Joker

Changer sa vie après une partie de jeu de cartes, Herb, Jed et Hawk, le font tous les dimanches. Passant d’une famille à l’autre, d’un travail à l’autre, les trois cousins mettent un peu de piment dans leur existence souvent trop linéaire. Edité par La Pastèque, Joker de Benjamin Adam met en scène les réactions en chaîne qu’entrainent ces drôles de changement. Un petit bijou narratif.

TROIS HOMMES, TROIS DESTINS

Cousins très proches, Herb, Jed et Hawk aiment à se retrouver depuis la petite enfance pour jouer, pêcher, boire des verres, discuter et refaire le monde. Le premier est employé chez Batimax, l’usine familiale de fabrication de planches en bois, est marié à Charlène, est père de 8 enfants et vit dans une modeste demeure. Le deuxième est frère du précédent, chauffeur chez Batimax, marié à Darlène (la sœur de Charlène), père de 7 enfants et vit dans une petite maison peu confortable. Le dernier est le mieux loti, cousin des deux premiers, ne travaille pas parce qu’il est héritier de l’entreprise familiale et habite dans la somptueuse demeure de ses parents décédés.

JEU DE CARTES, JEU DE VIE(S)

Pour pimenter un peu leur triste vie, ils se retrouvent dans le cabanon au bord du lac de la luxueuse maison et jouent au Huit américain, le célèbre jeu de cartes. Celui qui pose un Joker peut alors changer sa vie contre celle d’un autre. Ainsi Hawk devient Jed (chauffeur, mari de Darlène), Jed devient Hawk (est donc en vacances) et Herb ne change rien à l’issue de la manche de cette semaine.

VIES ENTREMÊLÉES

Ce drôle d’imbroglio est pourtant bien réglementé. Tout le monde joue le jeu, y compris les femmes de Herb et Jed ainsi que les enfants des deux couples. Quand Hawk vient dans les familles de ses cousins, c’est la fête, les enfants sont heureux, il apporte des cadeaux, leur donne des conseils étranges comme s’il parlait avait des adultes; il couche même avec Darlène et Charlène.

Ce sublime roman graphique est un subtil mélange de vies. Ce qui permet à Benjamin Adam de brosser le portrait de familles nord-américaines simples, de jouer sur les contrastes (pauvreté/richesse, solitude de Hawk/familles nombreuses) d’introduire une foule de personnages secondaires qui ne sont pas à leur place dans la société (il les présente comme des fiches techniques), de faire glisser son histoire plutôt folle vers une enquête policière; le tout sous le signe de l’humour.

Repéré avec son album Lartigues et Prévert (Sélection à Angoulême en 2014), le jeune auteur joue aussi avec les codes graphiques, utilisant magnifiquement le noir et blanc. Pour surprendre le lecteur, il compose ses planches parfois de gaufrier (pour les portraits) parfois des cases plus traditionnelles. Une grande réussite !

Article posté le mardi 01 décembre 2015 par Damien Canteau

  • Joker
  • Auteur : Benjamin Adam
  • Editeur : La Pastèque
  • Prix : 18€
  • Parution : 20 novembre 2015

Résumé de l’éditeur : Tous les dimanches, depuis des années, trois cousins se retrouvent pour griller trois poissons et jouer aux cartes. Plus précisément, à une variante du « huit américain ». Dans la version classique, celui qui pose un 8 peut échanger son jeu avec celui d’un adversaire. Herb, Jed et Hawk ont ajouté un paramètre : celui qui pose un joker peut échanger son jeu et sa vie entière jusqu’au dimanche suivant.

De cet échange initial en découleront d’autres, telle une réaction en chaîne : on y verra deux soeurs s’enfuir, un oculiste inquiet, un petit garçon partir et revenir, un homme prendre la foudre, un journal se créer et une entreprise vaciller…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir