Le chasseur de rêves #1

Un drôle de chasseurs d’animaux et son fidèle homme-de-main Sancho parcourent la jungle pour en tuer un maximum et en faire des trophées. Leurs aventures fantastiques sont déclinées dans Le chasseur de rêves, un très bel album jeunesse signé Martin Desbat et publié par Sarbacane.

BETOPOTAME, TOPUS GUGANTIS, CHAIZELLES OU POËLEPHANT : UN DRÔLE DE BESTIAIRE

Au cœur d’une jungle hostile se tient une grande maison en paille montée sur pilotis. Dans cette case très confortable, le Chasseur lit un recueil de contes des Frères Grimm, au coin du feu. Il est arrêté dans son élan pour une mouche qui tournoie dans la pièce. Il ne supporte pas et la tue. Ce qu’il aime le plus au monde, c’est partir dans la forêt, tuer des animaux et en faire des trophées.

A ses côtés, Sancho son domestique qu’il humilie parfois, l’aide dans toutes ses tâches. Brave et adorable petit homme, il doit aussi l’accompagner dans ses parties de chasse sanglantes. Au menu, Bétopotame, Topus Gugantis, Chaizelles ou Poëléphant… Pourtant, celui que l’on pense un peu simplet est beaucoup plus intelligent qu’il n’y parait; surtout lorsqu’il accroche la tête de ces animaux fantastiques au mur…

CHASSEUR FANTASQUE ET HISTOIRE LOUFOQUE

Pour son troisième album (après Les aventures de Magamonsieur, éditions Lito), Martin Desbat dévoile une très belle histoire construite comme un beau conte. Celui qui obtiendra un Baccalauréat Arts Appliqués et qui intégrera la célèbre Ecole Emile Cohl, propose une très jolie aventure fantastique où le bestiaire étrange tient une place centrale dans l’album. D’ailleurs, le lecteur peut y voir quelques clins d’œil aux animaux entrevus dans l’album La vallée des bannis (Spirou et Fantasio, de Tome & Janry), mais aussi la veine fantastique de Hôtel étrange (Florian et Katherine Ferrier).

Si l’histoire simple n’est pas d’une folle originalité, les plus jeunes lecteurs seront happés par les folies du fantasque Chasseur – à la Tartarin de Tarascon – et de son domestique, mais aussi par la poésie et l’humour très présents. Ils découvriront aussi un très bel hommage à Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll dans la seconde partie de l’album.

UN TRAIT POÉTIQUE ET LÉGER

Malgré quelques erreurs dans l’enchaînement des séquences, il reste une très belle partie graphique. Le trait poétique et léger de Martin Desbat lorgne du côté de Mordillo mais aussi de Makyo dans sa belle série Gully (Dupuis). Les Animaux et les décors très soignés, ainsi que les personnages façon gros nez lui permettent de livrer de belles planches agrémentées de couleurs chaudes.

Article posté le dimanche 10 janvier 2016 par Damien Canteau

  • Le chasseur de rêves, tome 1 : Gare au Bétopotame !
  • Auteur : Martin Desbat
  • Editeur : Sarbacane
  • Prix : 12.50€
  • Sortie : 06 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Aux confins des rêves vivent toutes sortes d’animaux aussi fabuleux qu’imaginaires : le bétopotame, la chaizelle ou le poëléphant… Pour le Chasseur et son fidèle Sancho, il suffit de s’endormir et crac, la traque commence… comme autant de portes ouvertes sur l’absurde. Chasseur de rêves, c’est un tandem de doux rêveurs, qui ne manqueront pas de surprendre, et de ravir les jeunes lecteurs !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir