Exposition Frank Pé à la Galerie du 9eme art

Pendant le beau mois de mai (du 3 au 26 juin 2021), la petite galerie sise au 4 rue crétet (75009) reçoit un habitué du lieu, le dessinateur Frank Pé. La raison officielle en est la sortie du tirage de luxe aux éditions Kani de La bête, son dernier album scénarisé par Zidrou.

Exposition Frank Pé : Des planches et des dessins

Que vous soyez acheteur d’originaux ou simple curieux, amateur de dessins, c’est l’opportunité de voir en vrai les originaux lumineux de cet auteur sensible.

Pour apprécier son talent graphique, vous pourrez y admirer 27 planches tirées de l’album, mais aussi des recherches et des illustrations issues de cet univers.

Le règne animal

Depuis ses premières publications, (L’élan, Brousaille, Zoo), Frank Pé s’est fait connaître pour sa sensibilité à la nature et l’écologie. En connaisseur du règne animal, il en sublime la beauté, observé “sur le motif”.

Le sujet de ce Marsupilami réaliste et tragique est un sacré bon choix pour ce dessinateur d’exception. Cela lui a permis d’explorer toutes les facettes (la gestuelle, la dynamique) de cet animal fantastique qui tient autant du singe que du léopard. Les recherches visibles dans l’exposition en détaillent toutes les étapes.

Expressivité et caricatures

Si la recherche d’un certain réalisme pour le Marsupilami est central dans La Bête, Frank Pé n’oublie pas de s’exprimer quand il croque les humains. Les planches magnifiquement composées permettent d’apprécier tout son talent de caricaturiste, sans oublier une qualité d’exécution graphique de haute volée. Entre les noirs aux matières complexes et les aquarelles légères et subtiles, c’est un feu d’artifice pour les yeux.


La Galerie du 9ème art

4 rue Cretet
75009 Paris
Site officiel

Article posté le samedi 05 juin 2021 par jacques

L'avis de Gwenaëlle

Quand mon envie de prolonger le plaisir de la lecture du roman graphique « La Bête » a été exaucée grâce à l’exposition organisée par la galerie parisienne du 9ème art, j’ai tout de suite bondi de joie dans les sublimes planches de Frank Pé.

En grandeur nature, j’ai réalisé toute l’envergure de son art pour le dessin animalier en observant les croquis et les planches qui libèrent toute la virtuosité de l’artiste. J’ai été impressionnée par la technique affichée pour nous partager l’étude des postures et des expressions de la bête qui se dessinent sous une empreinte humaine impressionnante.

Grâce à cette opportunité, j’ai donc admiré l’invisible du visible, profité de la technique sous l’art pour encore mieux saisir la vérité de ce nouveau Marsupilami plus vrai que nature, une vrai bête en chair et en os.

À propos de l'auteur de cet article

jacques

jacques

Designer Digital, je lis et collectionne les BD depuis belle lurette. Ex Rédacteur en chef d’Un Amour de BD, j’aime partager ma passion pour ce média, et faire découvrir les pépites que je croise. Passionné par la narration sous toutes ses formes, je suis persuadé qu’une bonne BD a autant de qualités qu’un autre produit culturel (film, livre, disque…) et me fais fort de vous l’expliquer.

En savoir