Big Girls

Dans un futur plus ou moins éloigné, un virus fait muter certaines personnes et les transforme en géants. Mais si les femmes gardent leur apparence, les hommes, eux, deviennent des créatures à l’apparence monstrueuse. Jason Howard nous raconte l’histoire d’une des Big Girls : Ember dans une œuvre sombre, dynamique et intelligente, parue chez 404 Comics.

« UNE ERREUR ».

C’est par ce terme qu’a été qualifié le phénomène qui a conduit à la naissance de mutants.

À cette époque, l’humanité se sentait invincible. Les progrès scientifiques avaient fini par faire croire aux hommes qu’ils étaient tout-puissants.

Personne ne sait exactement ce qui s’est passé, ni comment cela a pu se passer.

Mais un jour, est né un enfant dont la croissance fulgurante l’amena à mesurer plusieurs dizaines de mètres à l’âge adulte.

Et c’était loin d’être le plus grave. Car si les filles gardaient une apparence humaine, les garçons se transformaient en monstres aussi dangereux que destructeurs.

Alors, il fallut mettre en place une politique drastique de contrôle des naissances, et surtout, on créa « la réserve ». Ce lieu servit d’enclos destiné à protéger les humains sains.

Et pour assurer leur protection, on créa une unité spéciale, seule capable de lutter contre ces géants : les Big Girls.

UNE ŒUVRE, DES INSPIRATIONS.

Dès les premières pages de Big Girls, on remarque le savant mélange d’action et de sources d’inspiration utilisées par Jason Howard (Trees). Des kaijus japonais tels qu’on peut les voir dans Pacific Rim,  les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift… La palette est large et parfaitement assumée.

Le programme est alléchant et laisse entrevoir des combats épiques à grandes enjambées de gratte-ciels.

Bien entendu, Jason Howard retrouve un genre dans lequel il a fait ses preuves : les combats de monstres. On pense bien entendu à Wolf-Man ou Super Dinosaures pour lesquels le dessinateur a associé son talent à Robert Kirkman (Walking-Dead, Fire Power).

Pour autant, Big Girls ne se résume pas à une simple mosaïque d’inspiration gigantesques.

BIG GIRLS, YOU ARE BEAUTIFUL.

Car cette fois-ci, J. Howard présente une œuvre dont il est à la fois le dessinateur et le scénariste.

Aux crayons, il fait preuve d’un talent qu’on lui connaît. Comme toujours, il construit les cases avec maîtrise. Ainsi, on peut aussi bien admirer les combats les plus spectaculaires que la discussion la plus sensible.

Mais c’est surtout en tant que scénariste que Jason Howard était attendu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le défi est relevé.

Sur fond de dystopie sur-vitaminée mêlant action et combats de géants, Big Girls s’avère en effet être une œuvre beaucoup plus subtile qu’on aurait pu le croire.

Le fait est que l’œuvre développe aussi des thèmes sérieux. Ainsi, l’eugénisme, l’écologie, la différence et de manière plus générale, le monde tel qu’on veut le laisser à nos enfants, seront au programme.

BIG GIRLS : PRENONS UN PEU DE HAUTEUR.

Au fil de la lecture, on découvre avec plaisir une réflexion élaborée et une émotion sincère.

Dans une interview réalisée par Shamus Clancy, Jason Howard s’en explique :

« Du point de vue du récit, l’inspiration provient principalement de ma vie et de ma frustration face à de nombreux problèmes dans le monde… ».

La fait est que la sincérité de l’auteur est perceptible.

De plus, et bien qu’offrant une histoire complète en un tome, Big Girls, propose une fin ouverte. On peut ainsi espérer que l’histoire d’Ember et des Big Girls n’en est qu’à ses débuts. Parue chez 404 Comics, une toute nouvelle maison d’édition, l’œuvre bénéficie en outre d’une édition soignée. Elle est même agrémentée en fin d’ouvrage de couvertures alternatives réalisées par des artistes de renom, tels Peach Momoko ou Skottie Young (Bully Wars).

 

Par un savant mélange d’action démesurée et d’une réflexion fine et touchante, Jason Howard écrit et dessine une œuvre de grande qualité.  Et en lisant Big Girls, on voit bien qu’il s’agit d’un projet tient à cœur à son créateur. C’est sans doute pour cette raison qu’il parvient aussi bien à toucher son lecteur.

Article posté le dimanche 30 mai 2021 par Victor Benelbaz

Big Girls de Jason Howard (404 Comics)
  • Big Girls
  • Auteur : Jason Howard
  • Traducteur : Arnaud Tomasini
  • Editeur : 404 édition
  • Collection : 404 Comics
  • Prix : 15.90 €
  • Parution : 01 avril 2021
  • ISBN : 9791032404416

Résumé de l’éditeur : Suite à une terrible maladie, les hommes deviennent des monstres géants, des Jacks, déterminés à détruire le monde, et seules des filles géantes peuvent les arrêter. Ember et les autres grandes filles sont tout ce qui s’oppose à l’anéantissement complet de notre monde !
Au service d’une agence qui élimine les malades dès leur plus jeune âge, Ember commence à douter de son rôle, se pourrait-il que quelque chose ou quelqu’un se cache derrière cette maladie ? Et si elle pouvait changer les choses ?

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir