Mon homme (presque) parfait

Mon homme (presque) parfait. Parfois dans un couple, il y a des hauts et des bas. Les non-dits, les petites attentions qui manquent ou encore certains désirs inassouvis. Quand se présente alors quelqu’un qui semble parfait (peut-être même trop) pour vous, comment résister ?

Le presque parfait

Éloïse est institutrice. Elle vit avec son mari, Marc, professeur lui aussi, d’EPS. Son père est décédé récemment, et cela se ressent dans sa manière d’être. Déjà peu expressif, il est comme un zombie. Éloïse est une femme charmante et adorable, mais chacun a ses limites. Pour se détendre, elle fait du patin à glace les mercredis, jour de repos. Un jour, elle tombe (littéralement) sur un homme qui essaye tant bien que mal de rester en équilibre sur la glace. Pour se faire pardonner, Éloïse va alors lui apprendre à patiner. Antoine, c’est son prénom, va se révéler être un gentil vétérinaire veuf et qui semble parfait pour Éloïse… Voir un peu trop…

Le masque tombe

Cet homme avec qui Éloïse a une connexion sans précédent, qui semble connaître ses goûts comme s’ils se connaissaient depuis toujours n’est pas vraiment ce qu’elle croit. En fait, Antoine est… le psy de Marc. Marc cache à sa femme qu’il en voit un, ce qui arrange beaucoup Antoine. Sans le vouloir, il tombe amoureux d’Éloïse et cherche à en savoir un maximum sur elle, pour être l’homme qu’elle mérite. Le problème avec les faux-semblants, c’est que la nature revient vite au galop.

La morale en désarroi

Cette histoire qui semble peu éthique est malgré tout une histoire totalement humaine. L’envie fait bien partie des 7 péchés capitaux. C’est ce que nous met en scène avec brio Bernard JeanJean habitué de ce mode de réalisation, puisqu’il est lui-même réalisateur pour le cinéma et la télévision. Mon homme (presque) parfait est son premier album de bande dessinée. Il est accompagné pour cette aventure de « Louis » de son vrai nom Stéphane Louis. Louis travaille comme scénariste ou dessinateur pour de nombreux éditeurs. Il est également l’auteur de Tessa, Agent intergalactique ou encore de Martin Bonheur. Mon homme (presque) parfait est donc leur première collaboration, et est publié chez Grand Angle (éditeur de Jamais et de 40 éléphants).

Article posté le lundi 05 février 2018 par Damien Duarte

Mon homme (presque) parfait publié chez Grand Angle et décrypté par Comixtrip, le site BD de référence
  • Mon homme (presque) parfait
  • Scénariste : Bernard JeanJean
  • Dessinateur : Louis
  • Editeur : Grand Angle
  • Parution : 31 janvier 2018
  • Prix : 16,90 €
  • ISBN : 9782818943847

Résumé de l’éditeur :
Eloïse, enseignante, rencontre Antoine, vétérinaire et veuf. D’emblée, elle est troublée par cet homme étrange qui semble si bien la connaître. Il devine ses moindres désirs sans pourtant l’avoir jamais vue auparavant. Fragilisée par son couple qui bat de l’aile, elle se demande si elle doit céder ou non à la tentation. Ce qu’Eloïse ignore, c’est que chaque semaine, Marc, son mari, voit aussi quelqu’un en secret… Le destin est-il celui qui tire les ficelles dans la vie de ce couple en perdition ? Lorsque les secrets de l’une et de l’autre finiront pas se confronter, la vérité éclatera au grand jour. Et elle pourrait bien être très différente de ce qu’ils auraient tous pu penser !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Duarte

Damien Duarte

Passionné par l'univers de la bande dessinée depuis toujours, ses plus grands héros sont divers et variés comme Ric Hochet, Spider-Man, Batman, Astérix...

En savoir