Luisa, ici et là

Comment réagirions-nous si nous tombions sur notre moi avec quelques années en moins ? Etonnée et déstabilisée, voilà les sentiments qu’éprouve Luisa, 33 ans, lorsqu’elle découvre son double de 15 ans. Carole Maurel nous entraîne dans cette drôle d’aventure fantastique dans son album Luisa aux éditions La Boîte à Bulles.

LUISA, 15 ANS, LYCÉENNE

Dans les années 90, Luisa a 15 ans. Cette lycéenne emprunte tous les jours le bus pour ses trajets quotidiens entre son établissement et son village du Coudray, près de Chartres. Alors qu’elle s’endort paisiblement à bord du car, elle se réveille à l’arrêt du Chemin Vert : un endroit inconnu.

Son casque de walk-man sur la tête et son sac sur le dos, elle erre dans le 11e arrondissement de Paris. Elle y trouve alors l’une des dernières cabines téléphonique, décide de contacter sa mère mais sa carte est inutilisable. Elle continue son chemin et entre dans un bar-tabac pour y acheter une nouvelle télécarte. Surpris, le responsable de la boutique s’énerve lorsqu’elle lui tend un billet de 50 francs à l’effigie de St-Exépéry.

Attendrie par cette jeune fille perdue, Sasha lui paie sa carte et essaie de l’aider à retrouver sa tante qui habite le quartier. Étonnamment, cette dernière habiterait dans le même immeuble que la jeune femme.

LUISA, 33 ANS, PHOTOGRAPHE

Célibataire endurcie, Luisa a 33 ans. Photographe culinaire, elle ne sait pas vraiment où elle en est dans sa vie et avec les hommes. Elle étale ses chagrins de cœur à la face de Farid, son ami, qui se désespère de cette situation. Il faut dire qu’en plus le trentenaire lui a prêté le DVD de Camille redouble de Noémie Lovsky et qu’elle a éprouvé de la nostalgie à son visionnage; sa propre adolescence pas si simple que cela.

Luisa a depuis quelques années du mal avec sa propre famille, son frère et sa mère. Ayant héritée de l’appartement d’Aurélia une de ses tantes, à sa grande surprise, elle poursuit sa petite vie de célibataire tant bien que mal.

RENCONTRE FUSIONNELLE

Accompagnée par Sasha, Luisa l’adolescente, sonne à l’appartement de Luisa adulte mais cette dernière lui claque la porte au nez. Ebranlée, elle vient de se voir 15 ans auparavant. En effet, la petite Luisa, c’est elle lorsqu’elle était adulte. Cette rencontre la met mal à l’aise et fait remonter à la surface des questionnements et des frustrations sur sa propre vie. De son côté, la Luisa adolescente ne comprend pas encore se qui se passe et trouve asile chez Sasha…

UNE BELLE QUÊTE INTIME

En s’inspirant du long métrage Camille redouble – qu’elle présente même dans son album – Carole Maurel réussit son incroyable pari de se faire rencontrer une femme adulte et son double plus jeune. Si dans le film, l’héroïne régressait dans sa propre adolescence, dans cette bande dessinée, les deux se croisent réellement.

Un grand nombre de personnes a un jour eu envie de cette rencontre entre son moi adulte et son moi enfant, comme pour faire un bilan de sa vie, voir où cela a pu pêcher et si ses rêves de petit enfant se sont réalisés. A la limite d’ailleurs de vouloir la changer. Le récit de l’auteure nantaise est construit comme une quête initiatique très intime où le personnage doit s’accomplir à la vue de son propre double. Étonnante et surprenante, cette histoire teintée de fantastique est réalisée d’un très belle manière. A la fois forte et sensible, rythmée et tout en pudeur, elle s’avère très juste et pertinente.

LUISA ET SES QUESTIONNEMENTS

Au-delà de son bilan de vie, Carole Maurel glisse de nombreux questionnements dans la tête de Luisa. Ces interrogations vont aussi faire resurgir des sentiments profondément enfouis dans la tête de Luisa adulte. Et notamment l’acceptation de sa sexualité. Eteinte par une famille très traditionnelle lorsqu’elle était adolescente dans les années 90, son homosexualité latente revient à la vue de son double mais aussi de Sasha, belle lesbienne intelligente.

En 1995, Luisa était amie avec Lucie, attirée par les filles. Après un baiser fougueux et volé, la jeune fille avait pris ses distances avec cette adolescente. Perturbée par sa propre sexualité et cornaquée par ses parents, elle n’avait même plus pris de nouvelles, pire, elle avait laissé l’adolescente se faire maltraiter par des garçons eux aussi en pleine période de recherches de personnalité. Le respect et donc la tolérance sont aussi au cœur de l’album, amenés de manière simple mais efficace.

UN TRAIT MODERNE ET ÉLÉGANT

Découvert à travers Comme chez toi (KSTR, 2013) et le remarquable L’apocalypse selon Magda (Chloé Vollmer-Lo, Delcourt, 2016), le trait de Carole Maurel est à la fois moderne, élégant et aérien grâce à des couleurs très bien choisies (en noir et blanc agrémentées de gris pour les scènes du passé). Proche du dessin de Bastien Vivès (Polina, Le goût du chlore ou La boucherie), le sien est également très rythmé et vivant. Ces belles qualités lui viennent de son parcours estudiantin (Diplômée de l’Ecole d’animation Les Gobelins en 2005), ainsi que ses différents travaux dans l’audiovisuel et la publicité (story-board pour les 30 ans de Canal +, L’invité impossible pour France 2, Thalys ou Peugeot), dans la littérature jeunesse (L’ennui a disparu, Fleurus) et dans le graphisme.

Article posté le lundi 04 juillet 2016 par Damien Canteau

Luisa est une très belle quête intimiste de Carole Maurel aux éditions La Boite à Bulles, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Luisa, ici et là
  • Auteure : Carole Maurel
  • Éditeur : La Boîte à Bulles, collection Clef des champs
  • Prix : 32€
  • Parution : 04 mai2016

Résumé de l’éditeur : D’un côté, il y a Luisa, 30 ans, photographe culinaire célibataire et incapable de vivre plus de quelques semaines avec un homme. De l’autre, Luisa, 15 ans, des rêves plein son sac à dos, une folle envie de trouver l’amour et de vivre de la photographie… Mais aussi des sentiments inassumés pour Lucie, sa copine lesbienne. Un jour, aussi invraisemblable que cela puisse lui paraître, la Luisa adulte voit débarquer sur le pas de sa porte l’ado qu’elle était ! Cette rencontre sera décisive pour la jeune femme car elle fera remonter à la surface des frustrations trop longtemps enfouies. Un récit initiatique à rebours, qui entraîne le lecteur dans une quête intime de réalisation personnelle, porté par le trait joueur et les couleurs pleines de vie de Carole Maurel.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir