Passe-passe

Passe-passe est un sublime album pour les primo-lecteurs, scénarisé par Delphine Cuveele et mis en images par Dawid. Cette bande dessinée muette poétique met en scène une petite fille et une grand-mère parties vivre de belles aventures dans un quotidien presque magique.

EN SUIVANT LE PAPILLON …

Au détour d’une belle et merveilleuse campagne, un drôle de petit papillon transparent survole les champs et les prés puis vient se poser sur la tête d’une grand-mère. Assise sur le banc devant la maison, elle regarde la nature la bercer. A ses côtés, sa petite-fille.

A peine le papillon sur sa tête, la vieille dame semble revivre. D’humeur guillerette et comme par magie, elle monte sans effort les escaliers de sa maison et se rend dans la salle de bain. Au programme : lavage et séchage de cheveux dans une joyeuse ambiance.

Après cette partie folle, les deux personnages enfourchent leur bicyclette pour rejoindre le village puis faire les folles sur les routes de campagne. Mais mamie chute, éprouve des difficultés pour se relever, et pourtant une folie-douce la gagne. Après avoir ramassé des champignons, elles rejoignent la maison, préparent une recette avec la cueillette et finissent la journée en dansant sur du twist.

UNE GAIETÉ COMMUNICATIVE

Passe-passe est une sublime album de bande dessinée. Teintée d’une belle nostalgie, le récit poétique de Delphine Cuveele met merveilleusement en lumière, les relations intergénérationnelles. Cette gaieté communicative transpire agréablement tout au long de l’histoire. Le papillon, qui survole la grand-mère au fil des pages, symbolise le temps qui passe. Si la vieille dame décline tout au long de l’histoire (ses traits s’estompent), le lépidoptère récupère ses forces perdues, prenant lui, de la couleur. Est-ce un rêve ou une envie de se souvenir pour la petite fille ? Ce très joli conte poétique raconte une métempsychose (littéralement « déplacement de l’âme) où le déclin d’un être donne naissance à un autre.

Les belles valeurs véhiculées dans l’album (solidarité, amour de son prochain, joie de vivre, profiter de ces petits riens de la vie…) donnent une belle lumière à l’ensemble et que les lecteurs pourront reprendre à leur compte. Comme dans Anuki (Maupomé et Sénagas, La Gouttière) ou La petite famille (Dauvillier et Lizano, La Gouttière), la scénariste fait preuve de maturité et d’un grand sens de l’onirisme. Le graphisme tout en rondeur de Dawid est à la fois simple mais fourmille de détails. Les scènes extérieures dans la nature sont très belles, regorgeant d’animaux et de plantes en tout genre. Les planches de 3 à 5 cases facilitent la lecture de cette bande dessinée muette. Les couleurs vives réhaussent agréablement les pages.

Passe-passe : une très jolie bande dessinée muette pour les jeunes lecteurs qui parle d’une rencontre poétique entre une grand-mère et un fillette taquine. Sur la mort qui fait partie intégrante de la vie.

Article posté le jeudi 24 avril 2014 par Damien Canteau

Passe-Passe fait partie des 10 meilleures BD sur les grands mères et mamies pour Comixtrip, le site spécialisé en bande dessinée
  • Passe- passe
  • Scénariste  : Delphine Cuveele
  • Dessinateur : Dawid
  • Editeur: La gouttière
  • Prix: 9,70€
  • Sortie:  24 avril 2014

Résumé de l’éditeur : Prenez une fillette taquine, une grand-mère guillerette et un drôle de papillon. Lancez-les dans une aventure échevelée… Vous obtiendrez un cocktail tendre et rocambolesque qui apprivoise l’absence pour mener aux confins d’une magie où tout ce qui disparaît n’est jamais vraiment perdu. Un tour de Passe-Passe !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir