Comixtrip http://www.comixtrip.fr La bande dessinée du monde, le monde de la bande dessinée Wed, 24 May 2017 06:59:06 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.7.4 Justice League Icones http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/justice-league-icones/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/justice-league-icones/#respond Wed, 24 May 2017 02:00:11 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34926 Le 15 novembre 2017 sortira le film Justice League sur les plus grands héros de la Terre. Justice League Icones est un excellent moyen de vous familiariser avec les personnages avant de les redécouvrir sur grand écran. La Justice League Beaucoup connaissent déjà Batman, Superman et Wonder Woman qui composent la Trinité, les personnages les […]

Cet article Justice League Icones est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Le 15 novembre 2017 sortira le film Justice League sur les plus grands héros de la Terre. Justice League Icones est un excellent moyen de vous familiariser avec les personnages avant de les redécouvrir sur grand écran.

La Justice League

Beaucoup connaissent déjà Batman, Superman et Wonder Woman qui composent la Trinité, les personnages les plus connus chez DC Comics. Mais la Justice League est composée de bien d’autres personnages tels que Green Lantern, Captain Marvel (aujourd’hui appelé Shazam), Aquaman, Green Arrow, Martian Manhunter et encore bien d’autres. La ligue n’a jamais eu la même composition à travers l’histoire.

L’avantage grâce à cet ouvrage, c’est que l’on découvre justement les laissés pour compte, ceux qui n’apparaissent que trop peu dans des œuvres cinématographiques ou encore qui ont été oubliés dans de nombreuses histoires…

1 pour 6 et 6 pour 1 !

1 ouvrage, 6 romans graphiques ! On découvre par exemple Superman tentant d’éradiquer la famine, Batman et sa guerre contre le crime, Wonder Woman qui lutte contre l’oppression des femmes, Captain Marvel (Shazam) qui vient en aide aux enfants malades, et enfin deux histoires de la Ligue de Justice, les Origines secrètes qui nous en dit plus long sur les nombreux autres combattants de la liberté, et Justice et Liberté qui est une aventure de nos héros préférés. Dans Justice et Liberté, un virus d’origine extraterrestre est en train de semer la panique à travers le globe, et les héros vont devoir non seulement faire appel à leurs immenses pouvoirs, mais aussi à leur grande sagesse et leur humanité la plus profonde…

De grands auteurs pour un grand ouvrage

Ce superbe relié publié chez Urban Comics reprend les six romans graphiques nés de l’association de deux grands auteurs que sont Paul Dini, scénariste et producteur multi-lauréat des Emmy et Eisner Awards, notamment pour son travail sur les séries de dessins animés telles que Batman La série animée ou Justice League Unlimited, et également par Alex Ross, loué par la critique et récompensé à de nombreuses reprises pour son travail, qui a imposé son style de comics peints grâce à sa mini-série Marvels. Les graphismes de Justice League Icones vont vous épater, comme le contenu tout aussi splendide!

Cet article Justice League Icones est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/justice-league-icones/feed/ 0
Chroniques cliniques http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/chroniques-cliniques/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/chroniques-cliniques/#respond Tue, 23 May 2017 02:00:29 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34888 Auteur de comics indépendant, John Porcellino se livre sans fard dans Chroniques cliniques, une autobiographie forte et poignante autour de ses années de lutte contre sa maladie stomacale. MAUX D’ESTOMAC Né en 1968, John Porcellino est un acteur majeur de la scène indépendante américaine. C’est à partir de 1989 qu’il commence à publier ses mini-récits […]

Cet article Chroniques cliniques est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Auteur de comics indépendant, John Porcellino se livre sans fard dans Chroniques cliniques, une autobiographie forte et poignante autour de ses années de lutte contre sa maladie stomacale.

MAUX D’ESTOMAC

Né en 1968, John Porcellino est un acteur majeur de la scène indépendante américaine. C’est à partir de 1989 qu’il commence à publier ses mini-récits dans son célèbre fanzine King-Cat Comics. C’est dans cette publication auto-éditée qu’il illustrera son petit job estudiantin d’exterminateur de moustiques dans Tueur de moustiques. Dans cette belle ode à la nature, il décrit les difficultés du travail mais surtout les ravages des pesticides dans l’environnement mais surtout sur l’homme.

Alors qu’il dessine tous les jours ses aventures autobiographiques dans son journal, en 1997, il est soudainement pris de maux d’estomac très forts. Il faut souligner que John a déjà des soucis de santé autour de son audition, il souffre d’hyperacousie : tous les bruits du quotidien sont démultipliés, entrainent des douleurs et des pressions dans ses oreilles. Après des tentatives auprès de docteurs classiques qui ne fonctionnent pas, il décide alors de se tourner vers les médecines alternatives.

EXAMENS MULTIPLES

Sous la pression de Kera, sa compagne, il part aux urgences de Denver. Là, c’est le début d’examens multiples pour tenter de comprendre les causes de ses douleurs. L’homme âgé de 28 ans est scruté sous tous les angles. Les radios sont normales, les résultats ne révèlent qu’une anémie avant l’échographie.

La nuit suivante, il délire, se tord de douleur dans son lit et trouve une position étonnante pour avoir moins mal. Les autres tests montrent un rétrécissement de l’intestin, une maladie nommée maladie de Crohn. Il peut alors rentrer chez lui mais doit changer ses habitudes alimentaires. Malgré les médicaments, les douleurs subsistent, mais plus gênant : son corps change, il maigrit et la fatigue l’envahit…

CHRONIQUES CLINIQUES : 7 ANNÉES DE GALÈRE

Chroniques cliniques est un belle autobiographie, simple, forte et poignante. Pour livrer le combat de sa vie contre la maladie, John Porcellino n’épargne rien aux lecteurs. Il parle de tout, sans filtre pour une immersion totale dans les douleurs, à l’image de Pozla qui décrit son quotidien avec la maladie de Crohn dans son album Carnets de santé foireuse (Delcourt).

Composé en trois chapitres (Chroniques cliniques, 1998 et Anxiété), l’ouvrage de 256 pages est dédié aux thérapeutes et membres du personnel médical de l’hôpital. S’il a très mal, il sait qu’il doit son rétablissement en partie aux soignants – malgré les erreurs de diagnostique – mais aussi à la méditation. L’auteur réfléchit au monde qui l’entoure afin de se détacher le plus possible de lui, sa maladie et de son enveloppe charnelle. Cette forme de spiritualité transpire dans de nombreuses pages de l’album.

En plus des douleurs insoutenables, ce qui le fait aussi souffrir c’est sa propre déchéance physique qu’il observe tous les jours (peau de lézard, son corps qui fond, plus de fesses, les cernes, les difficultés pour se déplacer…).

UN SYSTÈME MÉDICAL INÉGALITAIRE

Chroniques cliniques met aussi l’accent sur un système médical américain inégalitaire. Dans un premier temps, John et Kera se posent des questions sur les frais exorbitants des examens et de l’hospitalisation; puis rapidement trouvent des solutions financières. Dans un pays où l’Obamacare (réforme du système de santé adopté en 2008, mesure phare du deuxième mandat du président Barack Obama) a failli passer à la trappe à l’arrivée de Trump, l’auteur américain raconte ses soucis et ses doutes concernant la prise en charge des examens. Il n’y avait pas encore le droit à l’époque. Pourtant, en aucun cas, il fustige ce système si inégalitaire, il propose juste de le décrire sans donner de leçon.

Il faut aussi souligner que Porcellino souffrira aussi de troubles compulsifs obsessionnels (TOC) pendant cette période. De son envie de tout nettoyer à sa peur de serrer des main, tout le dérange.

Il découvre enfin que la tumeur bénigne de l’intestin, que les médecins lui ôtent, serait une conséquence de son travail d’exterminateur de moustiques. En effet, son corps fut trop exposé à la nocivité des pesticides qu’il manipula sans protection. Comixtrip vous conseille d’ailleurs la lecture de Tueur de moustiques édité par L’employé du moi en 2015 qui décrit ces années.

Son trait minimaliste d’une belle lisibilité lui permet de mettre magnifiquement en image son histoire si intime et douloureuse. Malgré une thématique sombre et dramatique, John Porcellino livre un album optimiste et lumineux.

Cet article Chroniques cliniques est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/chroniques-cliniques/feed/ 0
Hibakusha http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/hibakusha/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/hibakusha/#respond Mon, 22 May 2017 02:02:27 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34798 Entre la légèreté d’une idylle naissante et la férocité de la guerre, Hibakusha met en lumière la rencontre entre un traducteur du parti nazi et une belle japonaise. Ce très bel album Dupuis est signé Olivier Cinna et Thilde Barboni. LA FIN D’UNE ÈRE SOMBRE Berlin 1945. Ludwig Mueller a tout pour lui : une […]

Cet article Hibakusha est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Entre la légèreté d’une idylle naissante et la férocité de la guerre, Hibakusha met en lumière la rencontre entre un traducteur du parti nazi et une belle japonaise. Ce très bel album Dupuis est signé Olivier Cinna et Thilde Barboni.

LA FIN D’UNE ÈRE SOMBRE

Berlin 1945. Ludwig Mueller a tout pour lui : une femme, un fils et un poste important dans l’administration nazie en tant qu’interprète-traducteur. Pourtant, il n’est pas heureux, sa vie est trop routinière et son couple bat de l’aile.

Reçu par un haut gradé SS de la Kommandantur de la capitale, il apprend qu’il doit quitter tout de suite l’Allemagne pour le Japon où il devra traduire des documents hautement confidentiels. Il part sur le champ sans avoir le temps de dire au-revoir à sa femme et son fils.

Alliés depuis le début de la Guerre, le Japon et l’Allemagne Nazie vivent pourtant un fin de règne qui se ressent dans les plus hautes instances.

HIROSHIMA MON AMOUR

Ludwig connait bien le Japon pour y avoir vécu dès l’âge de 8 ans lorsque son père était consul d’Allemagne. Il aime ce pays et pourtant de ce séjour, il en garde une séquelle physique : sa jambe droite ne fonctionne plus correctement et il doit se déplacer à l’aide d’une canne. Okito, un jeune garçon, lui lança une pierre affutée qui lui sectionna le tendon.

Étonnamment quelques années plus tard, c’est Okito adulte qui attend le traducteur sur le port. Ensemble, ils roulent vers Hiroshima, le nouveau lieu de résidence de Ludwig.

Lors d’une énième évacuation lors de raids aériens américains, il croise le regard d’une très belle femme assistante d’un acupuncteur. C’est le début d’une belle histoire d’amour…

HIBAKUSHA : POUR LA BEAUTÉ DU JAPON

En choisissant une fiction très ancrée historiquement, Thilde Barboni se mue en excellente conteuse. Sans en révéler le dénouement final étonnant mais fondé sur une phénomène physique réel, elle accroche le lecteur par une histoire d’amour pure, légère et aérienne.

Ludwig, petite main du régime nazi qui fait son travail consciencieusement mais dont la vie est trop routinière et cette belle japonaise – deux êtres si différents – la scénariste de la série Les anges visiteurs (avec Emmanuel Murzeau, Sandawe) établit une très belle connexion qui bouleverse le jeune homme jusqu’à le faire changer d’avis sur son rôle si important et décisif dans la Solution Finale.

Hibakusha est avant tout un bel hymne au Japon, ses habitants, sa beauté, son charme et sa société entre traditions et modernité. Pays liés par un traité d’alliance militaire, le pays du Soleil Levant et l’Allemagne Nazie sont pourtant au bord de la rupture, dans un moment de fin de règne.

Comme de nombreux ouvrages ou films, Thilde Barboni fonde aussi sur son récit sur le 6 août 1945,  jour où Enola Gay largua Little Boy sur Hiroshima. Rupture, changement de vie, déracinement, amour impossible sont donc au cœur de Hibakusha.

UN DESSIN ÉLÉGANT

Ce récit intimiste au cœur de l’histoire bénéficie d’une partie graphique de qualité signée Olivier Cinna. L’auteur de Ordures (avec Stéphane Piatzszek, Futuropolis) réalise de très belles planches grâce à son dessin d’une grande élégance. Son style doux et chaleureux empruntant aux esquisses japonaises tranche avec le côté dramatique de la situation.

Hibakusha : une très belle histoire d’amour impossible bien contée et excellemment mis en image.

Cet article Hibakusha est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/hibakusha/feed/ 0
A boire et à manger avec Sonia Ezgulian http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/a-boire-et-a-manger-avec-sonia-ezgulian/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/a-boire-et-a-manger-avec-sonia-ezgulian/#respond Sat, 20 May 2017 02:12:58 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34643 Fréquemment, Guillaume Long enrichit son blog A boire et à manger de strips autour de la cuisine. Ensuite, il les compile dans des recueils sous le même nom. Pour ce nouvel opus, il a invité Sonia Ezgulian, une cheffe très connue. Sortez vos fourchettes ! UNE RENCONTRE ATTENDUE Comme il le met en image dans […]

Cet article A boire et à manger avec Sonia Ezgulian est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Fréquemment, Guillaume Long enrichit son blog A boire et à manger de strips autour de la cuisine. Ensuite, il les compile dans des recueils sous le même nom. Pour ce nouvel opus, il a invité Sonia Ezgulian, une cheffe très connue. Sortez vos fourchettes !

UNE RENCONTRE ATTENDUE

Comme il le met en image dans A boire et à manger, Guillaume Long a beaucoup attendu avant de rencontrer Sonia Ezgulian.

Il faut souligner que l’ancienne journaliste avait repéré Les sardines sont cuites (L’épure), un livre du dessinateur. Dans l’un de ses ouvrages, elle décida même de parler de ce livre qui lui avait énormément plu. Elle lui envoya même un exemplaire dédicacé qu’il n’a jamais reçu.

De son côté, Guillaume Long lui aussi avait mentionné Sonia Ezgulian dans l’un des A boire et à manger. Après une rencontre de l’éditrice de la cheffe sur un salon, l’auteur de Plâtatras! (La Joie de lire) apprendra qu’ils habitent tous les deux Lyon et décidèrent alors de se rencontrer. C’est le début de cette belle aventure gastronomique légère et amusante.

SONIA EZGULIAN : CHEFFE MODERNE

Sonia Ezgulian, ex-journaliste à Paris Match, aime cuisiner depuis très longtemps. Ce qu’elle apprécie le plus c’est la générosité et le partage dans ce domaine.

Avant de ranger ses stylos, elle a créé Carnets gourmands dans le célèbre hebdomadaire en 1997. L’année suivante, elle quitte la revue pour ouvrir un restaurant qu’il dirigera pendant sept années.

ÉCRIRE UN LIVRE ENSEMBLE

De cette rencontre va naître un opus de A boire et à manger. Comme Sonia Ezgulian le confie, elle ne voit pas « la cuisine comme une performance mais bien comme un mode d’expression qui fait marcher les mains, la tête et le cœur ».

Tous les deux tâtonnent beaucoup avant de trouver le bonne formule et tombent d’accord sur un A boire et à manger qui « est un livre de cuisine qui n’en est pas vraiment un puisqu’on le lit et que finalement il ne traîne pas dans la cuisine où on va le salir » poursuit la cheffe.

Souvenir inoubliable de cuisine et de grandes rigolades – cela transpire dans l’album – le recueil est savoureux et drôle.

10 PERSONNES QUI COMPTENT

Guillaume Long et Sonia Ezgulian mettent en lumière dix personnes qui ont compté dans la vie de la cheffe. De Donna Muratore à Damien Gateau, en passant par Cédric Casanova ou Thierry Goujon, toutes leurs recettes font saliver.

Chaque chapitre débute par une grande illustration du plat, puis un texte de Sonia Ezgulian sur ses mentors et enfin quatre planches. Les recettes sont à trouver en fin d’album.

GUILLAUME LONG, LE PIERRE RICHARD DE LA CUISINE

Pour chaque partie dessinée, Guillaume Long s’évertue à jouer au Candide, un faire-valoir. « Dans A boire et à manger, je me suis vu un peu comme Pierre Richard… maladroit, malchanceux et touchant », qui donne à l’album un côté léger, non roboratif et très drôle. S’instruire en rigolant, tel pourrait être le crédo de leurs recettes.

A l’aide d’un dessin chaleureux, il réalise de belles planches où il fait la part belle aux personnages et leurs expressions.

Les strips furent publiés une première fois sur le blog de Guillaume Long hébergé par lemonde.fr et dont Comixtrip vous a proposé la visite : A boire et à manger.

Cet article A boire et à manger avec Sonia Ezgulian est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/a-boire-et-a-manger-avec-sonia-ezgulian/feed/ 0
Achille Talon est proche du peuple (vraiment ?) http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/achille-talon-proche-peuple/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/achille-talon-proche-peuple/#respond Fri, 19 May 2017 02:00:40 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34482 L’un des plus célèbres anti-héros de la bande dessinée franco-belge est de retour dans de nouvelles aventures, mais Achille Talon reste et restera Achille Talon… Achille Talon, de l’anonymat au succès Achille Talon est un personnage crée en 1963 par Greg pour le journal Pilote, et n’était au départ qu’un personnage de seconde zone publié de temps […]

Cet article Achille Talon est proche du peuple (vraiment ?) est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
L’un des plus célèbres anti-héros de la bande dessinée franco-belge est de retour dans de nouvelles aventures, mais Achille Talon reste et restera Achille Talon…

Achille Talon, de l’anonymat au succès

Achille Talon est un personnage crée en 1963 par Greg pour le journal Pilote, et n’était au départ qu’un personnage de seconde zone publié de temps en temps pour combler les vides dans les pages du magazine. Seulement très vite, le succès de cet horripilant personnage se fait ressentir. D’années en années ces histoires se rallongent, jusqu’à même avoir son propre magazine entre 1975 et 1976, sa propre série télé en 1996 et la même année, un dessin animé. Son succès dépasse aussi les frontières, et il est publié dans de nombreux pays.

La bourgeoisie à son paroxysme

Mais qu’est ce qui fait le succès de notre Achille Talon ? Un quadragénaire bedonnant vivant chez ses parents qui à des projets de mariage avec une certaine Virgule de Guillemets, pour qui aller dans un supermarché semble devenir un voyage dans le tiers-monde. C’est aussi un amoureux de la langue française n’hésitant pas à utiliser moult mots afin de décontenancer les badauds qui pourrait éventuellement converser avec sa fine personne. Mais au bout du compte, c’est surtout un personnage qui a le cerveau d’une encyclopédie dont il manque les pages les plus importantes. Et c’est bien pour cela qu’on l’adore !

Un véritable énergumène

C’est aussi un personnage qui ne manque pas d’air. Dans cet album d’Achille Talon est proche du peuple, on retrouve donc notre coq-en-pâte voulant briguer un des plus hauts postes, celui de Président de la République! Accompagné de son fidèle voisin souffre-douleur, Lefuneste, gags et cascades au programme pour notre bavard invétéré.

Fabrice Caro « Fabcaro » (Z comme don Diego, Zaï Zaï Zaï Zaï) signe avec Serge Carrère (Léo Loden, l’héritier des étoiles) ce retour triomphal, moderne et plein de surprises pour le troisième tome d’Achille Talon, aux éditions Dargaud !

Cet article Achille Talon est proche du peuple (vraiment ?) est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/achille-talon-proche-peuple/feed/ 0
Enola et les animaux extraordinaires : Le kraken qui avait mauvaise haleine http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/enola-tome-3-kraken/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/enola-tome-3-kraken/#respond Thu, 18 May 2017 02:00:22 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34640 Un kraken énervé passe son temps à terroriser les pêcheurs en leur arrachant le mât de leur bateau. Enola, vétérinaire pour animaux fabuleux, est appelée à la rescousse. Accompagné au dessin par Lucile Thibaudier, Joris Chamblain imagine le troisième volume de Enola et les animaux extraordinaires, une jolie petite série jeunesse aux éditions La Gouttière. […]

Cet article Enola et les animaux extraordinaires : Le kraken qui avait mauvaise haleine est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Un kraken énervé passe son temps à terroriser les pêcheurs en leur arrachant le mât de leur bateau. Enola, vétérinaire pour animaux fabuleux, est appelée à la rescousse. Accompagné au dessin par Lucile Thibaudier, Joris Chamblain imagine le troisième volume de Enola et les animaux extraordinaires, une jolie petite série jeunesse aux éditions La Gouttière.

ET LE KRAKEN CRAQUA…

En plein océan, une odeur pestilentielle précède un kraken venu attaqué un bateau. De loin dans leur chaloupe, les membres de l’équipage assistent impuissants au vol du mât de leur navire.

Dans son laboratoire, Enola – vétérinaire pour animaux extraordinaires – découvre cette histoire en Une de La rascasse quotidienne. Intriguée, elle décide d’aller à la rencontre de la créature fabuleuse.

ENOLA ACCOURT

A bord de son bathyscaphe, Enola parcourt l’océan et arrive au port. Accompagnée de Maneki son chat doué de parole, elle commence son enquête dans la taverne du coin.

Les marins sont furieux après le kraken et décident de donner carte blanche au Capitaine Barbiche, la « terreur des océans ».

La jeune vétérinaire tente de les en dissuader mais en vain. Elle décide alors de prendre l’odieux pirate à revers en trouvant le kraken en premier…

ENOLA ET LES ANIMAUX EXTRAORDINAIRES : EXCELLENTE AVENTURE FANTASTIQUE

Comme nous vous la présentions dans la chronique du deuxième volume, Enola et les animaux extraordinaires est une très belle série jeunesse pour les lecteurs à partir de 8 ans. Le récit de Joris Chamblain mêle habilement le fantastique, l’aventure et l’humour.

Le scénariste de la formidable série Les carnets de Cerises (avec Aurélie Neyret, Soleil) imagine une héroïne sympathique, curieuse, débrouillarde, attachante et altruiste. Son seul but étant de soigner et d’aider les créatures fabuleuses autour d’elle. Douceur et grande écoute lui permettent de l’atteindre. Après une gargouille qui voulait toujours changer de place dans le premier volet de la saga, une licorne qui dépassait les bornes de son royaume dans le deux, elle tente de comprendre ce qui affole le kraken dans le 3. Cette histoire maritime permet de développer une intrigue originale et exotique.

UN TRES BEAU DESSIN

Pour accompagner le scénariste de Lili Crochette (avec Olivier Supiot, La Gouttière) dans cette belle fable fantastique, il peut compter sur Lucile Thibaudier. Ils se connaissent parfaitement puisqu’ils ont travaillé ensemble sur 7 ouvrages (3 Enola, 3 Sorcières sorcières chez Kennes et un album jeunesse à La Palissade).

Pour cette série, la jeune dessinatrice réalise de très belles planches modernes très lisibles. Ses couleurs numériques agrémentent de très belle manière ses pages avec des grandes vignettes (5 maximum par planche) idéales pour la lecture des plus jeunes.

Cet article Enola et les animaux extraordinaires : Le kraken qui avait mauvaise haleine est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/enola-tome-3-kraken/feed/ 0
Croquemitaines : ni cris ni pleurs ne te sauveront http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/croquemitaines/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/croquemitaines/#respond Wed, 17 May 2017 02:00:51 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34450 Créatures de la nuit, les croquemitaines sont dangereux et assoiffés de vos idées les plus noires. Gare à vous la nuit venue à ses heures les plus sombres… Gare aux croquemitaines Elliott est un enfant passionné de lecture, et notamment celles sur les croquemitaines. Ces créatures de la nuit qui se cachent dans l’ombre pour effrayer […]

Cet article Croquemitaines : ni cris ni pleurs ne te sauveront est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Créatures de la nuit, les croquemitaines sont dangereux et assoiffés de vos idées les plus noires. Gare à vous la nuit venue à ses heures les plus sombres…

Gare aux croquemitaines

Elliott est un enfant passionné de lecture, et notamment celles sur les croquemitaines. Ces créatures de la nuit qui se cachent dans l’ombre pour effrayer les enfants, mais pas seulement. Une nuit, il est témoin du meurtre sanglant et violent de ses parents. Il s’avère qu’il s’agit là d’une oeuvre d’instrumentalisation d’un croquemitaine se servant d’un être humain perturbé et influencé.

Mais les croquemitaines ne sont pas tous mauvais, et c’est ce que va découvrir Elliott par le biais du « Père-la-Mort » qui va tenter de sauver ce petit garçon qui a tout perdu à cause d’un être censé être un mythe, et que personne ne peut voir, à part les personnes qui savent affronter leurs peurs!

Un récit haletant

Les codes qui régissaient la vie des croquemitaines ne sont plus, et va s’en suivre une course contre la montre pour la survie du petit Elliott poursuivi par les croquemitaines les plus féroces de tous les temps. Il va devoir compter sur ces nouveaux amis, le fameux Père-la-Mort qui est accompagné de son « cauchemar » qui prend la forme d’un chien-loup, véritable atout pour ces deux personnages.

Une mythologie féroce revisité par Mathieu Salvia (sept Héros) et Djet (L’île de Puki) qui aborde des sujets comme l’acceptation de la peur, le parcours du deuil, la violence du monde, et sur la catégorisation des personnes mais aussi d’êtres aussi complexes que peuvent l’être les croquemitaines.

Publié chez Glénat Comics, l’éditeur qui nous à déjà régalés avec d’autres albums sympathiques tels que Lady Killer, cette aventure d’horreur fantastique, mais aussi touchante, finie par un dossier exclusif qui nous met l’eau à la bouche pour les prochains tomes.

Cet article Croquemitaines : ni cris ni pleurs ne te sauveront est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/croquemitaines/feed/ 0
Le guide mondial des records http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/le-guide-mondial-des-records/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/le-guide-mondial-des-records/#respond Tue, 16 May 2017 02:00:35 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34637 Vérificateur de records plus farfelus les uns que les autres pour Le guide mondial des records, Paul Baron reçoit la lettre d’un tueur pour qu’il fasse valider sa performance. Tonino Benacquista et Nicolas Barral imaginent cette histoire très drôle dans Le guide mondial des records chez Dargaud. VÉRIFICATEUR POUR LE GUIDE MONDIAL DES RECORDS Paris […]

Cet article Le guide mondial des records est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Vérificateur de records plus farfelus les uns que les autres pour Le guide mondial des records, Paul Baron reçoit la lettre d’un tueur pour qu’il fasse valider sa performance. Tonino Benacquista et Nicolas Barral imaginent cette histoire très drôle dans Le guide mondial des records chez Dargaud.

VÉRIFICATEUR POUR LE GUIDE MONDIAL DES RECORDS

Paris de nos jours. Célibataire, Paul Baron se réveille comme tous les matins de la semaine pour aller travailler. Son métier est un peu particulier : il est vérificateur de records pour le célèbre Guide mondial des records.

Depuis un certain temps, cet huissier un peu particulier s’ennuie : il aimerait bien échanger ses dossiers « records humains et animaliers » avec ses collègues pour ceux autour des « catastrophes naturelles ». Il en a ras le bol des performances autour des légumes gigantesques, des grand-mères qui tentent de nager ou celles inventées de toute pièce par les Hommes.

Comme le disait si bien Andy Warhol : « tout le monde a droit à son 1/4 d’heure de célébrité ». Les gens rivalisent d’imagination pour enfin figurer dans le Guide quitte à perdre leur dignité.

ÉTRANGES MENACES

Un jour, Paul reçoit une lettre de menace. Un tueur en série veut battre un record : celui d’assassiner le plus de personnes possibles et il veut que ce soit le jeune huissier qui valide.

Il tient alors son chef au courant qui lui demande d’éplucher les archives, les records refusés ou les personnes menaçantes.

Dans le même temps, Paul rencontre Agnès, qui tente de battre un record de jonglage avec 7 bâtons de majorette. Malgré son échec, il veut revoir la belle jeune femme…

LE GUIDE MONDIAL DES RECORDS : UN ANTI-HÉROS A LA UNE

Tonino Benacquista nous a habitué au meilleur avec L’outremangeur, La boîte noire ou encore Les cobayes, et c’est encore le cas avec Le guide mondial des records. Son récit met en scène un anti-héros – Paul – qui va être pris dans un tourbillon sans avoir rien demandé.

La première partie met en place une histoire simple où le jeune huissier est au bord du burn-out : il s’ennuie ferme dans son travail malgré les records tentés plus fous les uns que les autres, cela est monotone pour lui. Fous et surréalistes, les performances humaines ou animalières, il n’en peut plus.

Paul rencontre des personnes farfelues mais déterminées pour entrer dans le fameux Guide. Malgré cette folie, il n’en peut plus de tout cela, il veut de la nouveauté. Il faut souligner que par son huissier, Tonino Benacquista nous fait réfléchir sur notre rapport à la célébrité, à la valeur réelle de ces performances et leurs homologations.

SATIRE SOCIALE ET POLAR

Pour pimenter Le guide mondial des records, il glisse une menace qui pèse sur Paul. Le scénariste de Des salopes et des anges (avec Florence Cestac, Dargaud) prend pourtant beaucoup de distance avec cette crispation dans la deuxième partie de l’album : son polar n’en est pas vraiment un, préférant toujours le quotidien de son héros.  Le récit à donc tout d’un polar, à la saveur d’un polar mais cela ressemble plutôt à une chronique sociale grinçante et piquante.

Tonino Benacquista imagine donc un album très drôle, à l’humour subtil. Pour l’accompagner, il a de nouveau fait appel à Nicolas Barral avec lequel il avait publié Dieu n’a pas réponse à tout et Les cobayes. Son dessin semi-réaliste fait la part belle aux expressions des visages très réussies.

Cet article Le guide mondial des records est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/le-guide-mondial-des-records/feed/ 0
La cité sans nom : Menace sur l’Empire Dao http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/cite-sans-nom/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/cite-sans-nom/#respond Mon, 15 May 2017 02:03:47 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34412 La cité sans nom : Menace sur l’Empire Dao est le premier tome d’une trilogie palpitante pour les 9-12 ans (voire plus) où se mêlent action, héroïsme, humour et philosophie. La cité vraiment sans nom ? La cité sans nom est en même temps la cité des mille noms. Vous qui passez à travers les […]

Cet article La cité sans nom : Menace sur l’Empire Dao est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
La cité sans nom : Menace sur l’Empire Dao est le premier tome d’une trilogie palpitante pour les 9-12 ans (voire plus) où se mêlent action, héroïsme, humour et philosophie.

La cité vraiment sans nom ?

La cité sans nom est en même temps la cité des mille noms. Vous qui passez à travers les dédales des rues, vous pouvez demander à 10 passants le nom de cette cité, vous aurez 10 réponses différentes. Pourquoi ? Eh bien parce que durant des siècles, cette ville situé en bord de mer et sur le chemin des routes commerçantes a été envahie, conquise, dirigée puis de nouveau envahie par de nouveaux conquérants, qui la renommèrent aussitôt, si bien qu’on y perdrait son latin. Mais pour les habitants, elle reste la cité sans nom…

La cité des mystères

C’est dans cet endroit étrange qu’un jeune Dao du nom de Kaidu fait son arrivée afin de rejoindre son père devenu général, et peut-être devenir lui aussi un soldat ? Alors qu’il se balade dans les rues, il rencontre une jeune fille du nom de Rate. Bien qu’elle déteste tout ce qu’il représente, elle va lui apprendre non seulement de nouvelles approches de maîtrise de soi, mais aussi un peu plus sur cette cité étrange et pleine de mystères…
Il va aussi s’apercevoir de la vie en dehors des murs du palais où tout diffère entre l’oisiveté des Dao, et la pauvreté des braves gens, les natifs de la cité sans cesse remués, et qui pourrait bien prendre les choses en main en tentant de renverser le pouvoir en place…

Ce récit sympathique, dépaysant et en même temps tellement familier nous est offert par Faith Erin Hicks, couronnée aux Eisner Awards pour The adventures of Superhero Girl. La cité sans nom est publié par Rue de Sèvres, et pensez à prendre rendez-vous pour les prochains tomes!

Cet article La cité sans nom : Menace sur l’Empire Dao est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/cite-sans-nom/feed/ 0
Forçats, tome 2 : Le prix de la liberté http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/forcats-tome-2/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/forcats-tome-2/#respond Sat, 13 May 2017 02:00:19 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34561 Albert Londres poursuit son combat pour faire innocenter et libérer Eugène Dieudonné du Bagne de Cayenne après sa rencontre forte avec lui en Guyane. Forçats, le deuxième volet de cette saga signé Patrice Perna et Fabien Bedouel est toujours aussi excellent. UN NOUVEAU COMBAT : L’INNOCENCE DE DIEUDONNE Dans les locaux du Petit Parisien. Léon […]

Cet article Forçats, tome 2 : Le prix de la liberté est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Albert Londres poursuit son combat pour faire innocenter et libérer Eugène Dieudonné du Bagne de Cayenne après sa rencontre forte avec lui en Guyane. Forçats, le deuxième volet de cette saga signé Patrice Perna et Fabien Bedouel est toujours aussi excellent.

UN NOUVEAU COMBAT : L’INNOCENCE DE DIEUDONNE

Dans les locaux du Petit Parisien. Léon Touchard – rédacteur en chef – est heureux : les papiers sur la Bagne de Cayenne d’Albert Londres ont permis de doubler les ventes du journal.

Il demande alors au journaliste de poursuivre ses articles sur le naufrage des deux hommes mais Londres ne veut pas parce qu’il veut avant tout parler des bagnards et non de lui. Il préfère poursuivre son combat pour faire innocenter son ami. Il veut renforcer les premiers éléments de preuves et faire pression sur le gouvernement.

C’est Garnier – le camarade de lutte de Dieudonné – qui a commis l’irréparable en tirant sur le policier en 1911. De son côté Carrouy – de la Bande à Bonnot – avant de se suicider, à laisser une lettre innocentant le bagnard.

LA CLEF DE L’AFFAIRE : LOUISE LA FEMME DE DIEUDONNE

En plus de ces témoignages très importants pour la suite de l’enquête de Albert Londres, le journaliste compte sur celui de Louise, la femme de Dieudonné. Pour le moment, elle ne souhaite pas parler. Il faut souligner qu’elle a refait sa vie depuis le départ d’Eugène pour le bagne.

Le journaliste décide donc de retrouver Louise et de tenter de la faire changer d’avis. Elle lui avoue alors qu’elle a quitté Lorulot – son amant et patron du journal L’Anarchiste – au moment de l’arrestation de Dieudonné et qu’elle était enceinte de son mari à ce moment-là.

A des milliers de kilomètres de Paris, Eugène est convoqué dans le bureau de Chanel, le gouverneur du bagne, qui lui annonce sa retraite mais plus étonnant : sa grâce par le Président de la République. Mais il devra attendre 2 ans pour être libérable. Une injustice de plus…

FORÇATS : UNE FIN DIGNE D’UN ROMAN

Dans la lignée du premier volet dont Comixtrip avait loué la très grande qualité, le second tome est toujours aussi bon. Cette fin de diptyque est formidable ! Après la dureté de la vie des Forçats dans le premier volume, le récit du deuxième signé Patrice Perna se concentre sur le travail de Albert Londres pour faire innocenter son ami. Flash-back sur la journée particulière de la mort du policier par la Bande à Bonnot, celle lorsque Louise rencontra Lorulot ou encore le naufrage de Dieudonné et Londres, ainsi que l’attente interminable du bagnard pour son retour en métropole, tout plait dans Le prix de la liberté.

Le scénariste insiste aussi sur les changements de direction à la tête du Bagne qui ne sont pas un bon présage pour le célèbre bagnard, ainsi que l’évasion de Dieudonné.

Le récit est toujours aussi haletant, maîtrisé et fascinant ! Envoutant et accrocheur, il est digne des grands polars en bande dessinée. Il faut souligner que Forçats bénéficie d’une excellente partie graphique de Fabien Bedouel. Le dessinateur de L’or et le sang (avec Nury et Defrance) et de Kirsten médecin d’Himmler (avec Patrice Perna) propose des planches encore plus fortes que pour le premier volume. Ses grands aplats de noir (costumes, cheveux) sont somptueux.

Après Kirsten médecin d’Himmler et Forçats – deux séries merveilleuses – Comixtrip attend le prochain travail de Perna/Bedouel avec impatience. Y en aura-t-il un ? Nous l’espérons !

Cet article Forçats, tome 2 : Le prix de la liberté est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/forcats-tome-2/feed/ 0
Re:Zero, retour à la case départ pour Subaru http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/rezero/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/rezero/#respond Fri, 12 May 2017 02:00:16 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34427 Re:Zero. Alors que son destin d’être humain normal suit son cours, Subaru Natsuki est transporté dans un autre monde où un pouvoir et une grande mission l’attendent. Une nouvelle vie pour Subaru commence Re:Zero nous présente un jeune lycéen fauché, Subaru Natsuki qui est invoqué dans un autre monde (et jusque là il trouve cela […]

Cet article Re:Zero, retour à la case départ pour Subaru est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Re:Zero. Alors que son destin d’être humain normal suit son cours, Subaru Natsuki est transporté dans un autre monde où un pouvoir et une grande mission l’attendent.

Une nouvelle vie pour Subaru commence

Re:Zero nous présente un jeune lycéen fauché, Subaru Natsuki qui est invoqué dans un autre monde (et jusque là il trouve cela tout à fait normal) et se demande où est son invocateur. En se promenant dans ce monde inconnu, des voyous l’attaquent pour lui dérober ces objets de valeur. Subaru se laisse faire, jusqu’à ce qu’il se dise que dans ce monde, puisqu’il a été invoqué, il a forcément des pouvoirs. Il teste sa force sur un des voleurs, mais a priori, ce n’est pas son pouvoir.
Alors qu’il est sur le point de mourir roué de coups, une jeune fille aux cheveux argentés apparaît et lui sauve la mise. Pour la remercier, Subaru promet de l’aider à retrouver un objet qu’elle s’est fait voler plus tôt. En menant l’enquête, Subaru atterri dans un local d’un receleur qui a été sauvagement assassiné, et se fait tuer à son tour.

La découverte du pouvoir

Et le voilà réapparaissant au même point où il a été invoqué plus tôt. Après plusieurs tentatives pour aider la jeune fille se soldant toujours par sa mort, il comprend son pouvoir, la mort réversible. A chaque fois qu’il échoue dans sa mission et qu’il est tué, il revient à son point de départ (c’est comparable à ses bons vieux jeux vidéos tels que Mario sauvant la princesse Peach).
Le premier tome se termine sur un nouvel échec de sa mission, qui va donc continuer dans le deuxième tome qui clôturera ce premier arc des aventures de Subaru et de la mystérieuse jeune demoiselle aux cheveux argentés.
Cette saga nous emmène dans un monde fantastique où simples humains invoqués possèdent un pouvoir afin d’aider celui ou celle qui a eut besoin d’aide. Cette histoire est tout d’abord un roman de Tappei Nagatsuki, repris par Daichi Matsuse et Shinichirou Otsuka et publié aux éditions Ototo (éditeur du manga Re: Monster)

Cet article Re:Zero, retour à la case départ pour Subaru est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/rezero/feed/ 0
America http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/america/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/america/#respond Thu, 11 May 2017 02:00:03 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34363 Pedro, le petit ami de Pauline, vient de la quitter. Pour apaiser son chagrin et sur un coup de tête, elle part aux Etats-Unis. Entre fantasmes et réalités, la jeune femme va parfois déchanter. Troisième aventure de Pauline dans America de la talentueuse Nine Antico. DÉPRESSION ? Pauline est de nouveau célibataire ! Pedro, son […]

Cet article America est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
Pedro, le petit ami de Pauline, vient de la quitter. Pour apaiser son chagrin et sur un coup de tête, elle part aux Etats-Unis. Entre fantasmes et réalités, la jeune femme va parfois déchanter. Troisième aventure de Pauline dans America de la talentueuse Nine Antico.

DÉPRESSION ?

Pauline est de nouveau célibataire ! Pedro, son ami, vient de la larguer. Va-t-elle déprimer ?  Personne autour d’elle n’y fait d’ailleurs attention. Pour se changer les idées, elle va chez le coiffeur pour une coupe plus sauvage et se relooke style Mylène Farmer. Un poil parano, elle pense que tous les gens qu’elle croise lui veulent du mal et l’insulte.

Mais Paris en été, c’est la lose, toutes ses copines sont parties en vacances et elle se retrouve seule. Malgré le beau temps, les touristes ou les concerts gratuits, elle s’ennuie.

Le seul moment un peu excitant, c’est lorsqu’elle doit déménager et mettre ses affaires chez sa mère. Il faut souligner qu’elle a décidé de partir aux USA.

AMERICA, AMERICA : LE RÊVE ?

Pauline monte dans un avion, direction New-York. Elle se retrouve dans un appartement AirBNB en coloc et découvre qu’en été, il fait très chaud dans la mégalopole.

Elle flâne alors dans la ville grâce notamment à François, son colocataire français, un très bon guide. Malgré l’euphorie, rapidement elle se sent seule. Ses meilleurs amis sont les livres et elle décide même d’aller à la messe.

Néanmoins pour en profiter un maximum, elle enchaîne les coups d’un soir avec des Américains…

PAULINE : UNE FILLE QU’ON AIME DÉTESTER

Nine Antico poursuit les aventures contemporaines de Pauline. Après Girl’s dont cry (2010) et Tonight (2012), elle dévoile America ou l’envie irrésistible de changement de vie de son héroïne, qui d’ailleurs a vieilli depuis les deux précédentes publications.

La talentueuse auteure brosse le portrait d’une jeunesse des années 2010 avec une très grande justesse. Il faut souligner que Nine Antico sait de quoi elle parle puisqu’elle a 36 ans et qu’elle dépeint ces trentenaires qui hésitent entre une vie bien rangée et leur liberté. Ne sachant plus vraiment où elle en est, Pauline rêve de l’American way of life. Rapidement, ses fantasmes sur le pays s’écroulent, tout n’est pas génial au pays de The Star-Spangled Banner.

Un peu parano, se plaignant souvent et agaçante, Pauline est une fille qu’on aime détester. Il faut souligner que Nine Antico lui fait vivre des aventures pas très agréables, rien ne lui est épargné, tous les obstacles sont sur sa route. Mais America est un album qui regorge de folie et d’humour absurde. L’auteure aime ridiculiser ces femmes d’aujourd’hui par leurs questionnements incessants sur les hommes, l’amour et le sexe.

Son trait rétro d’une grande originalité est un beau mélange de Pop culture et de Nouvelle Vague.

Cet article America est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/america/feed/ 0
Death Road : vers l’infini et l’au-delà ! http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/death-road/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/death-road/#respond Wed, 10 May 2017 02:35:43 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34380 La course folle d’Harold voulant sauver l’âme de sa fille commence sur la Death road, attachez votre ceinture… Sauf si vous êtes coincés entre deux-mondes… Un don encombrant Harold ne se contente pas de parler avec les esprits grâce à tout un folklore, il a ce don depuis sa naissance. Son seul moyen d’échapper à […]

Cet article Death Road : vers l’infini et l’au-delà ! est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
La course folle d’Harold voulant sauver l’âme de sa fille commence sur la Death road, attachez votre ceinture… Sauf si vous êtes coincés entre deux-mondes…

Un don encombrant

Harold ne se contente pas de parler avec les esprits grâce à tout un folklore, il a ce don depuis sa naissance. Son seul moyen d’échapper à ces discussions incessantes avec les âmes coincés sur Terre en attente du paradis ou de l’enfer est d’être constamment en mouvement. Le métier de chauffeur routier lui sied donc à ravir, mais cela à un coût.

Il ne peut donc plus voir sa fille Jasmine, dont sa mère a demandé le divorce peu après sa décision de partir sur les routes. Est-ce l’absence de son père, ou simplement la génération irrespectueuse dont elle fait partie ? Toujours est-il que Jasmine n’est pas une sainte. Mais elle reste la petite fille d’Harold, qui cède à tout ses caprices en lui cachant la vérité sur la véritable raison de l’abandon de ses proches.

En route pour la Death Road

Un jour, Jasmine décède dans un accident de voiture. Lorsque Harold arrive sur place, il pense qu’il est déjà trop tard pour parler une dernière fois avec le fantôme de sa fille… Mais subitement, le spectre de Jasmine lui apparaît dans sa cabine, ce qui signifie qu’elle est coincée entre deux mondes. Mais elle est également pourchassée par des démons chasseurs de primes pour une raison bien mystérieuse qui va conduire Harold à aider sa fille à sauver sa vie après sa mort…

Frisson et mystères au programme de cette saga qui sera composée de 3 tomes où un père doit à tout prix aider sa fille à trouver le repos éternel qui n’a pas fini de nous surprendre, par David Boriau (Inferni, Abracadabra) au scénario et José Garcia (animateur 2D, illustrateur, artiste tatoueur) pour les dessins et la couleur, publié chez Ankama.

Cet article Death Road : vers l’infini et l’au-delà ! est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/death-road/feed/ 0
Le Livre http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/le-livre/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/le-livre/#respond Tue, 09 May 2017 02:17:52 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34308 L’Ancien Testament est décliné en roman graphique de manière originale avec des animaux anthropomorphes dans Le Livre signé Nicolas Arispe aux éditions Le Tripode. LA CREATION DE LA TERRE Dans son antre, Dieu crée le Monde. Tel un ingénieur dans sa centrale nucléaire, il imagine tout d’abord la lumière, puis le ciel et les eaux. […]

Cet article Le Livre est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
L’Ancien Testament est décliné en roman graphique de manière originale avec des animaux anthropomorphes dans Le Livre signé Nicolas Arispe aux éditions Le Tripode.

LA CREATION DE LA TERRE

Dans son antre, Dieu crée le Monde. Tel un ingénieur dans sa centrale nucléaire, il imagine tout d’abord la lumière, puis le ciel et les eaux. Viennent ensuite la terre, la végétation et les animaux. Le jour est séparé de la nuit. Puis il modèle les Hommes à son image. Mais fatigué par tout ce travail harassant, il se repose le 7e jour.

D’ABRAHAM A JONAS

Nicolas Arispe décline alors 6 courts récits bibliques très connus. Il met en scène le jour où Dieu voulu éprouver Abraham, celui où affamé il eu l’idée de tuer son propre fils. Puis viennent les moments avec l’Archange Michel, Job, Les lamentations, Ezéchiel et Jonas.

7 RÉCITS SYMBOLIQUES

Auteur né en 1978 à Buenos Aires, Nicolas Arispe s’est inspiré de son éducation dans une école religieuse pour proposer Le Livre. Ce sont les éditions Le Tripode qui l’ont convaincues le premier de réaliser cet ouvrage. A mi-chemin entre le livre d’art et la bande dessinée, cet album ravira les initiés ou non. En effet, il ne faut pas spécialement avoir fait son catéchisme pour comprendre : la beauté des illustrations et la symbolique des 7 histoires se suffisent à elles même. Ainsi tout le monde peut y trouver des symboles et des images selon sa religion ou son athéisme.

LE LIVRE : UN TRÈS BEAU DÉCALAGE

L’auteur argentin qui a beaucoup travaillé dans le secteur Jeunesse et la presse joue à fond la carte du décalage pour ses 7 récits (le chiffre 7 n’est pas anodin dans la religion catholique : le Monde créé en 6 jours, le 7e est le moment du repos, notamment).

Dès les premières pages, Nicolas Arispe met en scène Dieu dans une version d’une grande originalité et intelligente. Tel un forgeron, il se met au travail pour créer le Monde. Avec de l’acier, des traverses et des machines agricoles, il dévoile de très belles planches rugueuses.

Pour les 6 récits suivants, il met en scène les héros bibliques sous le forme d’animaux anthropomorphes. Ainsi Abraham est représenté sous la forme d’un ours blanc sur une banquise, l’Archange en crocodile, Job en iguane, Ezéchiel en minotaure ou Jonas en renard.

Aucun phylactère n’est visible dans Le Livre, uniquement des récitatifs sous les grandes illustrations, ce qui renforce le côté solennel et épique de l’album.

UNE MAGNIFIQUE PARTIE GRAPHIQUE

Comme il l’explique dans sa postface, Nicolas Arispe s’est inspiré d’une petite Bible qu’il consultait fréquemment lorsqu’il était enfant. Tous les textes de l’Ancien Testament n’y figuraient pas, juste ceux les plus importants. Cette version synthétique ne l’attirait pas spécialement, ou plutôt que les dessins. Pour le dessin, il marche aussi dans les pas de Matthias Grünewald (peintre du 16e siècle), Francisco Salamone (architecte du 19-20e siècle) ou encore Jérôme Bosch dans les représentations des créatures monstrueuses.

Sa partie graphique est merveilleuse, rappelant les gravures anciennes. Les grands espaces enneigés de l’histoire d’Abraham sont magnifiques (l’ours se rapprochant de Yorek dessiné par Clément Oubrerie dans Les royaumes du Nord) ou l’oiseau dans Les lamentations qui semble petit dans cette nature immense pourtant il occupe l’espace avec majesté.

L’auteur réussit aussi à imprimer de l’angoisse dans certaines de ses vignettes : les Hommes sous leurs masques dans La création, les créatures-poissons monstrueuses avec leurs grandes bouches ou encore les ossements des squelettes de l’armée d’Ezéchiel.

Cet article Le Livre est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/le-livre/feed/ 0
La petite fille aux allumettes, volume 1 http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/la-petite-fille-aux-allumettes/ http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/la-petite-fille-aux-allumettes/#respond Mon, 08 May 2017 02:00:58 +0000 http://www.comixtrip.fr/?post_type=bibliotheque&p=34289 La petite fille aux allumettes. Non ce n’est pas le célèbre conte de Hans Christian Andersen, mais bien le manga de Sanami Suzuki, bien que le fond soit similaire. LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES Tout comme la petite fille battu par son père et cherchant désespérément à ramener de l’argent à la maison, la petite […]

Cet article La petite fille aux allumettes, volume 1 est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
La petite fille aux allumettes. Non ce n’est pas le célèbre conte de Hans Christian Andersen, mais bien le manga de Sanami Suzuki, bien que le fond soit similaire.

LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES

Tout comme la petite fille battu par son père et cherchant désespérément à ramener de l’argent à la maison, la petite Rin vend des allumettes. Mais ce ne sont pas de simples allumettes où seule l’illusion et l’imagination ont suffi à une petite fille pour vivre un rêve comme celui d’avoir plein de cadeaux de Noël, une belle table remplie de victuailles ainsi que son adorée grand-mère, avant que, tristement, elle succombe au froid.

LA REVANCHE DE LA PETITE FILLE

Rin, elle, vend des allumettes chimériques. Elles font apparaître des chimères, ce dont on pense au moment où on les allume. Tout ce que cela coûte, c’est un an de sa vie. Qu’est ce qu’un an de sa vie contre les rêves de toute une vie ? Le succès auprès des filles, la justice pour les plus faibles, savoir ce que l’on pense de vous… tout cela est réalisable. Mais on fond, on peut très vite devenir accros…

UN SUCCÈS MÉRITÉ

Ce manga, très célèbre au Japon, a fait l’objet d’une adaptation en film, compte 5 tomes et est toujours en cours de publication. Il fait l’analyse d’une humanité particulièrement avide, pleine de vices, d’une tristesse et d’une prévisibilité déconcertante. Outre ces aspects négatifs, les dessins de Sanami Suzuki (auteur de Black Rock Shooter – Innocent Soul) sont extrêmement expressifs et très audacieux. L’auteur nous raconte même comment cette série n’a failli jamais voir le jour….

Publié aux éditions Komikku depuis le 30 mars, découvrez cette petite fille atypique et pleine de mystères.

Cet article La petite fille aux allumettes, volume 1 est apparu en premier sur Comixtrip.

]]>
http://www.comixtrip.fr/bibliotheque/la-petite-fille-aux-allumettes/feed/ 0