Légendes de la Garde

La Hache Noire est le troisième volume de la fabuleuse saga Légendes de la Garde. Publiée en France par Gallimard, elle est l’œuvre de l’américain David Petersen et met en scène la quête incroyable de Celenawe, une jeune souris pour trouver cet objet magique, dans un univers animalier au Moyen-Age.

CELENAWE, EM ET LA HACHE NOIRE

En 1115, Celenawe, une jeune souris chevalier se voit confier la mission de créer un poste avancée dans la région de Frostic. Seul dans son terrier, il attendait le jour pour continuer le jour pour continuer son œuvre. Or un matin sur la plage, il observa un corbeau sur lequel se dressait une autre souris. Tapis dans les fourrés voisins, des Furets attendaient pour attaquer la vieille dame et sa monture. Pour le jeune guerrier, la chose la plus importante était de partir au plus vite avec elle. Echappant de peu à une mort certaine, ils s’envolèrent sur le dos d’un canard en direction de Port Sumac. Puis, elle se présenta : Em, avant-dernière descendante de sa lignée qui cherchait Celanawe, son dernier parent. Elle portait une missive de Bronwyn, la matriarche du souriceau. La lettre précisait qu’il devait la protéger et ensemble devaient se mettre en quête de la Hache Noire, arme mythique, protectrice du peuple des souris.

UN RICHE UNIVERS ANIMALIER

La grande force du récit de David Petersen est la merveilleuse transposition d’une épopée moyen-âgeuse dans un univers animalier fabuleux. Cette histoire propose des animaux anthropomorphes dans une quête très originale. Construit comme une fable fantasy, le scénario très documenté de l’auteur américain mêle habilement la quête d’identité de Celanawe (Em étant sa dernière parente) et la recherche d’un objet magique. Le monde des souris est calqué sur les sociétés humaines. Ce dernier étant menacé par les Furets qui ont conquis le trône du souverain des souris.
A travers les 200 pages de l’album, Petersen accroche le lecteur par une narration d’une très grande qualité, des dialogues ciselés et un enchaînement d’actions digne des films de ce genre.

UN TRAIT D’UNE GRANDE PUISSANCE GRAPHIQUE

David Petersen appuie son propos sur un trait précis, fourmillant de détails, proche des dessins animés. Mouse Guard (titre original) fut lauréat de quatre Eisner Award entre 2008 et 2011 et c’est amplement mérité au vu de cet excellent troisième volet de la saga. Aux confluences de Game of Thrones et du Seigneur des Anneaux, cette petite pépite ravira les jeunes lecteurs comme les plus âgés tant son propos dense est captivant.
A noter qu’une sublime annexe de 20 pages est adossée à l’album : des illustrations du Rouget, du Palais d’Ildur, en passant par Port Sumac.

Article posté le jeudi 16 janvier 2014 par Damien Canteau

  • Légendes de la Garde, tome 3 : La Hache Noire
  • Auteur  : David Petersen
  • Editeur : Gallimard, Hors collection
  • Prix : 22€
  • Sortie : 16 janvier 2014

Résumé de l’éditeur : Au printemps 1115, le jeune Celanawe se voit investi d’une mission : escorter Em, sa dernière parente, pour retrouver la Hache noire. Cette arme mythique, qui passe de main en main depuis la nuit des temps, a été forgée par un mystérieux ancêtre, et quiconque la porte doit veiller secrètement sur le peuple des souris. Une quête qui entraîne Celanawe au-delà du danger, vers les mers inconnues et les contrées lointaines…

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir