Pandora n°3

En avril 2016, les éditions Casterman lançaient une nouvelle revue, Pandora qui mettait en lumière des histoires courtes d’auteurs de bande dessinée. Le troisième volume est dans les bac en ce mois de juin. Histoires courtes et auteurs de grands talents sont au sommaire de cet excellent recueil de 264 pages.

PANDORA : AUX CONFLUENCES DE LA BANDE DESSINÉE MODERNE

Alors que la périodicité est aléatoire, le lecteur amateur de bandes dessinées va de nouveau être enchanté par la publication de ce troisième numéro de Pandora. Il faut souligner que les deux premiers volumes nous avaient laissé une excellente impression par la qualité narrative et graphiques des histoires.

Pour cet opus, 31 courts récits sont à découvrir à travers 264 pages. Pour innover encore, ce numéro 3 de Pandora est scinder en deux parties que l’on peut découvrir en les lisant tête-bêche (22 histoires courtes + 9 autres, dans le sens inverse de lecture).

DE RUBEN PELLEJERO…

La première partie (dans le sens de la couverture principale) fait la part belle à des auteurs talentueux comme Pellejero, Max de Radiguès, De Moor, Pastor, Kensausage, Spiegelman, Alfred, Pirus, Dupuy, Götting ou Neel.

Focus sur quelques histoires qui ont retenu notre attention (même si l’ensemble est excellent) :

  • Cuento Chino de Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero. Une nouvelle histoire courte de Corto Maltese par les repreneurs de la série de Hugo Pratt. Le célèbre marin débute l’histoire de Li-Hai alors qu’il est en fâcheuse posture. Accompagné par Steiner, il est aux prises avec des indiens… Encore une belle histoire intelligente et sublimement mise en image par le duo espagnol.
  • Obstétrique de Hugo Piette et Max de Radiguès. Dans un monde post-apocalyptique où le sexe est débridé, un jeune adolescent se met en quête de trouver le Manuel de sexualité et d’obstétrique. Max de Radiguès (L’âge dur, La cire moderne) nous enchante par cette quête initiatique drôle et absurde. L’auteur, qui nous a accordé un entretien, apporte une dose d’humour à cette histoire malicieuse de Hugo Piette (Pancho & Semelle).
  • Le résumé de Gilles Dal et Johan de Moor. Et si l’Histoire de la Terre était résumé en 6 planches ? Voilà le projet formidablement mis en image par les deux auteurs. Sans une seule lettre, ni dialogue, ni récitatif et sous une forme de vignette panoramique, ils apportent de l’intelligence et de la poésie.
  • Amandine et Julien de Anthony Pastor. L’auteur du magnifique Sentier des reines met en scène un récit fondé sur l’angoisse et la peur. Un homme discute au téléphone avec une femme qu’il aurait rencontré quelques temps auparavant.

… A JULIEN NEEL

  • Perdu de Art Spiegelman. Une planche du maître du 9e art, auteur du bouleversant Maus. Cette histoire est surréaliste, à la frontière du rêve et du fantastique mettant en scène un garçon et un oiseau qui parle.
  • Oiseaux de nuit de Alfred. Un groupe d’amis fait le pari de sortir nus dans les rues de la ville. Si cela est amusant lorsque l’on est jeunes, c’est plus délicat lorsque l’on est un peu plus âgé. Est-ce si facile de reproduire ces délires adolescents quand on a 40 ans ? L’auteur de Capitaine Fripouille (avec Olivier Ka) et de Come Prima  livre une très belle fable sur le temps qui passe.
  • Canetor de Michel Pirus (auteur de Rose profond) ou les récits en une planche d’un canard et de ses amis. Drôle, simple et décalé.
  • On rase gratis de Jean-Claude Götting. Un barbier parle avec son plus fidèle client. Demain, il sera à la retraite et pour fêter cela, il le rase gratuitement. L’auteur de Watertown propose une histoire d’un homme bienveillant mais désabusé par la tournure des événements.
  • Bora Boring de Jean-Luc Coatalem et Jacques de Loustal. Que deviennent les habitants de Bora Bora après le départ pour la métropole de Paul Gauguin ? Encore une très belle histoire mis magnifiquement par Loustal. Un régal !
  • Pearl de Julien Neel. Loin de Lou, l’auteur réalise une histoire fantastique muette très colorée.

PANDORA : 9 HISTOIRES EN NOIR ET BLANC en plus

De l’autre côté, tête-bêche, le lecteur découvre 9 histoires, notamment :

  • SOS Valise de Jean-Christophe Menu. Troisième partie de cette petite pépite ! L’auteur de Chroquettes et Locke groove nous livre un moment de son adolescence alors qu’il chine dans un vide-grenier.
  • La cave de Mathias Lehman. L’auteur du poignant La favorite dévoile une histoire en noir et blanc muette sur la vieillesse d’une grand humaniste et très juste.
  • A quoi tu penses, la sorcière ? de Tom Tirabosco. Des migrants sur un frêle esquif ont peur d’une femme qu’il qualifie de sorcière. L’auteur du formidable Wonderland met en scène une histoire poignante fantastique en noir et blanc.
  • Le retour de Hugues Micol. Un juif polonais est de retour après la guerre chez lui en 1946. Arrivant devant sa maison, il constate qu’une autre famille s’y est installée… L’auteur de Scalp imagine la folie du nouvel occupant de la maison à la recherche d’un hypothétique trésor. Son noir et blanc et la thématique sont d’une grande force !

De nouveau, Pandora enchante et attire son lectorat par la très grande qualité des histoires que la revue propose. Un très bel écrin pour auteurs de valeur !

Article posté le lundi 03 juillet 2017 par Damien Canteau

Pandora 3 (Casterman) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Pandora, numéro 3
  • Auteurs : Collectif
  • Éditeur : Casterman
  • Prix : 18€
  • Parution : 21 juin 2017
  • ISBN : 9782203124363

Résumé de l’éditeur : La nouvelle revue 100% bande dessinée, 100% fiction, 100% inédit. La revue Pandora présente des récits autonomes, des « short stories », et des nouvelles sous forme de bandes dessinées mais aussi de quelques textes littéraires illustrés. Ouvrir Pandora est une expérience de lecture incomparable : la preuve par l’exemple que la bande dessinée conserve un immense potentiel de séduction et que l’imagination peut apporter une autre vision du monde. Tous les sujets peuvent être abordés, tous les genres revisités, tous les styles inventés sans aucune thématique imposée. La créativité et le plaisir sont prioritaires. Pandora s’adresse à tous les lecteurs, qu’ils soient des lecteurs de romans et de bande dessinée ou des spectateurs de films et de séries télé. La diversité des talents publiés dans Pandora – diversité géographique, narrative et artistique – donne à la revue la dimension d’un panorama extrêmement complet du meilleur de la créativité de la bande dessinée en 2017 !

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir