Rosalie lightning

Rosalie, deux ans, est une petite fille en pleine forme, qui rit, joue et commence à parler. Après une nuit normale, ses parents la retrouve inanimée dans son lit. C’est le début du cauchemar pour ses deux parents. Comment surmonter l’insurmontable ? Tom Hart – auteur et père de Rosy – raconte ce moment douloureux dans Rosalie lightning, un roman graphique édité par L’Association.

NOVEMBRE 2011, 6H51 : ROSALIE NE SE RÉVEILLE PAS

Tom Hart est un auteur de bande dessinée américain dont la série La route de soi (Hutch Owens en version originale) fut éditée à partir de 2000 en France à La Comédie Illustrée (4 volumes).

En 2009, avec sa compagne Leela, ils deviennent parents de Rosalie. Heureux comme une jeune couple avec un enfant, ils l’élèvent dans un grand élan d’amour. Vivant à Gainesville en Floride, ils prennent le temps de se promener dans la nature, de regarder les plantes pousser et les animaux gambader. Ramasser des glands, regarder « la glande lune », les « zazo », mettre un « papo viking » ou boire du « lélé », tout est un formidable jeu quand on est enfant en pleine santé.

Novembre 2011, 6h51 : Rosalie ne se réveille pas. Elle est toute bleue. Elle est morte subitement, sans prévenir, créant un immense vide physique et dans le cœur de Tom et Leela, ses parents dévastés.

COMMENT SOIGNER UN CŒUR DÉVASTÉ ?

Rapidement, toutes les questions sont sur la table : Y avait-il des présages, des signes avant coureur ? Pourquoi est-elle décédée ? Etait-elle malade ? A-t-elle sentie qu’elle partait ? Mais, en fait, les présages n’étaient pas des présages et ils ne sauront jamais pourquoi elle est morte.

« Tu marches et tu tombes. Tu fonces et tu t’effondres. Tu es là et tu n’es pas là. Tu es une et tu n’es pas une. Il est 6h51 du matin. Tristesse du temps cosmique terrestre »

Choqués et dévastés par la douleur, ils doivent néanmoins préparer les funérailles et malgré la famille, les amis dans ce moment si dur, ils sont inconsolables.

« Comment soigner son cœur dévasté ? » : Tom et Leela marchent dans les rue de leur quartier, des lieux connus où Rosalie et ses parents aimaient se promener. Des endroits où Rosy et son père aimaient faire du vélo. Ils errent sans but, ils s’entourent de cette nature dans laquelle ils aimaient évoluer avec leur fille et ils essaient de se retrouver, marchant d’un même pas mais leurs émotions sont telles qu’ils crient et fondent en larme.

ROSALIE LIGHTNING : FORMIDABLE CATHARSIS

Véritable bombe nucléaire dans la vie d’un couple, la mort de son enfant est un chagrin immense que les parents ne pourront jamais surmonter et digérer malgré les années qui passent. Un choc qui ne s’effacera jamais ! Il aura fallu quatre années à Tom Hart pour livrer Rosalie Lightning, son ouvrage le plus difficile à mettre en image.

Roman graphique construit comme catharsis pour l’auteur et sa compagne, le récit est fort, bouleversant et empli d’émotions que le lecteur sent avec toutes leur force. Comme Ingrid Chabbert a pu le montrer dans Ecumes, son merveilleux album sur le décès de son fils en couche, la douleur est incommensurable, dévastatrice.

Pour décrire ce moment si intime, il raconte Rosy et ses deux premières années, ses envies, ses joies nombreuses, ses jeux, ses premiers mots et ses jeux; pour se remémorer les instants magiques, positifs et agréables : les jours heureux !

Pendant ces quatre ans, il a pris des notes sous forme de phrases ou de croquis afin de mieux les digérer et pour livrer ce percutant roman graphique. Il invoque alors l’art et la littérature pour décrire son chagrin et celui de Leela. Il redessine ou réinvente des vignettes de ses auteurs favoris. D’ailleurs, dans sa préface, il remercie avec gratitude ces hommes et ces femmes qui l’ont accompagnés dans sa vie : de Hayao Miyazaki (pour Totoro que Rosy adorait) à Oum Kalsoum, en passant par Roland Barthes, Osamu Tezuka, Brian Eno, Chester Brown ou Roger Moore.

UN ALBUM DÉDIÉ AUX PARENTS QUI ONT PERDU DES ENFANTS

Dédié aux « parents qui ont perdu des enfants dans la guerre, la pauvreté, la maladie, la violence, le chaos ou la privation », Rosalie lighting ne laissera pas le lecteur insensible.

Actuellement, Tom Hart dirige le Sequential Artists Workshop, une école de bande dessinée et roman graphique à but non lucratif à Gainesville. Si l’on ne peut effacer ce moment douloureux, les années passent, adoucissent le chagrin. Et comme un rayon de soleil dans la vie du couple, Molly Rose est arrivée quelques années après. Rosalie lightning lui est aussi dédié, pour la vie qui doit redémarrer !

Article posté le samedi 04 mars 2017 par Damien Canteau

Rosalie lightning de Tom hart (L'Association) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Rosalie lightning
  • Auteur : Tom Hart
  • Editeur : L’Association, collection Ciboulette
  • Prix : 25€
  • Parution : 21 février 2017

Résumé de l’éditeur : « Nous avons perdu Rosalie il y a quelques jours. » Elle est décédée soudainement une nuit de novembre 2011, sans aucun symptôme avant-coureur. Rosalie avait deux ans, elle était en parfaite santé. Son père, Tom Hart, décide alors de mettre en texte et en image le long processus que lui et sa femme Leela ont éprouvé au lendemain de cet événement tragique. Que fait-on quand on perd un enfant ? – On tombe dans un trou. À travers ce récit poignant de douleur, une quête permanente de sens s’installe. Il faut dès lors trouver les signes qui présageaient ce qui allait arriver. Tom Hart explore les mythes, la philosophie, l’art, la culture et la nature, transformant ainsi son vécu en expérience universel. La vie est faite de symboles qui maintiennent le souvenir des jours heureux. Forcément construit comme une forme de catharsis, Rosalie Lightning représente le deuil, du désespoir à la renaissance. C’est au moyen d’un style graphique expressif et énergique, inscrit dans la tradition des comics indépendants américains, que Tom Hart a choisi de formuler son parcours intime. Cette autobiographie n’est pas de celles qui racontent un quotidien futile, mais bien une œuvre profondément émouvante sur un traumatisme qui ne s’effacera jamais.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir