In Summer

« J’ai rencontré une fille bizarre… Elle est encore plus bizarre que je l’imaginais« . In Summer raconte deux histoires d’amitiés de Seong Ryul, deux histoires immergées dans la touffeur de l’été. 

« In Summer »

A l’école, Joo-Chan est un paria. Il évite ses camarades en permanence. Pour lui, les autres sont une plaie. Par contre, il adore son chat Chi-Chi. C’est un chat tout blanc, très affectueux avec qui il joue tout le temps. Son hobbies, c’est d’inventer des machines. Son invention du moment c’est un détecteur de chat. Mais quelque chose le hante. Ces derniers temps, il rêve souvent que Chi-Chi disparaît.

Jusqu’à ce matin d’été où Chi-Chi disparaît pour de vrai. Joo-Chan se met alors en tête de transformer son détecteur de chat en détecteur de fantôme pour retrouver Chi-Chi avant qu’il ne monte au ciel. Dans les ruelles et les parcs de sa ville, il se met en quête de son chat. Il le cherche dans les moindres recoins. Jusqu’à ce qu’il course un chat blanc qui l’amène à Ji-Su.

« J’ai rencontré une fille bizarre… Elle est encore plus bizarre que je l’imaginais. »

Ji-Su décide d’aider Joo-Chan dans sa quête.

Dans les vapeurs de l’été

Enveloppés par la touffeur de l’été, par le craquettement des grillons et la lourdeur du soleil sur le béton, Joo-Chan et Ji-Su se côtoient, osent tout, parcourent les rues du quartier avec l’assurance des aventuriers et l’abnégation des parias. Dans l’ambiance étrange de cet été d’enfant, les jeux se mélangent à la réalité, la réalité se confond avec le rêve. La quête de Chi-Chi est une métaphore à bien des égards.

« Panorama »

Hae-Ri atterrie à Okinawa. Elle vient de Corée, elle se demande pourquoi elle est venue là. Su-Mi voulait voir la mer. C’est pour ça, sans doute. Elle a un appareil photo argentique avec lequel elle veut immortaliser son voyage. C’est Su-Mi qui lui avait donné. Mais sur la plage, une jeune japonaise lui vole son appareil. Hae-Ri s’empresse de la suivre. Dans les rues moites de l’île subtropical, elle course la jeune fille qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Su-Mi.

Cette rencontre forcée amène Hae-Ri à passer du temps avec Kie. L’une parle coréen, l’autre parle japonais. Et pourtant, très vite, leurs conversations s’enchaînent, fluides et naturelles. Pourquoi se comprennent-elles si bien ? Pourquoi cette ressemblance si marquante entre Su-Mi et cette japonaise qui se nomme Kie ?

Apprendre à tendre la main

L’amitié subtile qui se lient entre les pages de Panorama est pleine de rancune, de question, de pardon. C’est une amère histoire de deuil construite sur d’étranges coïncidences. C’est le récit de deux vies qui se nouent irrémédiablement, confrontées à la violence des enfants entre eux et à l’injustice du harcèlement.

Rien n’est simple

Seong Ryul raconte la vie, tout simplement. Il relate ces étés au goût étrange. Ces jours qui défilent libres de contraintes,  parenthèses brûlantes et besaces à aventures. Leur touffeur, leurs ambiances vagabondes, nimbés d’une incertitude frivole. Et pour ombre tous les soucis qui reviendront avec le quotidien, l’école ou le lycée.

Seong Ryul raconte le claquement de l’inattendu dans une vie. Les curieux hasards qui changent tout et qui marquent au fer rouge les instants vécus. La rencontre de Joo-Chan et Ji-Su, la rencontre de Hae-Ri et Kie.

Il raconte que l’amitié demande des efforts, de la réflexion et de la spontanéité. Il affirme à travers ses pages que non, rien n’est simple.

Lost in translation

In Summer est un recueil de deux histoires humaines. Des tranches de vie tout ce qu’il y a de plus simple mais aussi de plus amer, tortueux, incertain. Seong Ryul confond le réel et l’imaginaire. Il joue avec les cases, avec les images. Les cases bien droites alternent avec des pages pleines. L’auteur utilise beaucoup de cases panoramiques. Ces bandes horizontales étirent le temps de l’action, met à l’honneur les paysages, rendant le tout très immersif.

Amoureux d’une approche manuelle de l’image, Seong Ryul aime la photographie argentique. Son caractère « chasseur d’instant » que l’on imprime sur du papier. C’est pour cela qu’il aime aussi l’aquarelle. Cette encre douce qui saisit la lumière d’un moment pour tenter de la rendre la plus resplendissante possible sur les feuilles.

In Summer est un livre peint à l’aquarelle. Son aspect flou renforce le mirage entre rêve et réalité ainsi que la touffeur de l’été. Son côté « peinture de voyage » est une invitation à nous laisser couler dans cette parenthèse estivale.

Seong Ryul aime se tenir aux frontières. La frontière de la langue entre Hae-Ri et Kie prend corps dans le texte. Lorsque Kie parle japonais ou anglais, elle n’est pas traduite. Les bulles se recouvrent de kana – un des systèmes d’écriture japonais –  et le lecteur est aussi perdu que Hae-Ri. Mais peu à peu, la voyageuse et l’adolescente se comprennent, les mots se dotent d’une traduction, le mur entre elles se brise à mesure que l’on tourne les pages.

In Summer est une poésie.

In Summer de Seong Ryul raconte ces petits bouts de vie aux senteurs singulières. Ce livre est un hommage à sa propre adolescence. Cet aveu, glissé à la fin du livre, le rend d’autant plus évident. C’est un morceau d’été autant qu’un morceau d’adolescence que nous apporte Lézard Noir depuis la Corée du Sud. Un livre qui, par son magnifique graphisme, la complexité humaine de ses personnages et son ambiance à la frontière du réel, nous chavire complètement.

Article posté le mercredi 08 septembre 2021 par Ma Lo

In Summer - Seong Ryul - Lézard Noir - couverture
  • In Summer
  • Auteur : Seong Ryul
  • Editeur : Lézard Noir
  • Prix : 18€
  • Parution :  17 juin 2021
  • ISBN : 9782353482146

Résumé de l’éditeur : Seong Ryul est un jeune illustrateur suivi par plus de deux cent mille internautes sur Instagram, « In Summer » est sa première publication officielle. Il couche sur le papier des scènes du quotidien avant qu’elles ne disparaissent.

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir