Top 25 des BD avec des animaux anthropomorphes

Comixtrip vous propose une sélection de bandes dessinées sur le thème des animaux anthropomorphes. De La bête est morte à Musnet, en passant par Mickey ou Félix le chat, découvrez notre sélection d’albums valant le détour.

Forcément subjectif, notre Top 25 des BD avec des animaux anthromomorphes peut prêter à discussion. Si vous avez des coups de cœur dans ce domaine, n’hésitez pas à nous en faire part en nous présentant vos albums dans la rubrique commentaires.

Pour découvrir le rôle étonnant de ces bandes dessinées, vous pouvez aussi parcourir notre article : Anthropomorphisme : de Tom Pouce à Maus, ces animaux trop humains

1.

La bête est morte : la guerre mondiale chez les animaux
Edmond-François Calvo, Victor Dancette, Jacques Zimmermann (Gallimard)

La Seconde Guerre mondiale n’est pas achevée lorsque Victor Dancette et Calvo unissent leurs talents pour cracher leur venin sur ses atrocités. C’est la naissance de l’album « La Bête est morte! ». Dessiné et peint en pleine occupation allemande, il est publié dans le troisième mois de la Libération. Cette œuvre unique, ce bestiaire sanglant, qui s’inscrit dans la longue tradition du symbolisme animal, est à l’image de cet épisode le plus monstrueux de l’histoire de l’humanité : féroce et impitoyable. La satire est anthropomorphe. C’est la guerre mondiale chez les animaux. Chaque animal a un pouvoir symbolique et évocateur véhiculant certaines valeurs. Des loups affreux et féroces (les Allemands) massacrent, de toute la force de leur artillerie, de braves lapins et courageux écureuils (les Français), sans hésiter à envahir le territoire de fiers lionceaux (les Belges). Mais la résistance s’organise chez les résolus et flegmatiques bouledogues (les Anglais). Malgré les attaques menées par les hyènes enragées (les Italiens) et les perfides singes (les Japonais), ils gagnent du terrain grâce aux interventions salvatrices et musclées des puissants bisons (les Américains), tandis que les ours (les Russes) défendent chèrement leur peau…

2.

Maus
de Art Spiegelman (Flammarion)

Maus de l’Américain Art Spiegelman osent aborder et montrer l’innommable en choisissant, comme Calvo l’avait fait à la Libération, de figurer la réalité sous couvert animalier. Les Juifs sont des souris (« Maus » signifie souris en allemand), les Nazis des chats, et les Français… des grenouilles.

Ce récit arraché à son père Vladek (survivant des camps de la mort) par l’auteur, fait de petites cases, passant de la vie quotidienne paisible des trottoirs de New-York aujourd’hui, à l’enfer de la Pologne sous le joug nazi jusqu’à l’abomination du camp d’Auschwitch, a été un véritable choc dès sa publication aux USA en 1986 avant de débarquer deux ans plus tard à Angoulême. Couvert d’éloges et de prix, dont le prestigieux Pulitzer en 1992 (le seul attribué à une bande dessinée), Spiegleman a été sacré Grand prix du FIBD en 2011 et invité d’honneur en 2012.

3.

L’âge d’or de Mickey Mouse – Tome 01 : 1936 / 1937 – Mickey et l’île volante et autres histoires

de Floyd Gottfredson (Glénat/Disney)

Cette luxueuse collection réunit enfin en intégrale les aventures de Mickey, scénarisées et dessinées par le grand Floyd Gottfredson. Cet auteur, équivalent de Carl Barks pour le monde des canards, est celui qui a hissé le « standard character » Mickey au faîte de sa popularité en bande dessinée, en parallèle de sa carrière dans l’univers du dessin animé. Son trait rond et efficace a conduit ce personnage emblématique dans tous les coins du monde et à travers toutes les époques !

4.

Snoopy et le petit monde des Peanuts, volume 1

Charles Schulz (Delcourt)

Venez chanter avec les Peanuts autour du piano, jouez au base-ball avec Charlie Brown, écrivez des romans avec Snoopy, et apprenez avec Linus le véritable sens de Noël. Plongez-vous avec délice dans cette nouvelle édition entièrement remasterisée, qui compile les pages du dimanche de ce chef d’œuvre de la bande dessinée signé Charles M. Schulz.

5.

Calvin et Hobbes, intégrale 1

de Bill Watterson (Hors Collection)

La série décrit le quotidien de Calvin, enfant plutôt solitaire et très imaginatif, du double point de vue de Calvin lui-même et de son environnement, le comique naissant souvent de la différence de vision entre les protagonistes. Aux yeux de Calvin, sa peluche, Hobbes, est une sorte de tigre anthropomorphe doué de parole et d’une personnalité propre alors que tous les autres personnages le voient comme un simple jouet. La série joue souvent sur cette double nature de Hobbes et l’ambiguïté n’est volontairement jamais levée.

6.

de Otto Messmer et Pat Sullivan (Hachette)

Félix le Chat (Felix the Cat) est un personnage de dessin animé américain créé par Otto Messmer et produit par Pat Sullivan. Ce chat noir et blanc apparait pour la première fois dans le film Feline Follies en 1919.

 

7.

Garfield prend du poids

de Jim Davis (Dargaud)

Le chat le plus paresseux de l’histoire de la BD voit le jour en 78 dans la presse quotidienne et dominicale américaine. Garfield, adulé par son maître, peut savourer tout à loisir le plaisir de ne rien faire; gras, toujours fatigué, toujours affamé, toujours bavard, il philosophe avec humour sur sa condition féline. En oubliant pas de s’alimenter et de se reposer, bien sûr…

8.

Blacksad, intégrale

de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido (Dargaud)

Voici une nouvelle qui ravira les aficionados de Blacksad : les cinq enquêtes du célèbre chat détective enfin disponibles en intégrale, avec une couverture originale. Série culte en seulement quelques albums, Blacksad se fait rare, et cette première intégrale est donc un double événement. Sous une couverture originale, ce très bel ouvrage propose en bonus 24 pages de crayonnés, de recherches et de dessins inédits. Attention ! Tirage limité… il n y en aura pas pour tout le monde ! Une intégrale plus qu’attendue : l’occasion de se plonger de nouveau dans les sombres enquêtes de John Blacksad.

9.

De cape et de crocs, intégrale 1 (actes 1 et 2)

de Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou (Delcourt)

À bord d’un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l’écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte, et sur cette carte… l’emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines ! Il n’en faut pas plus à deux fiers gentilshommes, fins bretteurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu’aux confins du monde.

10.

Donjon, tome 1 : Coeur de canard

de Joan Sfar et Lewis Trondheim (Delcourt)

Donjon est une série de bande dessinée créée par Lewis Trondheim et Joann Sfar en 1998 et publiée chez Delcourt jusqu’en 2014. Parodie d’heroic fantasy à plusieurs niveaux de lecture, elle s’inspire notamment de l’univers du jeu de rôle Donjons et Dragons.

11.

Chlorophylle, intégrale 1

de Raymond Macherot (Le Lombard)

Quand la poésie d’une série animalière rencontre le grand frisson de l’Aventure… Ce 1er volume de l intégrale reprend les toutes premières aventures de Chlorophylle le lérot et de son ami le souriceau Minimum, avec lequel il lutte contre le redoutable Anthracite, chef des rats noirs.

12.

Gai-Luron, intégrale 1

de Gotlib (Fluide Glacial)

Paupières lourdes, oreilles tombantes et bajoues flasques, c’est Gai-Luron, un chien indifférent à tout sauf à la sieste qui, quand il dort, fait des rêves où il dort. S’il parle peu c’est qu’il n’en pense pas plus et si « c’est un grand calme en apparence c’est que – et c’est là qu’il trompe l’ennemi – c’est vraiment un grand calme ».

13.

La dynastie Donald Duck, tome 1 : Sur les traces de la licorne

de Carl Barks (Glénat – Disney)

Retrouvez en 24 volumes l’intégralité de l’oeuvre de Carl Barks, l’auteur le plus réputé et le plus talentueux des aventures de Donald, créateur de nombreux personnages dont l’incomparable Picsou. Aventures, mystères, magie sont bien sûr au rendez-vous de ces histoires, mais aussi humour, amitié et cacophonies familiales ! En introduction, chaque volume proposera un appareil critique de l’œuvre de l’auteur, et chaque histoire sera précédée d’une courte fiche d’identité bibliographique permettant de la replacer dans le contexte de sa première publication. La mise en couleur de l’ensemble des bandes dessinées a été refaite à l’occasion de cette intégrale qui ravira les admirateurs de Carl Barks et les collectionneurs bibliophiles !

 

14.

Le chat passe à table

de Philippe Geluck (Casterman)

Philippe Geluck est de retour avec le dix-neuvième album du Chat, son célèbre félin philosophe bedonnant et à l’immodestie confondante; sous la forme d’un coffret, deux mini-albums pour deux fois plus de Chat. Le chat passe à table : à dévorer !

15.

Lapinot et les carottes de Patagonie

de Lewis Trondheim (L’Association)

À la suite d’un plan diabolique monté par un grand méchant (Lemacheur), Lapinot, individu foncièrement bon, naïf et obstiné décide d’aller à l’ambassade de Patagonie chercher des carottes de Patagonie qui permettent de voler dans les airs.

Alors qu’il n’a qu’à aller à la grande ville pour réussir, le sort est décidément contre lui : il va rencontrer une foule de personnages plus ou moins bien intentionnés qui, involontairement, auront tous un seul objectif : l’empêcher d’aller à l’ambassade.

16.

Légendes de la Garde, tome 1 : Automne 1152

de David Petersen (Gallimard)

Depuis la nuit des temps, la Garde protège les souris des mille dangers qui menacent leur existence. Trois de ses membres les plus solides, Kenzie, Saxon et Lieam, découvrent lors d’une mission de routine un noir complot ourdi dans la ville de Barkstone. Trop tard ! Lieam est fait prisonnier, les deux autres sont laissés pour mort aux portes de la ville et une armée traîtresse marche déjà vers Lockhaven, la légendaire forteresse de la Garde.

17.

L’inspecteur Canardo, tome 1 : Le chien debout

de Benoît Sokal (Casterman)

L’inspecteur Canardo s’est définitivement imposé au panthéon des grands privés : alcool, cigarettes, perspicacité foudroyante, et humour désabusé, rien ne manque au héros, pas même ce je-ne-sais-quoi dans le regard qui bouleverse les petites pépées, en l’occurrence, pas des oies blanches…

18.

Les aventures de Pif et Hercule, Tome 1 : Un K très particulier

de Corteggiani et Olivier Fiquet (Pif Editions)

Le professeur Belpomme, ami de Pif et Hercule et grand savant loufoque devant l’éternel vient de mettre au point (enfin presque) une machine à matérialiser les rêves… Mais quand l’un de ceux-ci se transforme en cauchemar avec un grand K, Pif va vite se rendre compte qu’il ne suffit pas de se réveiller pour qu’il disparaisse.

19.

Alvin, tome 1 : L’héritage

de Régis Hautière et Renaud Dilliès (Dargaud)

Gaston se morfond ; il est inconsolable depuis la mort de son compagnon de voyage Abélard. Pourtant son existence va être bouleversée par l’arrivée inopinée dans sa vie d’Alvin, un petit garçon tout juste orphelin. Agréablement surpris par le succès de Abélard, Régis Hautière et Renaud Dillies proposent une suite à cette belle série, Alvin édité par Dargaud.

20.

Cubitus, intégrale 1

de Dupa (Le Lombard)

Créé pour meubler une page blanche à la veille d’un bouclage du journal  Tintin, Cubitus, chien débonnaire à la langue bien pendue, ne s’attendait pas à connaître un tel succès. Pas plus d ailleurs que son auteur, Dupa. Pourtant, à relire ces gags où la rhétorique le dispute au sens incontestable de la mise en scène, on ne s’étonne guère que le gros toutou Cubitus, son maître Sémaphore et son meilleur ennemi le chat Sénéchal soient vite devenus des incontournables de la BD.

21.

The four roses

de Jano et Baru (Futuropolis)

Lorsque le lecteur découvre les belles planches de Jano qui mettent en scène les concerts, les boîtes de nuit ou encore la double-page dans un rue américaine, il se dit qu’il est heureux de retrouver le talentueux dessinateur. Il faut souligner que son dernier album datait de 2003 (Kémi le rat de brousse, Glénat). Pour notre plus grand bonheur, il est de retour avec The four roses, un récit mêlant le rock et la filiation, sur un scénario de Baru et édité par Futuropolis.

22.

Amour, passion et CX diesel, intégrale

de James, Fabcaro et Bengrrr (Fluide Glacial)

Harold, le patriarche d’une grande famille, est sur le point de mourir. Ses héritiers directs cherchent à se partager le trésor familial : la CX diesel. Quiproquos, non-dits et situations cocasses se succèdent avec un rythme fou dans l’intégrale de Amour, passion et CX diesel chez Fluide Glacial. Cette irrésistible saga familiale est signé d’un trio d’auteurs décapant James, Fabcaro et Bengrrr.

23.

Ariol, tome 11 : La fête à la grenouille

de Emmanuel Guibert et Marc Boutavent (BD Kids)

La fête à la grenouille est déjà le onzième album d’Ariol, le gentil petit âne à lunettes. Publié par BD Kids, ce recueil de douze histoires courtes est signé Emmanuel Guibert et Marc Boutavant. Une petite perle dans l’univers de la bande dessinée jeunesse.

24.

Musnet, tome 1 : La souris de Monet

de Kickliy (Dargaud)

Un jeune souriceau découvre la peinture en s’installant dans les jardins de Giverny, demeure de Claude Monet. Kickliy dévoile le premier volume de Musnet, un jolie petite série animalière pour les jeunes lecteurs aux éditions Dargaud.

25.

Bye Bye brother

de Yoshihiro Yanagawa (Casterman)

Nidô, ancien boxeur prodige réduit à la misère, a vu ses rêves de gloire détruits par un accident qui lui a coûté sa jambe. En outre, la mort de son jeune frère survenue il y a déjà bien longtemps le hante encore, tout comme la culpabilité ne cesse de le ronger. Solitaire, sans espoir, retrouvera-t-il l’envie de rêver à nouveau ? Sa rencontre avec le jeune boxer Jirô sera pour lui la chance de revivre sa passion pour la boxe. Il entraînera le futur champion et en prendra soin comme il n’a pu le faire avec son petit frère. Mais le Dieu de la mort les guette et les mettra à l’épreuve à mesure que le match décisif de Jirô approchera. Les deux compagnons se retrouveront irrémédiablement liés par le destin et devront se confronter aux fantômes de leur passé.

 

Article posté le vendredi 11 août 2017 par Comixtrip

À propos de l'auteur de cet article

Comixtrip

En savoir