Les sœurs Grémillet

Giovanni Di Grégorio et Alessandro Barbucci lancent avec ‘le rêve de Sarah’ une nouvelle série jeunesse, dont les héroïnes sont trois sœurs, les sœurs Grémillet, autrement dit le Club des Trois Frangines : Sarah, Cassiopée et Lucille. Nous accompagnons ce jeune trio pétillant dans une quête qui les mènera dans ce premier tome jusqu’aux secrets de leur mère.

Les sœurs Grémillet : Drôle de rêve…

Tout démarre dans une ambiance mystérieuse, aquatique, qui conduit Sarah, la sœur aînée de Cassiopée et Lucille, au pied d’un arbre centenaire, guidée par une cohorte de méduses phosphorescentes. Cet espace féérique semble vouloir lui transmettre un message… Mais quel est-il ? et, systématiquement, à l’instant où une information nouvelle semble sur le point de lui être communiquée, Sarah se réveille en sursaut.

Ce rêve la poursuit régulièrement, et même si elle partage ses inquiétudes avec ses deux sœurs, rien ne semble pouvoir la libérer. Et quand Sarah questionne sa mère Magda pour tenter d’en comprendre le sens, elle voit bien que celle-ci se ferme et ne souhaite plus communiquer… Il doit bien y avoir un sens à tout cela…

Mais que nous cache-t-elle ?

La préparation d‘un présent pour la fête des mères sera sans doute pour les trois sœurs l’occasion de renouer avec leur mère mais aussi d’enquêter sur son passé. Le Club des Trois Frangines va donc ressortir de sa tanière pour une nouvelle mission ! Encore faudra-t-il trouver des indices fiables et réussir à tirer les vers du nez des copines de Magda, qui ne sont pas forcément à l’aise pour répondre aux questions insistantes des jeunes filles…

Le grenier sera certainement une source d’informations de haute qualité, c’est là que les recherches vont débuter… et la découverte d’une photo va renforcer leur volonté d’en savoir plus.

Où la parole vient libérer le passé

Cet album scénarisé par Giovanni Di Gregorio aborde de façon subtile la question de la transmission entre générations de l’histoire familiale, voire des secrets de famille, à travers les relations entre Magda et ses filles. A cela s’ajoute l’articulation du récit autour de modèles familiaux assez classiques tels que la place de l’aîné dans la fratrie, qui vient souvent soutenir les parents dans l’éducation des plus jeunes, complétée par une approche plus contemporaine avec une histoire ayant comme support une famille monoparentale. Les relations au sein de la fratrie présentées dans l’album feront sourire les lecteurs ayant eu grande sœur ou petit frère, ainsi que les réactions explosives liées à l’entrée dans l’adolescence ! Les tempéraments des trois frangines sont ainsi très attachants, entre la chef de troupe dynamique, l’artiste fleur bleue ou la grande amie des animaux.

Les auteurs ont également su implanter leur histoire dans un cadre qui rayonne : une ville aérée et lumineuse, sans voiture, qui laisse place aux cyclistes et aux piétons mais aussi au végétal. Une ville à l’architecture riche et proposant un cadre de vie vivant, avec de belles verrières et des habitations où il fait bon se retrouver en famille justement.

Les dessins et les couleurs choisis par Alessandro Barbucci sont une ode à la lumière. Elle est omniprésente, qu’il s’agisse des scintillements des objets du quotidien des jeunes adolescentes, les étoiles sous la nuit, ou encore les couchers de soleil somptueux visibles de la terrasse de l’appartement.

Un vrai plaisir de lecture parfait pour toutes les tranches d’âge édité par Dupuis !

Article posté le jeudi 25 juin 2020 par Sophie Gateff

les sœurs Grémillet 1 de Giovanni Di Gregorio et Alessandro Barbucci (Dupuis)
  • Les soeurs Grémillet, tome 1 : Le rêve de Sarah
  • Scénariste : Giovanni Di Gregorio
  • Dessinateur : Alessandro Barbucci
  • Éditeur : Dupuis
  • Prix : 13.95 €
  • Parution : 12 juin 2020
  • ISBN : 9791034736973

Résumé de l’éditeur : Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois sœurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle parviendra à l’élucider avec l’aide de ses deux sœurs. Alessandro Barbucci illumine de son dessin virtuose cette chronique familiale moderne qui, derrière les révélations d’un drame du passé, célèbre l’amour d’une mère pour ses enfants. Dans ce trio féminin, chacune a son caractère attachant : Sarah, l’aînée autoritaire, Cassiopée la cadette artiste, et Lucille la plus petite qui ne parle qu’à son chat. Les belles pierres de la ville, le jardin des plantes, la végétation luxuriante, les petits marchés… le lecteur ne voudra plus quitter cet univers enchanteur créé par Barbucci et Di Gregorio !

 

À propos de l'auteur de cet article

Sophie Gateff

Chez Sophie, la bande dessinée, c'est une affaire de famille. Avec Noël, son compagnon et leurs deux enfants (Gabriel et Léna), ils aiment les polars mais aussi les récits jeunesse. Des chroniques à plusieurs pour vous faire découvrir des pépites.

En savoir