UltraViolette

Notre avis : Violette est une petite fille sûre d’elle et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Un jour, elle découvre que la maison pas loin de chez elle est de nouveau habitée. Elle mène l’enquête pour savoir qui est cette femme mystérieuse. Anne Loyer et Anaïs Nocera dévoilent UltraViolette, un album BD Mousse.

Collégienne ultra-sûre d’elle, Violette aime dire les 4 vérités à tout le monde. Elle habite seule avec son père artiste-peintre sur une belle péniche. Ce dernier en est plus que convaincu, plus tard, elle marchera dans ses pas. Mais, Violette ne le pense pas du tout : elle n’aime ni la peinture, ni la danse et ni la musique.

Elle préfère s’amuser avec Bitume, son gros chat noir et tout raconter à son meilleur ami Gaël alias Galette, le fils du boulanger qui mange tout le temps. Un jour, elle découvre que l’immense maison proche de sa péniche est de nouveau habitée par Elise Soyeuse, une femme très élégante. Qui est-ce ? Une châtelaine ou une meurtrière ? Elle décide d’enquêter…

Après Tine & Junior (Ingrid Chabbert et Brice Follet), les éditions Frimousse dévoilent leur deuxième album de bande dessinée Jeunesse avec UltraViolette. Petit album très sympathique imaginé par Anne Loyer, il plaira aux jeunes lecteurs. Il faut souligner que le récit de l’ancienne journaliste est extrêmement bien écrit et qu’il est porté par une galerie de personnages très bien campés. L’auteure a pris un grand soin dans la psychologie de son héroïne Violette. Pensant qu’elle a des pouvoirs, la collégienne est forte en caractère, ne se laisse pas marcher sur les pieds et possède un grand don de curiosité. Pour l’entourer la jeune fille peut compter sur son père, un homme aimant, très libre et artiste de talent, ainsi que Galette son ami. Malgré les quantités de gâteaux qu’il ingurgite, il est très maigre.

Anne Loyer (près d’une cinquantaine d’ouvrages à son actif) glisse aussi dans son histoire des références à la peinture (Fernand Léger, précurseur du cubisme) mais aussi au cinéma (Harry Potter) et le pimente par une enquête autour de Elise, femme ultra-mystérieuse.

Pour l’accompagner au dessin, elle a fait appel à Anaïs Nocera. L’auteure qui a participé au Projet Bermuda (plusieurs histoires) réalise des planches d’une belle modernité faites de grands aplats de couleurs réussis. Tout en rondeur, ses personnages sont attirants. Elle restitue parfaitement l’ambiance rocambolesque des aventures de UltraViolette.

Article posté le samedi 06 mai 2017 par Damien Canteau

Ultraviolette de Anne Loyer et Anaïs Nocera (BD Mousse) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Ultraviolette
  • Scénariste : Anne Loyer
  • Dessinatrice : Anaïs Nocera
  • Editeur : Frimousse, collection BD Mousse
  • Prix : 13.50€
  • Parution : 01 septembre 2016

Résumé de l’éditeur : Suspens dans la vieille bicoque… Ultraviolette vit avec son père sur une péniche. Il est artiste peintre et espère que sa fille suivra son chemin… Elle, c’est Violette, enfin Ultraviolette (mais ça c’est un secret) et elle est persuadée d’avoir de super pouvoirs… Mais ce matin, Violette rencontre une nouvelle voisine. Elle s’installe dans la maison abandonnée, pas très loin de chez eux. Elle est étrange (et Ultraviolette ne peut pas se tromper…). Elle n’est pas rassurée. Poussée par sa curiosité, elle tente d’entrer chez la voisine qui semble cacher quelque chose. Et d’un coup d’œil dans la vieille maison, Ultraviolette bascule dans le mauvais film. Partout au sol, des membres bras, jambes… Vite. Il faut appeler Galette (le meilleur ami d’Ultraviolette) et lui raconter tout ça. Imaginez. Une serial killer comme voisine ! Et quand Ultraviolette voit son père entrer chez cette mystérieuse sorcière, le lendemain, son sang ne fait qu’un tour. Elle doit sauver son père ! Évidemment, Ultraviolette n’est pas au bout de ses surprises ! Avec son ami, ultra violette aura bien besoin de ses « ultra » pouvoirs pour résoudre cette affaire plus que délicate…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir