Outcast #3

Le deuxième volume d’Outcast, avait confirmé tout le bien que l’on pensait de cette série imaginée par R. Kirkman. Dans ce troisième opus, la tension s’accentue encore un peu plus. Avec son dessin toujours aussi impeccable, Paul Azaceta illustre des scènes d’exorcisme à couper le souffle. Dans Une petite lueur, titre qui englobe ces six nouveaux chapitres, les comportements irréprochables de certains protagonistes seront mis à rude épreuve. Seul Kyle a le pouvoir de les délivrer de ce mal incontrôlable. L’occasion pour lui d’apprivoiser de mieux en mieux ce don et surtout de l’expliquer à son entourage proche.

La fin de Souffrance, 2e tome d’Outcast, laissait entrevoir  quelques certitudes. Celle que Kyle n’était plus dans le déni. Qu’il était désormais prêt à affronter cet esprit noir qui prend possession de ces innocents. Et puis, ce dernier duel auquel il devait faire face allait s’avérer compliqué puisqu’il s’agissait de délivrer Megan, sa propre sœur.

DES AFFRONTEMENTS TRÈS VIOLENTS

Et dès le début de ce 3e tome, ce n’est pas moins de quinze planches qu’il aura fallu pour décrire la violence inouïe de cet exorcisme. C’est d’ailleurs l’affrontement le plus oppressant ressenti depuis le début de la série. Autant dire que ce nouvel opus d’Outcast démarre sur un rythme effréné qui ne faiblira jamais.

Megan va jouer un rôle majeur dans cette nouvelle aventure. D’abord possédée, elle va commettre un acte lourd de conséquences envers son mari. Une fois délivrée, Mégan se sentira  d’abord désemparée par les abominations qu’elle a commises. Mais elle va également permettre à Kyle de crédibiliser son discours insensé. Ou en tout cas le rendre cohérent. En témoigne cet échange très important avec Allison, l’ex-compagne de son frère.

OUTCAST OU LE BANNI : KYLE ASSUME SON RÔLE

Kyle, quant à lui, ne refoule plus sa faculté à faire sortir cette fumée noire dont il découvre peu à peu les faiblesses. Lesquelles vont desservir au Révérend Anderson qui pensait être un atout complémentaire au combat livré contre le Mal… Force est de constater que ce ne sera pas en se servant de ses incantations.

Cette impuissance accentue le désarroi du prêtre. Ce personnage habité par la foi continue peu à peu son déclin entraperçu au dans le deuxième tome. Quelques divulgations apportées dans ce nouvel épisode confirmeront que le passé d’Anderson est significatif d’un mal-être profond. Il sera intéressant de suivre l’évolution de ce personnage.

UN TROISIÈME OPUS MAÎTRISÉ

Après la confirmation apportée dans le second opus, Outcast offre de nouveaux rebondissements en donnant des armes supplémentaires aux personnages principaux de la série. R. Kirkman et P. Azaceta constituent un découpage homogène qui donne cette agréable impression qu’ils suivent parfaitement leur feuille de route. Il faut également mettre en exergue le travail de Elizabeth Breitweiser à la couleur et  précisément dans Une petite lueur. Les variations qu’elle apporte dans les différentes épreuves (affrontements, doutes, peur, solitude), offrent au dessin de Paul Azaceta une bonification très appréciable.

Tout est (bien) en place. Nous n’avons plus qu’à nous laisser porter avec confiance par ce duo inspiré.

Article posté le mercredi 22 février 2017 par Mikey Martin

Outcast 3 de Kirkman & Azaceta (Delcourt), une série qui garde un bon rythme. Décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Outcast 3 : Une petite lueur
  • Auteur : Robert Kirkman
  • Dessinateur : Paul Azaceta
  • Couleur : Elizabeth Breitweiser
  • Editeur : Delcourt
  • Prix : 16,50 €
  • Parution : novembre 2016

Résumé de l’éditeur : Kyle Barnes doit pratiquer l’exorcisme le plus émotionnellement intense de sa vie, alors qu’il commence tout juste à maîtriser ses capacités et à comprendre ce qui se passe réellement autour de lui Les pièces du puzzle se mettent petit à petit en place, et des secrets sont révélés. Des secrets qui risquent de tout changer.

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Originaire de Charente-Maritime, il débarque sur Poitiers il y a 17 ans et s'installe avec sa compagne juste en face d'une librairie spécialisée en bande dessinée. Une aubaine pour s'y remettre. Sa passion sans cesse grandissante pour le Neuvième Art se doit d'être partagée par de petites chroniques.

En savoir