Demon, volume 3

Le Festival BD d’Angoulême reconnaît enfin le talent de Jason Shiga en plaçant le troisième volume de Demon dans sa Sélection Officielle 2018 !

« Jimmy Yee ne peut pas mourir » comme nous l’avions expliqué dans notre chronique du tome 2. Lorsqu’il se suicide, Jimmy peut se réincarner dans la peau d’un être humain proche de lui. Ainsi, il en joue et se joue des policiers, enquêteurs et ses ennemis. Alors qu’il a maintenant plus de 200 ans, le lecteur le retrouve avec Choupette, sa fille, en Asie. Mais comme à son habitude, l’ennui rapidement. Etre prince ne l’intéresse plus beaucoup et il revient chez lui avec sa fille. Il vient tout juste de kidnapper trois des quatre membres des Baxter Boys, le groupe préféré de Choupette. Un drôle de cadeau d’anniversaire !

Quelques temps plus tard, il se confie à elle le temps d’une trajet en voiture, sur son père lui aussi Demon…

Comme pour les deux précédents volumes de Demon, le récit de Jason Shiga va vite, très vite, passant d’une action à l’autre sans laisser le lecteur reprendre son souffle. Comme le montre la dernière partie de l’album qui est une course-poursuite folle entre Jimmy et Hunter à coups de poings ou de revolver.

Demon est toujours aussi décalé et fou mais c’est en cela que nous l’aimons ! D’ailleurs Scott McCloud dit de l’auteur américain : « Crazy + Genius = Shiga ».

Article posté le mercredi 10 janvier 2018 par Damien Canteau

Demon 3 de Jason Shiga (Cambourakis) décrypté par Comixtrip
  • Demon, volume 3
  • Auteur : Jason Shiga
  • Editeur : Cambourakis
  • Prix : 22€
  • Parution : 22 septembre 2017
  • IBAN : 9782366243123

Résumé de l’éditeur : Dans ce 3ème volume (sur 4) de la nouvelle série de Jason Shiga, on retrouve Jimmy Yee et sa fille, près de 150 ans après la fin du précédent épisode. Ils avaient en effet décidé de se mettre au vert après les meurtres de masse qu’ils avaient accomplis en fuyant les services secrets mondiaux. Toujours immortels, c’est en Asie qu’on les retrouve, où ils goûtent une vie paisible jusqu’à ce que leur passé les rattrape : d’anciennes connaissances – dont on apprend au passage qu’ils sont également des démons – se rappellent à eux. Entre projets scientifiques extravagants et volonté de domination du monde, ce nouveau volume pousse un cran plus loin la folie imaginative et l’impertinence de Jason Shiga, au fil d’une narration toujours plus puissante. Où il est question de logique, de métaphysique, de biologie mais aussi de géopolitique. À découvrir en attendant l’épisode final en se replongeant aussi dans les deux premiers volumes.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir