À mains nues

Quel plaisir de retrouver Suzanne Noël ! Avec le tome 2 de À mains nues de Leïla Slimani et Clément Oubrerie, édité chez Les arènes BD, nous allons enfin pouvoir découvrir la deuxième partie de la vie de cette femme et de cette chirurgienne exceptionnelle.

Couverture À mains nues tome 1          Couverture À mains nues tome 2

Retour sur le premier tome de À mains nues (1900-1921)

Suzanne Gros est née en 1878 et comme les femmes de cette époque, une tâche leur est assignée, devenir une bonne épouse et une bonne mère. Mais cette vision de la vie n’est pas la sienne. Mariée à Henri Pertat, un dermatologue parisien, Suzanne décide de passer son baccalauréat et enchaîne sur des études de médecine. Elle y rencontrera celui qui deviendra son deuxième mari, André Noël.
Maman d’une petite fille, Jacqueline, dont son premier époux s’occupera, c’est vers la chirurgie esthétique que Suzanne Noël va se diriger afin de venir en aide aux femmes et aux blessés de guerre, les Gueules cassées.

Suzanne Noël, pionnière féministe de la chirurgie esthétique

La chirurgie au service du féminisme

À la suite du drame qui clôt le premier tome, ce deuxième tome, couvrant la période 1922 – 1954, met en lumière la femme chirurgienne. Pour noyer son terrible chagrin, c’est dans son travail que Suzanne se réfugie afin d’oublier. Elle se jeter dans la rédaction de sa thèse, qu’elle publiera sous un nom d’emprunt.
À 47 ans, la voilà enfin libre d’exercer sa profession de façon indépendante afin de ne plus être sous la tutelle des hommes, qu’ils soient maris ou collègues.

Pour elle, le corps des femmes leur appartient à elles-seules, elles peuvent donc en disposer afin de ralentir les effets du temps. Une femme qui veut travailler et être indépendante (sous-entendu, de son mari) doit avoir la beauté et la santé de son côté. La chirurgie selon la docteure Noël, a une vocation sociale.

La sororité pour aider ses « paires »

Mais la vision du féminisme de Suzanne Noël ne s’arrête pas à la chirurgie. Ayant appris l’existence aux États-Unis de clubs réservés aux femmes, la chirurgienne décide de contacter d’autres femmes brillantes et indépendantes professionnellement.

À l’image des Soroptimist  existants outre Atlantique, elle envisage de créer un premier club parisien. Des femmes telles Jeanne Lanvin la couturière, Anna de Noailles la poétesse ou Lily Laskine la harpiste, pourraient l’y rejoindre.

             Lanvin Paris - Site Officiel - Jeanne Lanvin, une couturière visionnaire          Anna de Noailles: 714. Ce que j'appellerais le ciel ......

             Jeanne Lanvin               Anna de Noailles

Le but de cette association est que les femmes puissent avoir confiance en elles et disposent de toutes les connaissances pour affronter le monde du travail, à une époque où il était, encore plus que maintenant, dominé par les hommes.

Une voyageuse infatigable

Suzanne commence alors à voyager hors de France, pour rencontrer à la fois des confrères mais également d’autres femmes, membres du Soroptimist. En effet à cette époque, partout en Europe, des femmes se battent pour leurs droits, entre autres, l’obtention du droit de vote.

Mais c’est le Monde qui accueille la chirurgienne à bras ouverts. Ses techniques de chirurgie reconstructrice sont reconnues au Japon, à Shanghai, aux États-Unis.

En raison de problèmes de vue, Suzanne Noël est de retour en Europe et assiste à la montée du nazisme, pendant les années 30. La guerre sera, une nouvelle fois, l’occasion de mettre sa pratique professionnelle au service des plus faibles. Effacer les tatouages des déportés rentrés des camps.

À mains nues, un scénario hommage.

Il n’en fallait pas moins de deux tomes et près de 200 pages à Leïla Slimani pour retracer l’extraordinaire destin de cette femme exceptionnelle. Rattrapée par le malheur dans sa vie privée, Suzanne Noël va s’investir dans sa vie professionnelle pour y réaliser des prouesses techniques et esthétiques. Et cela, non pas dans le sens futile du terme, mais dans une optique réparatrice et reconstructrice.

Ce scénario rend également hommage aux combats menés par les femmes, en cette première moitié du 20e siècle, afin de pouvoir être considérées comme les égales des hommes, dans leurs devoirs mais également dans leurs droits.

Des dessins au diapason avec l’époque.

Ce deuxième tome de À mains nues, nous permet de retrouver le trait de Clément Oubrerie, l’auteur de Voltaire amoureux,  qui avait enchanté le premier tome. Le personnage de Suzanne vieillit avec le temps qui passe, ce qui la rend des plus réalistes, surtout à la fin de sa vie.

L’apparition des moyens de transports, avions, bateaux, trains, nous montre l’attention qui a été portée aux décors figurant derrière les personnages.

Petit clin d’œil de Clément Oubrerie à des peintres célèbres :

Le ciel au dessus du paquebot emprunté par Suzanne Noël, n’est pas sans rappeler celui de La nuit étoilée sur le Rhône peinte par Vincent Van Gogh en 1888 et exposée au Musée d’Orsay.

         

 

Les deux dernières pages de cet album et la couverture, avec des ronds concentriques, ne peuvent qu’être une référence aux Prismes électriques peints en 1914 par Sonia Delaunay (1885-1979), une contemporaine de Suzanne Noël.

 

Prismes électriques, Sonia Delaunay         

À mains nues, un diptyque à lire absolument

C’est un excellent choix qu’ont fait Leïla Slimani et Clément Oubrerie, en nous présentant la vie de Suzanne Noël. Ces deux romans graphiques nous permettent également de balayer une partie de l’Histoire du 20e siècle avec ses guerres, ses avancées technologiques, médicales, sociétales.

Une série parlant d’une femme, au service de toutes les femmes, qui ne pourra que vous ravir.

Article posté le dimanche 03 octobre 2021 par Claire Karius

A mains nues tome 2 de Leïla Slimani et Clément Oubrerie chez Les Arènes BD
  • A mains nues, tome 2
  • Scénariste : Leila Slimani
  • Dessinateur : Clément Oubrerie
  • Editeur : Les Arènes BD
  • Prix : 20 €
  • Parution : 30 septembre 2021
  • ISBN : 9791037504661

Résumé de l’éditeur : Après le succès du tome 1 (30 000 exemplaires vendus, une adaptation ciné en cours), la suite de l’histoire de Suzanne Noël. La deuxième partie de la BD sur Suzanne Noël commence par deux drames : la mort de sa fille Jacqueline, puis la dépression qui emporte son mari, Henri. Se retrouvant veuve, elle perd momentanément l’autorisation d’exercer la chirurgie. Mais il en faut plus pour éteindre la soif de vivre du docteur Noël. Pour honorer la mémoire de sa fille et de son mari, elle plongera à corps perdu dans l’exercice de son métier et deviendra la star internationale de la chirurgie esthétique. Dans le Paris des années 1930, Mme Noël est une figure mondaine de premier plan (les soirées qu’elle organise sont les plus en vues – on y croise tout le gotha de l’époque). Partout dans le monde, ses conférences font salle comble. D’est en ouest, on la réclame pour former les chirurgiens ou pratiquer des opérations délicates. Alors qu’elle est au sommet de son art, elle se lance dans le second combat de sa vie et parcourt le monde pour fonder le premier club féministe : les Soroptimist.

A mains nues 1 de Leila Slimani et Clément Oubrerie (Les Arènes BD)
  • À mains nues, tome 1
  • Scénariste : Leila Slimani
  • Dessinateur : Clément Oubrerie
  • Editeur : Les Arènes BD
  • Prix : 20 €
  • Parution : 04 Novembre 2020
  • ISBN :9791037502643

Résumé de l’éditeur : « Monsieur, ce sont des idées bien rétrogrades que vous exposez là. Bientôt les femmes seront médecins, ingénieures, avocates… Aucune nation moderne ne peut se priver de l’intelligence de la moitié de sa population ». Elle s’appelait Suzanne Noël. Médecin, féministe, elle redonnait un visage aux gueules cassées. Leïla Slimani et Clément Oubrerie rendent un vibrant hommage à une femme exceptionnelle.

À propos de l'auteur de cet article

Claire Karius

Claire Karius

Passionnée d'Histoire, Claire affectionne tout particulièrement les bulles qui abordent ces thèmes, mais pas seulement. Elle aime les lectures humaines et intimes qui savent l'émouvoir et lui donnent espoir en la vie. Elle partage sa passion sur sa page Instagram @fillefan2bd.

En savoir