La France sur le pouce

A la suite d’une rupture, Olivier décide de quitter Lyon pour découvrir la France. Pouce levé, il croise la route de Français divers et enrichissants. Olivier Courtois raconte ce périple de plus de 3000 km dans La France sur le pouce, un album touchant et d’un grand optimisme, mis en image par Phicil.

ET SI LE BONHEUR ÉTAIT SUR LA ROUTE ?

A l’aube de ses 40 ans et après une rupture, Olivier ne sait plus trop où il en est. Alors qu’il n’a plus de travail après avoir démissionné, il décide de faire prendre à sa vie, un grand tournant. Finie la vie de sédentaire, il s’engage sur les routes, son sac sur le dos.

Il veut prendre du recul sur son existence, rencontrer les habitants de notre belle France. Son itinéraire n’est pas fixé, il veut se laisser porter par les automobilistes qu’il croisera.

DISCUTER, RENCONTRER ET DÉCOUVRIR

Olivier quitte alors Lyon pour les petites villes. Pour s’éloigner de la capitales des Gaules, il monte dans un car qui le laisse à Meximieux dans l’Ain. C’est le début de l’aventure, le début d’une nouvelle vie !

Bonnes chaussures de marche et sac à dos léger, il commence à marcher dans l’attente de croiser des voitures. Une première s’arrête : Jean-François est boulanger au chômage. Peu bavard malgré les questions et les sollicitations de l’auto-stoppeur, il le laisse sur une aire de repos. Il découvre ainsi que ce n’est pas si simple de faire du stop.

Entre les nuits à la belle étoile, les marches de quelques kilomètres, il arrive à rencontrer des gens en montant dans leurs voitures. Il découvre alors ces petits instants sympathiques où les conducteurs se confient facilement à un inconnu, sans filtre avec leurs joies et leurs peines.

LA FRANCE SUR LE POUCE : CONFIDENCES POUR CONFIDENCES

Voilà un petit album agréable, sympathique et d’un grand optimisme ! En ces temps délicats, où les gens ont peur et ont la tentation de se renfermer sur eux-même, quelle belle bouffée d’oxygène que La France sur le pouce !

Olivier Courtois embarque littéralement le lecteur dans son périple sur les petites routes de France. Désormais nomade, il va de ville en ville, de village en village pour rencontrer des inconnus, des personnes lambda, qui représentent notre beau pays.

A travers 164 pages, le lecteur découvre ses belles rencontres sans jamais le lasser, en l’étonnant à chaque voiture qui s’arrête. Pour cela, il construit son récit par petit chapitre de quelques pages qui met en scène chaque discussion. Les confidences sont fortes ou légères, délicates ou amusantes. L’auteur dit d’ailleurs dans l’album :« De plus graves aux plus légères, des plus cocasses aux plus douloureuses, des plus drôles aux plus sinistres, j’ai entendu tant d’histoires que j’ai le sentiment de me réincarner tous les kilomètres ».

Entre le père qui a perdu son fils qui semble hanter l’habitacle, une ex-taularde, un ancien militaire, un prof de technologie, un couple de retraités plus amoureux que jamais, des raëliens, une ex-alcoolique ou un maniaco-dépressif, Olivier Courtois libère la parole par une excellente écoute des autres.

UN PÉRIPLE COMME PSYCHANALYSE DU PAYS

« En fait ton voyage, c’est comme une psychanalyse du pays » lui affirme un habitant de l’Ile de Crozon. Le scénariste lui répond alors : « Je n’ai pas cette prétention. Mais quand on les écoute, les gens parlent, à croire que personne ne les écoute vraiment pour qu’ils se confient à un inconnu qu’ils ne reverront jamais ». Ces histoires sont de véritables leçons de vie.

Pour mettre en image ces incroyables rencontres du journaliste-reporter, Phicil déploie tout son talent. Il réussit le pari de restituer la douceur, la justesse et le bien-être que procure La France sur le pouce. L’auteur de Zen méditations d’un canard égoïste dévoile des décors chaleureux (Lyon en contre-plongée, Saint-Dizier et son hôtel de ville, les rues de Bar-le-Duc, un cimetière près de Verdun, le Mont-Olympe, la presqu’île de Crozon ou Albi et sa cité médiévale) et magnifie les personnes croisées.

La France sur le pouce : un album doux, chaleureux, à l’ambiance apaisante. De l’optimisme à toutes les pages ! Un très beau voyage sur les routes françaises.

Article posté le samedi 08 avril 2017 par Damien Canteau

La France sur le pouce de Olivier Courtois et Phicil (Dargaud) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • La France sur le pouce
  • Scénariste : Olivier Courtois
  • Dessinateur : Phicil
  • Coloristes : Phicil, Reiko Takaku et Drac
  • Editeur : Dargaud
  • Prix : 19.99€
  • Parution : 17 mars 2017

Résumé de l’éditeur : Olivier Courtois est journaliste. Dans ce gros et beau livre en couleurs, il nous raconte comment il a décidé de quitter sa vie sédentaire pour partir sur la route, en auto-stop. Sans l’avoir prévu, il fait plusieurs tours de France avec le pouce tendu… et le véhicule de très nombreuses personnes qui le prennent avec eux, pour des heures ou quelques minutes. Et dans l’habitacle d’une voiture, sachant que la rencontre sera, a priori, sans lendemain, tout le monde ou presque parle, aborde les sujets les plus graves ou tout à fait frivoles, tout le monde se livre. Et c’est un magnifique portrait de la France et des Français que les deux auteurs dressent. Un portrait plutôt positif, très varié, tant des gens que des décors de notre pays. Un Road-movie documentaire.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir