Top 15 des BD de Raoul Cauvin

Comixtrip vous propose une sélection des meilleures bandes dessinées de Raoul Cauvin. De Pierre Tombal à L’agent 212, en passant par Les Tuniques Bleues ou Sammy, découvrez notre sélection d’albums valant le détour.

Forcément subjectif, notre Top 15 des BD de Raoul Cauvin peut prêter à discussion. Si vous avez des coups de cœur dans ce domaine, n’hésitez pas à nous en faire part en nous présentant vos albums dans la rubrique commentaires.

1.

Pierre Tombal, tome 1 : Les 44 premiers trous

de Cauvin et Marc Hardy (Dupuis)

«Je suis un pauvre fossoyeur.» Pierre Tombal pourrait presque reprendre à son compte ce refrain de Brassens, si ce n’est que sa vie n’a rien de triste. Aux petits soins pour ses turbulents pensionnaires, il dialogue avec eux et fait règner un ordre bon enfant dans le cimetière dont il a la charge. Une seule chose l’agace : qu’on lui parle de crémation.

2.

Les Tuniques Bleues, intégrale 1

de Cauvin, Salvérius puis Willy Lambil (Dupuis)

Le gros, c’est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l’armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c’est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu’ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire… À travers des histoires pleines de rire et d’action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

3.

Vieux Bleu, intégrale

de Cauvin et Walthéry (Dupuis)

Comment la passion colombophile peut transformer la vie d’un petit village en vaudeville permanent. Le Vieux Bleu est un pigeon champion dont l’éleveur est prêt à tout pour qu’il gagne les courses contre celui du curé et des autres villageois. Le problème, c’est qu’ils ont tous la même intention pour leur propre champion !

4.

Coup de foudre, tome 1 : La complainte du taureau-vache

de Cauvin et David De Thuin (Dupuis)

Un brave fermier se décide à acheter un taureau pour inséminer sa vache. Négociation, marchandage, achat. Notre brave fermier, Charles, présente Désiré à la vache. Consternation : le taureau s’en désintéresse. Un soir, la foudre tombe sur le champ de Désiré et, coup de théâtre, voici Désiré doté de la parole. Et le voici à même d’expliquer à Charles pourquoi sa vache ne l’attire en rien…

 

5.

Godaille et Godasse, intégrale

de Cauvin et Jacques Sandron (Hématine)

En pleine époque napoléonienne, le hussard Godaille se voit toujours confier les missions les plus risquées et superficielles. Étant donné son tempérament poltron, que partage son fidèle cheval Godasse, il est souvent accompagné de son camarade et ami Lafleur.

6.

Câline et Calebasse, intégrale 1 : 1969-1973

de Raoul Cauvin et Mazel (Dupuis)

Jeune et fringant mousquetaire, Calebasse nous fait vivre de trépidantes aventures en compagnie de sa fidèle mais non moins caractérielle jument, l’irascible Câline. Malgré un succès certain, la série connaîtra peu de publications en album – ce qui explique que nombre d’histoires courtes de Câline et Calebasse soient depuis longtemps devenues introuvables. Cette intégrale vient combler ce manque, en réunissant, dans le présent volume, des histoires au long cours telles que « Les Mousquetaires », « Les Joyaux de la reine », ou encore « À l’ombre de la Bastille » ; des histoires courtes comme « Le Diamant noir » ou « Les Mousquetaires du printemps » ; ainsi que des illustrations et des couvertures parues dans Le journal de Spirou.

7.

Femmes en blanc, tome 1

de Cauvin et Bercovici (Dupuis)

Cette bande dessinée a pour thème le domaine hospitalier que la série aborde avec un humour tantôt ironique, tantôt comique. Elle aborde de nombreuses anecdotes sur les patients et le personnel hospitalier, notamment les difficultés des infirmières qui souffrent de la surcharge de travail et du caractère des patients, et d’autre part, les problèmes des patients qui bien souvent angoissent à l’idée d’être opérés ou parfois souffrent de pathologies incongrues .

 

8.

Cédric, tome 1 : Premières classes

de Cauvin et Laudec (Dupuis)

Dur, dur, d’être un petit garçon… Entre la maîtresse, le psychologue de l’école, les parents trop curieux, les copains chahuteurs, une cousine odieuse et une petite copine capricieuse, Cédric a fort à faire pour préserver sa tranquillité. Heureusement, Pépé est toujours là, pour les mauvais coups comme les coups de blues. La nouvelle star des enfants est déjà un classique de la BD familiale et séduit avec la même complicité toutes les générations.

9.

Tout Sammy, tome 1 : Les Gorilles vous saluent bien

 de Cauvin et Berck (Dupuis)

Nous sommes à Chicago, en pleines années 1930, à l’époque de la prohibition, d’Al Capone, des politiciens véreux et des fédéraux incorruptibles menés par Eliot Ness.

Sammy Day et son patron, Jack Attaway, sont des « gorilles » mercenaires qui, pour quelques centaines de dollars, mettent leur expérience et leurs mitraillettes au service de n’importe quel client, à condition qu’il paie bien.

10.

Boulouloum et Guiliguili, intégrale 1 (1975-1981)

de Cauvin et Mazel (Dupuis)

Ce volume rassemble les cinq albums suivants : « Le grand safari », « Chasseurs d’ivoire », « Le trésor de Kawadji », « S.O.S. jungle ! », « La saga des gorilles » et 13 histoires courtes. Nés au mitan des années 1970 sous la plume de Raoul Cauvin et le pinceau de Luc Maezelle, Boulouloum et Guiliguili sont les deux héros écolos d’une jungle convoitée par les plus abominables malfrats, trafiquants et braconniers. Tarzan miniature, Boulouloum veille sur la réserve du Kawangana accompagné de son fidèle Guiliguili, un gorille féroce avec ses ennemis, mais protecteur avec ses amis. Au gré des aventures pleines de fraîcheur et de cocasserie de ce sympathique duo, on croise une série de personnages hauts en couleur : Pin-up, fillette née dans la nature et ramenée de force à la civilisation, Miss Stevenson, la photographe amie des deux héros, ou encore Pépé, un spécialiste en dynamite, sans oublier les affreux en tous genres, souvent hilarants de bêtise et de méchanceté, qui croisent le chemin de Boulouloum et Guiliguili.

11.

L’agent 212, tome 1 : 24 heures sur 24

de Cauvin et Daniel Kox (Dupuis)

Rondouillard, naïf et sympathique, l’Agent 212 est la cible de tous les ennuis et de toutes les mésaventures auxquels un agent de police peut se trouver exposé. Délinquants, conducteurs imprudents ou suicidaires obstinés se succèdent, pour la plus grande joie des lecteurs et de ses auteurs, Kox et Cauvin.

12.

CRS=Détresse, tome 9

de Cauvin et Achdé (Dargaud)

On le sait, Eugène Lacrymo et ses collègues sont des adeptes de la farce de frappe et pour maîtriser les foules leur meilleure arme reste le rire. Achdé et Raoul Cauvin nous administrent l’éclatante preuve (par neuf) dans ce nouvel album.

13.

Pauvre Lampil, intégrale

de Cauvin et Willy Lambil

Née dans les années 1970, la série Pauvre Lampil fut la première chronique satirique sur le quotidien d’un dessinateur de BD. Créée par Lambil et Cauvin pour se moquer de la manière dont le Journal de Spirou fonctionnait ainsi que de la manière dont ils y travaillaient, elle témoigne d’un cruel sens de l’autodérision aussi surprenant que jubilatoire. N’hésitant pas à se mettre en scène eux-mêmes, Lambil et Cauvin ont pris le risque, sous couvert d’en rire, d’ouvrir de véritables failles dans leur collaboration. Une collaboration qui devint de plus en plus houleuse, au fur et à mesure que s’aiguisait un humour toujours plus coupant dans les gags de « Pauvre Lampil », au point d’en arriver à une fâcherie telle que les deux auteurs ne se parlèrent plus pendant trois ans. Une série pionnière dans son genre, dont on retrouve l’intégralité dans ce volume qui regroupe non seulement les albums, mais aussi les gags seulement publiés dans le Journal de Spirou.

14.

Les Psy, tome 1 : Quel est votre problème ?

de Cauvin et Bédu (Dupuis)

«Allongez-vous et racontez-moi tout ça…» Qui n’a jamais ressenti une certaine perplexité, voire de l’ahurissement devant l’attitude et le jargon des psychiatres, psychologues, psychanalystes et autres ? Tests loufoques, cures absurdes, givrés de tout poil et gogos de toutes sortes se bousculent dans une succession de gags à l’humour décapant.

15.

Lou, tome 1 : L’héritage de Mortepierre

de Cauvin et Berck (Dupuis)

Maître Papelard annonce à Louis le Loustic, vivant à l’orphelinat Doux Foyer, que son feu oncle Frédéric de Mortepierre lui lègue son patrimoine : le jeune blondinet ne le connaissant pas se trouve très riche et à la hauteur de très nombreuses entreprises avec certaines conditions : qu’il gère bien sa présidence, qu’il garde en fonction son majordome James et qu’il adopte… le phoque Blub ; sinon l’héritage revient à la tante Diane. Cette dernière, avec ses deux sbires aussi bêtes que méchants, tente tout pour avoir cette fortune.

Article posté le dimanche 06 août 2017 par Comixtrip

À propos de l'auteur de cet article

Comixtrip

En savoir