Tour de Force

Notre avis : Les éditions Glénat proposent de nouveau la publication de Frédéric Kinder, Tour de Force qui met en lumière les premiers coureurs du Tour de France.

Parti d’Allemagne le 1er juillet 2017, le Tour de France fascine les foules, les masses sur les bords de la route, faisant de cet événement sportif cycliste le premier au monde. Et cela fait déjà 104 éditions que cela dure et perdure !

Frédéric Kinder se penche sur les premiers Tours, ceux effectués de 1914 et jusque dans les années 1920, ceux des pionniers. Par de courts récits, il parle aux lecteurs de ces fadas de la route et de la Petite Reine. Boyaux sur les épaules, sans réelle assistance et à force de leurs jarrets, ils roulaient et gravissaient les montagnes, souvent pour la première fois. Ils étaient des sortes d’explorateurs et découvreurs. Sur leurs vélos très lourds, ils enchaînaient sans rechigner. Les départs de nuit, les kilomètres avalés (des étapes de 300 km pratiquement tous les jours), des crevaisons à réparer seul, des arrivées très tard, tout cela a fait le charme de la Grande Boucle.

Ces grands coureurs et anonymes ont forgé la légende du Tour. Certains ont même participé de nouveau à l’événement après avoir passé de longues journées dans les tranchées en 14.

Souvent décalées, les histoires font surtout beaucoup sourire le lectorat. Frédéric Kinder rend hommage à ces anti-héros, loin de Christopher Froome ou Romain Bardet, en soulignant leur abnégation et leur dépassement de soi pour rallier les arrivées. C’est léger et c’est agréable à la lecture.

Article posté le vendredi 14 juillet 2017 par Damien Canteau

Tour de force de Frédéric Kinder (Glenat) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Le tour de force
  • Auteur : Frédéric Kinder
  • Editeur : Glénat – Treize étrange
  • Prix : 13.90€
  • Parution : 21 juin 2017
  • ISBN : 9782344022573

Résumé de l’éditeur : Sur la route, le guidon est leur horizon. Guerriers de la route harnachés de boyaux et pédalant sur leurs lourdes et inconfortables machines, les « Forçats de la Route », comme les appelait Albert Londres, sont ces cyclistes des années 1920 qui ont fait du Tour de France un véritable mythe ! Mais derrière les légendes, il y avait des hommes avec leurs forces et leurs faiblesses dont le chemin s’est jalonné d’anecdotes des plus savoureuses. Des trajectoires de vie où la compétition forme le révélateur pas forcément reluisant de l’âme humaine, et que Frédéric Kinder raconte – parfois avec humour, toujours avec tendresse – telles les coulisses non officielles de l’épreuve avec un grand « E. ». Sa ligne claire stylisée et épurée et les perspectives de ses décors évoquant le Van Gogh d’Auvers-sur-Oise sont autant d’atouts qui font de ce Tour de force l’hommage infiniment graphique à un certain âge d’or du cyclisme, dont la présente réédition bénéficie de deux histoires courtes inédites !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir