rémy va faire ses premiers pas sur les cours du Tennis Club du Lac. S’il pensait être dans le même groupe que Clémentine, c’est raté ! Il doit partager ses balles avec les 6/7 ans. Peu importe, pour lui, l’essentiel est d’être le plus près possible de la fille qu’il aime.

Il peut enfin lui parler après les séances et même faire de la luge avec elle. Mais le père de l’adolescente voit d’un très mauvais œil cette idylle naissante. Il voit en sa fille, la future numéro 1 mondiale, une championne comme sa mère décédée il y a quelques années.

JEU DÉCISIF : HYMNE AUX PREMIÈRES AMOURS

Jeune auteur de 28 ans, Théo Calméjane a déjà publié Le rêve de Marcel (Les amis de la Ducherais) ou Les rois des bois (Les machines). Après 5 années aux Beaux-Arts d’Angoulême, il fonde avec dix amis l’association Les machines qui édite des livres à faible tirage.

Pour sa première bande dessinée dans une grande maison d’édition, il met en scène une belle histoire d’amour, un bel hymne aux premières amours.

Jeu décisif marche dans les pas des fabuleux albums de Max de Radiguès (L’âge dur ou Un été en apnée) – le meilleur auteur de bande dessinée sur la période de l’adolescence – ou celui d’Alexandre Franc (Antoine et la fille trop bien). Théo Calméjane réussit avec justesse à décrire les premiers émois, les sentiments amoureux ou les bouleversements émotionnels si forts à ce moment de la vie.

Avec une belle douceur, un rythme lent et apaisé, il construit sous les yeux des lecteurs, une histoire entre ses deux très beaux personnages.

LE TENNIS : FABRIQUE DE CHAMPIONS

S’il ne s’était arrêté qu’à cette thématique, l’album aurait été très fade, mais il glisse dans Jeu décisif, des obstacles et des freins à cet amour naissant en la personne du père de Clémentine. Cet homme projette en sa fille, sa femme disparue. Un mauvais transfert qui gène l’adolescente dans son épanouissement. L’ombre de la grande championne plane sur la vie de sa fille.

Théo Calméjane fustige ainsi l’ambition démesurée des parents pour leur champion d’enfant, le système du haut niveau qui amène à la gloire, les entrainements délicats physiquement et mentalement, ainsi que les pères qui entrainent durement leur fils ou fille dans le tennis comme Richard Williams avec Serena et Venus ou Walter Bartoli avec Marion. Jeu décisif rejoint ainsi le merveilleux Max Winson de Jérémie Moreau qui allait dans ce sens.

THEO CALMEJANE : UN AUTEUR A SUIVRE

Jeu décisif bénéficie d’une belle partie graphique. Théo Calméjane dévoile des planches solides et équilibrées. Son dessin épuré, ses décors a minima et ses grands aplats de couleurs vives font la part belle aux personnages.

Son découpage moderne lui permet de mettre du mouvement dans ses vignettes. On lui pardonnera quelques petites erreurs dans les postures purement sportives de ses héros de papier, car l’ensemble est très bon.

Théo Calméjane est un jeune auteur prometteur à suivre. Jeu décisif aurait parfaitement pu intégrer notre Top 5 des bandes dessinées sur le Tennis, tant il nous a séduit !

Article posté le vendredi 17 février 2017 par Damien Canteau

Jeu décisif de Théo Calméjane (Glénat) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Jeu décisif
  • Auteur : Théo Calméjane
  • Editeur : Glénat, collection 1000 feuilles
  • Prix : 19.50€
  • Parution : 15 février 2017

Résumé de l’éditeur : Pendant les vacances d’été, Rémy rencontre une fille qui s’entraine sur un court de tennis. Elle s’appelle Clémentine et elle joue toute seule car c’est comme ça que les pros s’exercent avant un grand chelem, parait-il. Ça fait partie du programme de choc que son père, en véritable tyran, a mis en place pour faire d’elle une future championne. Rémy, lui, n’a aucune idée de ce que ça peut être, un grand chelem, mais il tombe immédiatement sous le charme. C’est décidé, à la rentrée, lui-aussi va s’inscrire au club de tennis ! Si ça peut lui permettre de voir Clémentine plus souvent… Mais son père, aveuglé par les espoirs qu’il place en elle, risque de ne pas voir cette idylle naissante d’un bon oeil. Avec ce premier album, Théo Calméjane livre une fable douce sur l’adolescence et le romantisme pur des premiers amours, lorsque l’innocence de la jeunesse se retrouve contaminée par les ambitions parentales.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir