Les cahiers d’Esther : Histoires de mes 12 ans

Jusqu’à ses dix-huit ans, Esther va connaître la gloire avec un album par an racontant son quotidien. Après un premier volume qui nous avait enchanté, Riad Sattouf dévoile le troisième opus Histoires de mes 12 ans de sa géniale série Les cahiers d’Esther.

ESTHER ENTRE EN SIXIEME

Après l’année de ses dix ans pour le premier volume, l’année de ses 11 ans pour le 2, le troisième tome des Cahiers d’Esther relate l’année de ses douze ans et de son entrée en sixième.

Alors qu’elle aurait du faire sa rentrée des classes dans le collège de ZEP de son frère, son père – professeur d’éducation physique et sportive dans le public – décide de l’inscrire au Collège royal, un établissement privé de prestige du centre de Paris. Professeur « ultra-vieux » et camarades « trop moches », Esther ne veut pas leur ressembler. Elle, elle est « populaire », elle est dans l’élite. Dans le collège, les élèves ne doivent pas utiliser leur portable ; alors avec Eva – sa nouvelle amie – elles se cachent pour surfer sur internet.

ESTHER ET LA POLITIQUE

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Esther et la politique ça fait deux ! Elle ne comprend pas pourquoi son père est paniqué le jour où Donald Trump est élu, puisque le nouveau président des Etats-Unis et même Hilary Clinton elle n’en n’avait même jamais vu le visage.

Son père envisage même d’aller s’installer en Belgique si Marine Le Pen est élue présidente de la république. Esther doit donc consoler son paternel dans l’entre deux-tours.

ESTHER : BIEN DANS SON ÉPOQUE

Tutos de maquillage, chansons de Black M ou Ed Sheeran, cours de Zumba avec sa mère, Esther est vraiment une adolescente bien dans son époque. Plutôt agréable, elle ne fait d’ailleurs jamais de vague. Mieux, elle «s’en balec» régulièrement de tout ce qui lui semble futile.

Elle pense même au futur et à son propre futur, s’intéresse aussi aux Illuminati et autres reptiliens. Bref, elle est connectée à tout ce qu’il l’entoure.

LES CAHIERS D’ESTHER : DRÔLE, ACTUEL ET ATTACHANT

Comme nous l’avions vu dans le premier volume, Esther (son nom a été changé) est la fille d’un ami de Riad Sattouf. Tout ce qu’elle lui confie (elle est bavarde) est donc vrai, sans filtre. Alors qu’elle pourrait surfer sur la notoriété des albums en dévoilant qui elle est, elle se refuse pour l’instant à le faire. Elle lit rarement ses aventures prépubliées dans L’Obs, se trouve drôle et fraîche dans les albums. Son détachement vis-à-vis de cela, sa personnalité et ses confessions, c’est ce qui à tout de suite plu à l’auteur de L’arabe du futur.

Cet opus est encore plus drôle et plus attachant que les deux précédents – c’est dire ! – par les répliques et situations de la jeune adolescente. Esther, son seul souhait, c’est de rester «populaire», cette élite au collège, ceux qui sont au top.

Ce qui plaît énormément dans Histoires de mes 12 ans, ce sont les pages autour de la politique, désopilantes de sincérité. Trump et Poutine y passent mais surtout l’élection présidentielle française de l’année dernière. Esther ne connaît pas bien les candidats mais pourtant les a vite catégorisé. Ajouter à cela, une professeure qui panique lors des exercices anti-attentats et l’on obtient 56 pages de pur bonheur.

Les cahiers d’Esther : encore un volume de grande qualité et franchement très drôle. On se délecte de savoir qu’il en reste encore 5 à venir aux éditions Allary !

  • A noter qu’une série animée de 52 épisodes de 2 min sera a découvrir sur Canal + au printemps 2018. Co-écrite par Riad Sattouf et Dorothée Lachaud, réalisée par l’auteur et Mathias Varin, elle est produite par Folimage, Les compagnons du cinéma et Les films du futur.
Article posté le vendredi 01 décembre 2017 par Damien Canteau

Les cahiers d'Esther Histoires de mes 12 ans de Riad Sattouf (Allary) décrypté sur Comixtrip
  • Les cahiers d’Esther, Histoires de mes 12 ans
  • Auteur : Riad Sattouf
  • Éditeur : Allary
  • Prix : 16.90€
  • Parution : 2 novembre 2017
  • ISBN : 9782370731531

Résumé de l’éditeur : Chaque planche, prépubliée dans L’Obs, met en scène une anecdote réelle racontée à Riad Sattouf par la vraie Esther (une véritable petite fille dont le prénom a été changé). Un recueil sera publié chaque année, jusqu’aux 18 ans d’Esther.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir