Biscoto

Journal pour enfants, Biscoto a vu sa très grande qualité récompensée par le Fauve de la bande dessinée alternative 2017. Découvrez cette excellente publication pour les jeunes lecteurs.

BISCOTO PLUS FORT QUE COSTAUD

Lancé en janvier 2013, Biscoto est un journal qui s’adresse aux enfants de moins de 12 ans. « Plus fort que costaud » – grâce à ses biscotos – il parait tous les mois en France, en Belgique, en Suisse et au Canada et est basé à Strasbourg.

Ne coûtant que 4€, il se présente sous format tabloïd – comme les journaux pour adultes – mais ne contient aucune mauvaise nouvelle. Créé par Julie Staebler et Suzanne Arhex, il comporte 16 pages et est composé de bandes dessinées, de jeux, de tests, d’histoires illustrées, un documentaire et un feuilleton en lien avec l’actualité.

Sans aucune publicité, il est avant tout bienveillant. L’équipe éditoriale de Biscoto veut transmettre de belles valeurs – importantes aux yeux des enfants – et combattre toutes les formes de discriminations socio-culturelles.

BISCOTO : UN TRÈS BEAU JOURNAL JOYEUX ET FESTIF

Imprimé sur du papier recyclé, Biscoto est un espace de création sans limite. Dans son sommaire, des univers graphiques différents se côtoient mais forment une belle harmonie visuelle. Ainsi, le jeune lectorat a pu lire des histoires entre autre de Benoît Preteseille (auteur de Histoire de l’art macaque chez Cornélius ou Marcel Duchamp quincaillerie chez Atrabile), de Vincent Cuvellier (auteur de La cire moderne avec Max de Radiguès, Casterman), de Guillaume Chauchat (auteur de Il se passe des choses chez 2024) ou encore Isaac Wens (auteur de Mr Popo et les nouilles martiennes chez 6 pieds sous terre).

Toutes les pages forment ainsi un journal de grande qualité, joyeux et festif. D’ailleurs, le Jury du Festival d’Angoulême 2017 ne s’y est pas trompé en donnant à Biscoto le Fauve de la bande dessinée alternative.

A noter que les éditions Biscoto ont aussi publié deux albums cartonnés : Francis Saucisson contre l’âge bête de Nicolas Pinet (2015) et Le meilleurissime repaire de la terre de Oriane Lassus (2016) dont nous vous parlerons bientôt.

BISCOTO N° 46 : BAS LES MASQUES

Le journal Biscoto en est déjà à son quarante-sixième numéro. Daté de février 2017, il a pour thème principal le carnaval. Dès l’édito, le jeune lecteur est plongé dans le fourmillement de ce moment festif. Il en prend Plein le ciboulot – définitions de mots du carnaval – il peut lire Bas les masques une histoire de 3 planches de Benoît Preteseille, il peut aussi répondre à Joli questionnaire du Professeur Malone, découvrir les masques les plus importants dans le monde et à travers les âges (une page signée Catherine Staebler et Aiphix), apprendre qui est Margaret-Ann Bulkley – femme connue sous le nom de James Barry et diplômée de médecine – lire le texte de Francis Blanche sur Le carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, continuer la lecture Des vacances très spatiales – une bande dessinée de Elizabeth Holleville – s’essayer à la fabrication d’un masque de loup, rire aux blagues et enfin lire les strips de Lili et Georges-Henri Coin Coin signé Wens et Juléaïm & Kikéfluc signé Elodie Shanta.

Vous pouvez parcourir le site de Biscoto pour en savoir plus : biscotojournal.com

Article posté le samedi 04 février 2017 par Damien Canteau

Le journal Biscoto (Biscoto éditions) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Biscoto 46 : Bas les masques !
  • Auteurs : Collectif
  • Editeur : Biscoto éditions
  • Prix : 4€
  • Parution : février 2017

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir