Wonderland

Tom Tirabosco est un auteur qui commence à compter dans le paysage du 9e art. Talentueux créateur de L’œil de la forêt (Casterman, 2003) ou Konga (avec Perrissin, Futuropolis, 2013), il lève le voile sur son passé dans Wonderland, une merveilleuse autobiographie parue chez Atrabile. Entre la Suisse, son frère handicapé moteur et ses envies de dessins, plongée dans la vie des Tirabosco.

SENTIMENTS MÊLÉS

De Tom Tirabosco, le lecteur connaît bien évidemment son œuvre importante dans l’illustration, les livres jeunesse et les bandes dessinées. Inspiré par les plus grands (Walt Disney, le Titien), son univers graphique en noir et blanc envoûte, questionne, dérange mais ne laisse pas le lecteur indifférent. S’il est aisé pour un auteur de raconter des histoires fictives, cela ne l’est pas lorsque l’on s’attaque à sa propre vie. Pourtant Tirabosco a des choses à dire et atteint son but dans cette excellente autobiographie sous forme de roman graphique où toutes les émotions de la vie sont présentes : la joie, la peur, la tristesse, le dégoût, l’envie mais aussi surtout l’humour. Il en faut du courage pour délivrer une histoire agréable et surtout une sacrée dose d’auto-dérision pour raconter son passé et parfois s’en détacher. Et c’est là tout le talent de l’auteur de Sous-sols (avec Wazem, Futuropolis, 2008).

HANDICAP ET AMOUR FRATERNEL

10 ans, deux lustres pour mettre en image ce projet. C’est long ! Mais le résultat final est tellement réussi que son auteur doit être satisfait. C’est touchant parfois bouleversant notamment les pages concernant la naissance de Michel. Mais aussi, lorsqu’il dépeint sa mère qui aime son fils et qui l’aide au mieux dans son handicap. Des scènes amusantes aussi avec les moufles dans le bus ou avec sa prothèse de jambe s’amusant à être un ninja, une véritable terreur y compris contre son frère.
Tout n’est pas rose chez les Tirabosco, les deux grands s’affrontent, se déchirent et se disputent comme de nombreux frères : ça blesse, ça fait mal mais rien ne peut entraver l’amour fraternel. Malgré un passé de tensions, les deux hommes se retrouveront plus tard et deviendront des maîtres dans leur domaine respectif : l’illustration pour Tom et la musique pour Michel, tel George Zamphir et sa flûte de pan.

ÉVEIL A L’ILLUSTRATION

Au milieu de cette famille unie et aimante, il y a l’éveil de Tom pour l’illustration par les dessins animés de Disney, la fascination pour les tableaux de son père, qui lui fera découvrir les grands peintres italiens et son envie de les copier. Il y a aussi Zdenek Burian, illustrateur de la magnifique série La vie des hommes (encyclopédie sur la Préhistoire des éditions La Farandole). Cette admiration pour le tchèque, il la partage avec un autre dessinateur, Jens Harder (Beta civilisations, Actes Sud- L’an 2).

UN TRÈS BEAU TRAIT EN NOIR ET BLANC

Reste le magnifique travail graphique de Tirabosco, beaucoup moins sombre que dans ses créations précédentes, mettant en lumière les membres de sa famille d’une belle manière. Son trait charbonneux en noir et blanc lui permet de livrer des planches d’une grande puissance graphique.

Article posté le samedi 18 avril 2015 par Damien Canteau

  • Wonderland
  • Auteur : Tom Tirabosco
  • Editeur : Atrabile
  • Prix : 22€
  • Sortie : 13 avril 2015

Résumé de l’éditeur : Il aura fallu à Tom Tirabosco plus de 10 ans pour mener à bien ce Wonderland, projet sans aucun doute le plus personnel de l’auteur, et pour cause : initié dans la revue Bile noire, Wonderland est une œuvre ouvertement autobiographique qui suit à la trace le jeune Tommaso, de sa naissance jusqu’à son entrée au collège. A travers moult souvenirs et anecdotes, Tirabosco décrit son entourage et plus particulièrement sa famille, aimante, chaleureuse, et également passablement chamboulée par les coups du sort : de la rencontre de ses parents, façon comédie italienne, à des tensions familiales plutôt houleuses, en passant par la naissance de son frère Michel, physiquement handicapé, et qui deviendra plus tard un musicien renommé – la relation des deux frères, tumultueuse et complexe, donne d’ailleurs à lire certaines des pages les plus belles et les plus touchantes jamais dessinées par l’auteur. On y découvrira également comment l’imaginaire de Tirabosco s’est façonné, à travers une large palette d’influences allant de Titien à Walt Disney, ainsi que ses interrogations sur des sujets aussi bien sociaux que politiques. Bref, Wonderland est un ouvrage à l’image de son auteur : riche en questionnements et en engagements, indéniablement généreux, et profondément humain.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir