Interduck – Duckomenta®

Cette exposition présente de nombreux chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art… figurant tous des canards issus de la bande dessinée américaine. Retour en images sur le projet collectif interDuck visible au Musée d’Angoulême.

UN COLLECTIF ALLEMAND QUI DÉTOURNE L’ART

InterDuck est un collectif allemand de plusieurs artistes qui ont eu le projet de détourner des tableaux de grands maîtres en version Donald Duck & Compagnie.

Tous les courants de l’art sont représentés : des peintures primitives à Jean-Michel Basquiat, en passant par le célèbre tableau de De Vinci (anatomie), la Renaissance, la période classique, le Surréalisme ou le Figuratif.

UNE VISION HUMORISTIQUE DE L’ART

Pour chacun des tableaux représentés, InterDuck a imaginé le nom de l’artiste et une description de l’œuvre décalée à l’humour ravageur. Ainsi, Salvator Dali devient Delator Prali, Paul Gauguin est Paul Coquin, Georges Braque est renommé Georges Daque ou Joahnnes Vermeer devient Jan Vermeer van Delft.

Drôle, une exposition qui plaira à toute la famille, petits et grands !

Article posté le samedi 30 janvier 2016 par Damien Canteau

L'exposition

Ils s’appellent Ommo Wille, Eckhart Bauer, Anke Doepner, Rüdiger Stanko, Volker Schönwart… Depuis le milieu des années 1980, les Allemands du collectif interDuck revisitent les chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art internationale en mettant en scène des canards en lieu et place des personnages d’origine. L’initiateur du projet est le professeur Eckhart Bauer, enseignant à l’École supérieure des beaux-arts de Brunswick, ainsi que quelques étudiants désireux comme lui de mêler bande dessinée et art classique, soit la culture «légitime» et la culture populaire. Collectionneur compulsif de produits dérivés Disney, Bauer donne une impulsion déterminante à ce mouvement créatif spontané qui passe à la moulinette, par la peinture, le dessin, la sculpture ou la photographie, des centaines d’œuvres d’art et d’images.

Rien n’arrête interDuck, qui reprend à son compte et avec une jubilation égale les trésors de l’art égyptien, la Louve de Remus et Romulus, Bosch, la Joconde, Vermeer, le Pop art, les affiches de propagande américaine « I Want You » ou encore la photo de l’empreinte de Neil Armstrong sur le sol lunaire. Près de 100 œuvres du collectif sont présentées dans la salle d’exposition temporaire du musée, ainsi qu’une quinzaine d’œuvres dispersées dans les salles d’expositions permanentes –que les visiteurs s’amuseront à retrouver. Cette exposition, prolongée par le catalogue complet des œuvres du collectif à paraître début 2016, mêle avec intelligence humour et histoire de l’art, et permet aux visiteurs de tous âges de découvrir les œuvres capitales du patrimoine mondial.

Renseignements pratiques

  • Musée d’Angoulême
  • Du 28 janvier au 15 mars 2016
  • Production : DUCKOMENTA® / 9eArt+
  • Direction artistique : Anke Doepner pour interDuck

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir