Supers : Home sweet home

Lili, Benji et Mat, les trois jeunes héros de Supers, sont en bien fâcheuse posture : ils doivent dorénavant se cacher, poursuivis par la police depuis l’enquête des services sociaux dévoilée à la fin du deuxième volume. Alors que tous les voyants étaient aux verts pour nos super-héros, le troisième tome les place dans un danger de tous les instants. Frédéric Maupomé et Dawid sont au diapason pour ce nouvel opus Supers, l’une de plus belles séries fantastique Jeunesse de ces dernières années. Une nouvelle pépite !

L’ÉTAU SE RESSERRE

Mat, Lili et Benji sont en fuite depuis que les services sociaux ont diligenté une enquête sur eux. Les trois jeunes super-héros, qui jusqu’à présent avaient réussi à embrouiller tout le monde, ne peuvent plus rester seuls dans leur maison. Finis l’école et les amis, il est temps pour eux de se cacher.

A leurs trousses, la police multiplie les interrogatoires des voisins et même de leurs camarades de classe. Le dossier est confié à l’inspecteur Lessec qui aimerait retrouver les enfants pour leur parler, afin de les aider. Il tente même de leur téléphoner. Mais son plan est contrecarré par l’arrivée de deux agents spéciaux, sorte de Men in Black patibulaires.

« C’EST PAS PARCE QU’ON EST DES CLODOS, QU’ON A PAS DE CŒUR »

Impossible pour la fratrie de retourner chez elle, même pour récupérer des affaires. Si Mat tente de consoler son petit frère, il le sait qu’aller chercher Al et le réplicateur ne sera pas une partie de plaisir.

Alors qu’ils sont sur les toits, Benji découvre un lieu abandonné : une coopérative de vente. Ils sont surpris par Momo et Roger, deux sans-domicile-fixe. Mais leur accueil est chaleureux et bienveillant. Ils leur offrent le gîte et le couvert; car comme le dit Roger : « C’est pas parce qu’on est des clodos, qu’on a pas de cœur »

SUPERS : UNE SUITE INATTENDUE

Série phare des éditions La Gouttière (avec Anuki), plébiscitée par le public (déjà 20 000 exemplaires vendus) et par la critique (Prix Jeunesse de l’ACBD  pour le tome 2), Supers s’est imposé comme l’une des meilleures séries fantastique Jeunesse depuis 2 ans. Il faut souligner que Frédéric Maupomé et Dawid ont su conjuguer leur talent pour former un duo d’auteurs efficace et qui – cela se ressent dans les trois albums – s’entendent à merveille.

Le scénariste de l’excellente série Anuki (avec Stéphane Sénégas, 6 albums publiés pour les primo-lecteurs) n’épargne pas ses héros papier, les plaçant dans des situations délicates, voire inextricables : fuite, course-poursuite avec la police, cachettes multiples, dénonciation, trahison, perte de repères, utilisation des pouvoirs sans réfléchir aux conséquences, absence des parents et éloignement de l’être aimé. Sans en dévoiler de trop, nous pouvons dire que ce troisième volume est un pivot dans l’histoire et qui prend une autre direction inattendue mais d’une belle intelligence. La narration de Frédéric Maupomé tient le lecteur en haleine et les événements s’enchainent sans laisser souffler ni les héros ni les amateurs de la série.

SUPERS : UNE SÉRIE BIENVEILLANTE

Si Lili, Benji et Mat sont en fâcheuse posture, obligés de se cacher, ils peuvent néanmoins compter sur leurs amis proches, notamment Jeanne, la petite amie de l’aîné de la fratrie. Plus étonnant, ils découvriront que l’inspecteur Lessec n’est pas un policier si terrible que cela. Enfin, avec Momo et Roger, ils apprendront que la solidarité n’est pas un vain mot même chez les plus démunis. Sans logement et sans énormément de nourriture, les deux SDF leur offriront ce qu’ils ont de plus précieux : leur cœur ! Cette poignée de personnages positifs apporte de la bienveillance envers les Supers et apporte aussi de la chaleur au récit dont l’ambiance est plus sombre que les deux premiers tomes.

DE L’ELEGANCE DU TRAIT…

Riche en émotions, ce troisième volume bénéfice du talent graphique de Dawid. L’auteur – qui nous avait accordé un entretien – a de nouveau réalisé de magnifiques planches. Son découpage dynamique (de 2 à 7 vignettes par planches) est idéal pour la lecture et apporte du rythme à l’histoire qui n’en manque pourtant pas. Ses couleurs plus sombres qu’à l’accoutumée agrémentent joliment ses pages.

L’auteur de Passe-passe (avec Delphine Cuveele) multiplie les clins d’œil aux séries de La Gouttière pour notre plus grand bonheur, indiquant ainsi que la maison d’édition est une belle petite famille. Il nous confie d’ailleurs qu’: « Avec La Gouttière, c’est chouette, tu as l’impression de participer à une vraie aventure ! L’équipe est vraiment géniale et surtout ils défendent très bien les livres qu’ils éditent. »

Pour se rendre encore plus compte de la magie que met Dawid dans ses dessins, découvrez quelques croquis et recherches qu’il nous a confié dans le diaporama ci-contre.

Avec Supers, nous ne sommes jamais déçu ! C’est encore le cas avec la lecture de cet excellent opus qui bouleverse ses héros mais aussi les lecteurs. Prévu en tétralogie, il y aura finalement un cinquième volet à cette belle saga. Encore, nous en voulons encore !!!

Article posté le mercredi 23 août 2017 par Damien Canteau

Supers tome 3 de Frédéric Maupomé et Dawid (La Gouttière) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Supers, tome 3 : Home sweet home
  • Scénariste : Frédéric Maupomé
  • Dessinateur : Dawid
  • Éditeur : La Gouttière
  • Prix : 18€
  • Parution : 25 août 2017
  • IBAN : 9791092111538

Résumé de l’éditeur : À la fin du second tome, nous avions laissé Mat, Lili et Benji en mauvaise posture… Effrayés par la perspective d’une enquête des services sociaux, les enfants se sont volatilisés. Et c’est à présent la police qui se met à leur recherche. Tandis que ses collègues considèrent la fratrie comme une bande de voyous dangereux, l’inspecteur Lesec tente d’aider les jeunes super-héros. Livrés à eux-mêmes, Mat, Lili et Benji peuvent heureusement compter sur les liens qui les unissent et quelques fortes amitiés… Mais cela sera-t-il suffisant pour échapper aux menaces qui pèsent sur eux ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir