Saint-Barthélémy, tome 2 : Tuez-les tous

Notre avis : Après un premier volume plutôt réussi, publié en août, Saint-Barthélemy est de retour pour un deuxième opus, signé Pierre Boisserie et Eric Stalner.

Paris, 24 août 1572. Elie Sauveterre, jeune protestant proche du Roi de Navarre – futur Henri IV – tente de le rejoindre malgré les nombreux obstacles. En effet, il doit ruser pour ne pas se faire tuer. Les catholiques pourchassent les protestants partout dans les rues de la capitale. A grands cris de « Tuez-les tous », les équipes papistes se mettent en branlent pour en éliminer le plus possible.

Loyal à son roi avant de l’être à sa religion, il reconnait même le frère du roi qui est de retour à Paris. Le jour se lève à peine et les cadavres se multiplient. Ils sont même jetés dans la Seine…

Dans l’étroite lignée du volume précédent, la série Saint-Barthélémy est efficace. Quoique très classique dans sa narration et dans sa partie graphique, cette histoire est assez agréable à la lecture. Rien n’est épargné au lecteur, ni les morts, ni la violence qui était visible le jour de ce massacre. Ajouter à cela, les complots et l’on obtient un ouvrage fort. En choisissant, Sauveterre, Pierre Boisserie incarne cette Saint-Barthélémy par un protestant loyal à Henri IV, tiraillé entre la peur et les cadavres qui s’amoncellent mais qui ne veut en rien – pour l’instant – se venger.

Le dessin de Eric Stalner est au diapason du récit de Pierre Boisserie : soigné et efficace. L’auteur de Vito (Glénat) est toujours autant à l’aise avec l’Histoire et les reconstitutions historiques, s’appuyant sur des sources fortes et fiables qui lui permettent de composer des décors, des ambiances et des vêtements très fidèles à la réalité.

Article posté le vendredi 14 avril 2017 par Nicolas Albert

Saint Barthélemy 2 de Pierre Boisserie et Eric Stalner (Les Arènes) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Saint- Barthémely, tome 2 : Tuez-les tous !
  • Scénariste : Pierre Boisserie
  • Dessinateur : Eric Stalner
  • Éditeur : Les Arènes
  • Prix : 15€
  • Parution : 12 avril 2017

Résumé de l’éditeur : Cette série est l’histoire d’une fratrie que les guerres de religion vont séparer dans un premier temps, puis opposer lors du massacre de la Saint-Barthélemy. Ces quelques jours d’août 1572 font basculer Paris dans l’horreur.   PARIS, 24 AOÛT 1572, CINQ HEURES DU MATIN Le tocsin de la cloche de l’horloge du Palais donne le signal du massacre. Aucun huguenot, homme, femme ou enfant, ne doit survivre à cette journée placée sous le signe de la colère de Dieu. Les catholiques deviennent fous et tuent sans répit pour honorer un créateur auquel les hérétiques ne rendent pas correctement grâce. À travers les rues pavées de Paris, Élie Sauveterre, jeune protestant, évite la mort qui le guette à chaque coin de rue et tente de rejoindre son roi, Henri de Navarre, reclus au Louvre. Son chemin croise à nouveau celui de son jeune frère Clément, devenu catholique fanatique à la solde du duc de Guise. Pendant ce temps, Charles IX, tente de reprendre la main sur une situation qu’il a lui-même provoquée mais assiste, impuissant, au carnage.

À propos de l'auteur de cet article

Nicolas Albert

Nicolas Albert

Nicolas Albert est journaliste à la Nouvelle République - Centre Presse à Poitiers. Auteur de plusieurs livres sur la bande dessinée (Atelier Sanzot, XIII 20 ans sans mémoire…) ou de documentaires video, il assure également différentes missions pour le festival international de la bande dessinée d'Angoulême : commissaire d’expositions (Atelier Sanzot, Capsule Cosmique, Boule et Bill, le Théâtre des merveilles, Les Légendaires…), metteur en scène des concerts de dessins, rédacteur en chef de la WebTV et membre du comité de sélection.

En savoir