Silex, the Tumulus and the city

La famille Dotcom envahit le Tumulus de Bougon ! Les célèbres personnages de Jul sont à l’honneur dans une très belle exposition Silex, the tumulus and the city mêlant des objets paléontologiques, préhistoriques et des planches de leurs albums. Un vraie réussite !

TUMULI DE BOUGON : NECROPOLE DE – 4700 ANS AVANT NOTRE ERE

Au Sud-Est du département des Deux-Sèvres, à 45 min de Poitiers et 40 min de Niort, au lieu dit Les Chirons se dressent les Tumulii de Bougon, une nécropole vieille de 4700 ans avant notre ère. Les premières fouilles datant de 1840, montrèrent rapidement la qualité et l’importance historique du lieu : 6 tumili de très grande taille qui abritèrent de nombreuses sépultures dans lesquelles des squelettes furent découverts.

Afin que les visiteurs puissent profiter de ces immenses salles couvertes, le Département deux-sévrien a fait construire un musée en 1992. Il leur permet de comprendre le rôle important de ces tumulus à l’époque de la Préhistoire, mais aussi d’appréhender les facettes de cette riche période qui allait des Premiers hommes au début de l’Ecriture, en passant par la sédentarisation ou les premiers pas de l’Agriculture.

Après les riches explications avec l’aide d’audio-guides, très pratiques, solidement documentés et très accessibles mais aussi des reconstitutions d’une grande qualité (tumulus, habitations africaine ou européenne), les visiteurs peuvent donc emprunter les sentiers aménagés pour découvrir à l’extérieur les 6 nécropoles par un parcours didactique bien pensé.

C’est au premier étage du Musée que se tient l’exposition Silex, the tumulus and the city qui mêle des planches originales de Jul aux objets préhistoriques découverts dans les environs de Bougon.

SILEX, THE TUMULUS AND THE CITY : BELLE ENTRÉE DANS LA PRÉHISTOIRE

Disons-le de suite : l’exposition Silex, the tumulus and the city nous a énormément plu ! Comme le note le Musée : « elle propose un regard croisé entre la Préhistoire et la bande dessinée Silex and the City. Jul y dépeint les travers de notre temps…et le musée vous propose une rencontre entre les vestiges archéologiques et cette bande dessinée, pour rétablir de manière ludique et pleine d’humour la réalité scientifique portée par les objets qui ont inspiré le dessinateur ».

Après avoir monté les marches illustrées par une composition des personnages Dotcom dans Bougon, les visiteurs sont accueillis par le fameux silex visible sur la page de garde des albums (Bluetooth, email, GPS, port USB…). Il faut souligner que Jul – scénariste d’une aventure de Lucky Luke avec Achdé – est un auteur très talentueux et qu’il a crée un univers préhistorique décalé et très drôle. A la manière des Pierrafeu, il a imaginé son « Astérix » à l’époque préhistorique. Depuis 2009, il fait rire ses lecteurs à travers les facéties et les déboires de la Famille Dotcom. A travers les 7 volumes, il transpose des phénomènes contemporains dans son univers afin de les déformer ou les amplifier pour s’en moquer.

POTERIES, HABITATS, DOLMENS, DINOSAURES OU MAMMOUTHS : TOUT PASSE A LA MOULINETTE DE JUL

Les commissaires de l’exposition, en lien avec Jul, ont imaginé 13 espaces afin de faire découvrir aux visiteurs les aspects les plus importants de la Paléontologie et de la Préhistoire. Pour chacun d’eux, des kakemonos sont installés pour donner quelques informations scientifiques essentiels pour la compréhension, ainsi que des vestiges historiques caractéristiques

  • Dans le coin « poterie », un grand vase à 6 anses datant de -2700 ans avant notre ère trône au milieu de 4 planches de Jul mettant en scène une épicerie bio avec Adam & Eve, Web qui serait enceinte ou l’expulsion d’un élève migrant.
  • Dans l’espace « habitat », les organisateurs ont installé deux grandes reconstitutions (habitat en os de mammouth et un campement de chasseurs). En plus, nous pouvons admirer la planche d’ouverture du premier tome de Silex and the city, le mouvement des Sans Grotte ou Crao de la Pétaudière – directeur de EDF – qui reçoit dans son bureau Blog, le père Dotcom.
  • Pour illustrer « le feu », les visiteurs peuvent découvrir un Briquet à friction dans une vitrine et deux planches du tome 3 dont l’une fustige les délocalisations des industries.
  • Le coin « Dolmens » met en scène deux reconstitutions de tumulus agrémentées de 3 planches sur les murs : la campagne électorale de Blog et les religions monothéistes.
  • Les « dinosaures » ne sont pas en reste avec des pages de Jul sur le Paléoport d’Orly, le Jurassic Krach et le 1er salon de l’Humanitaire.
  • Dans l’espace « Mammouths », des os nous sont familiers puisque qu’une épiphyse de fibula de sauropode et des vertèbres issues des Fouilles d’Angeac-Charente sont visibles ! Un dessin de Mazan permet aux visiteurs de bien repérer l’endroit de la fibula sur un squelette de cette espèce. Ces vestiges auraient même pu faire partie de l’Exposition Les géants du vignoble. Des planches avec l’explosion du volcan EDF, le marché le samedi et Blog qui recherche un petit ami sont accrochés près de cette immense vitrine.
  • Un reproduction d’un squelette d’Ours des cavernes fait face aux os d’Angeac. Prêté par le Paléosite de Charente-Maritime, il est accompagné de pages mettant en scène la réintroduction de l’animal dans la nature mais aussi de la dernière planche du tome 2 montrant le Père Noël.
  • Enfin, dans l’espace « parures », trône fièrement la Dame à la capuche, aussi appelée la Dame de Brassempouy (vers -23 000 ans avant notre ère, empruntée au Musée d’archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye ) dans un immense tube. Si elle ne mesure que 3.5 cm de haut, elle illumine de toute sa majesté ce dernier coin. Pour la mettre en valeur, deux planches de Silex and the city sont visibles sur le mur derrière elle, qui la mettent en scène comme une cousine des Dotcom !

FINIR LA VISITE EN JOUANT

A l’entrée de l’exposition, une immense fresque avec tous les personnages de la série orne un mur et accueille les visiteurs dans un espace détente très chaleureux. Si l’on peut voir des épisodes de la série animée issus des albums (diffusés sur Arte depuis 2012), les enfants peuvent aussi jouer au Dobble Dotcom ou au Bricol’tout (ils doivent retrouver les objets actuels correspondants à ceux de l’époque préhistorique) pendant que les parents pourront feuilleter les 7 tomes de cette formidable saga humoristique.

Silex, the tumulus and the city : une exposition didactique sans être rébarbative, très bien pensée, attrayante et ludique autour des merveilleux albums de Jul ! A voir encore jusqu’au 1er octobre 2017 !

Article posté le mercredi 16 août 2017 par Damien Canteau

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir