My Road Movie

Lorsque deux frères partent en vacances ensemble, c’est pour eux le moment de se replonger dans le passé, de parler rock, dessin et futur. Nylso dévoile My Road Movie, un album paru une première fois en 2008 et qu’il a retravaillé pour une superbe nouvelle mouture aux éditions Misma.

Déménagement

Jean-Michel est heureux. Il vient tout juste de s’acheter une Citroën. La conduite souple, les lignes courbes de la carrosserie et les sièges confortables ont eu raison de son porte-monnaie. Il décide alors de monter à Paris pour la montrer à son frère, Philippe. Ça tombe bien, ce dernier a besoin d’un coup de main pour déménager à Gentilly en région parisienne.

A peine arrivé, une bouteille est ouverte pour fêter l’achat de la voiture. Jean-Michel se demande d’ailleurs s’il n’a pas fait une grosse bêtise en dépensant tout son argent dans la superbe Citroën. Le dialogue dévie ensuite sur le rock en voyant tous les disques que Philippe a gardé et qui appartenaient aux deux frères.

On the Road Again

Le ménage fait et la porte fermée, Philippe et Jean-Michel montent dans la voiture, direction les vacances, la mer et la Vendée. Ils empruntent des chemins de traverse pour prendre leur temps, discuter et admirer les paysages.

Jean-Michel a un super plan. Un de ses potes lui laisse une maison au bord de la mer. Tout juste entrés dans l’habitation en bois, qu’ils plongent dans l’eau. Autant en profiter sans attendre. Le soir venu, ils reçoivent un appel téléphonique : ils ne peuvent pas rester, la mère et la sœur de son copain arrivent le lendemain. Ils décident donc de remonter en voiture pour un voyage sans but…

My Road Movie, un très joli album retravaillé

C’est en 2008 que Nylso met en image My Road Movie sur un scénario de Marie Saur. Edité par Sarbacane, l’auteur de Jérôme d’Alphagraph a décidé de retravailler l’album et de le proposer aux éditions Misma. Sans en changer le fond ni le propos, il a peaufiné les textes et redessiner certains éléments.

Il faut souligner que My Road Movie comme son autre album Porsmeur (avec Marie Saur) sont des récits quasi autobiographiques. Si le premier évoque les relations fraternelles avec Jean-Michel, le second met en scène son adolescence dans le Finistère. D’ailleurs les deux frères se souviennent aussi de quelques moments en Bretagne dans ce nouvel album.

Relation fraternelle particulière

My Road Movie, comme l’indique le titre est un voyage initiatique particulier pour Nylso. Il conte ce trajet en voiture avec son frère. S’ils étaient très proches à l’époque, le temps à fait son œuvre et aujourd’hui, ils ont fini par s’éloigner. Comme si ce voyage était leur point de non-retour, comme s’il scellait leur séparation. Surprenant et dommageable, tant leurs liens étaient forts au moment de ce road-movie breton. Restent les pages noircies au rotring pour mettre en scène cette fusion entre les deux hommes.

Le lecteur est tout de suite happé par cette ambiance si nostalgique. Sans être daté, My Road Movie se déroulerait vraisemblablement dans les années 1980. Il y a là, la douceur de la mer, l’insouciance des vacances et cette envie de rouler dans des chemins que n’empruntent que peu les touristes. La nature est ici, simple et belle. Comme dans Gros Ours et Petit Lapin, Nylso transfigure cette nature par son trait si caractéristique. Avec ses hachures foisonnantes, il lui rend hommage dans sa grandeur. Le lecteur a même l’impression qu’elle est vivante sous ses crayons.

Rock et dessin

Nylso est avant tout un artiste naturaliste. Un semeur de magie dans les yeux de son lectorat. Telles des images de dessins animés ou de gravures du XIXe siècle, il charme par son dessin flamboyant.

My Road Movie aborde aussi le thème de l’amour fraternel. Ici, l’album en est une belle et grande démonstration. Si Jean-Michel est plus jeune que Philippe, c’est lui qui incarne la figure du protecteur. Antépénultième et avant-dernier d’une fratrie de sept enfants, ils s’aiment et cela se ressent. Malgré des divergences et quelques accrocs, ils s’entendent bien. Les obstacles et les plans foireux du voyage ne les atteignent finalement que très peu.

Et il y a le rock et tous ces groupes qui ont forgé leur personnalité et leurs gouts : The Cure, JJ Cale, Joy Division, The Smiths ou New Order. C’est leur grand frère, Roland, qui les a initié à ce style musical.

Et enfin, il y a le dessin. Comme Nylso nous le confiait dans un entretien en 2018, c’est son frère qui lui a donné le goût de dessiner : « Je le regardais dessiner très attentivement. Je savais comment dessiner puisque je le regardais et que lui savait ». Il ajoutait aussi : « Comme mon frère avait fait de la bande dessinée, que j’étais vide, creux, sans rien, j’ai pris sa passion. » Vingt-cinq ans plus tard, l’auteur de Kimi le vieux chien a suivi cette voix pour laquelle il a développé un immense talent de conteur et d’illustrateur.

My Road Movie : une grande déclaration d’amour fraternel, un voyage initiatique entre plan foireux, nostalgie, souvenirs et futur incertain. Un voyage au bout de soi-même !

Article posté le vendredi 28 août 2020 par Damien Canteau

My Road Movie de Nylso (Misma) _ 2020
  • My Road Movie
  • Auteur : Nylso
  • Éditeur : Misma
  • Prix : 20 €
  • Parution : 10 septembre 2020
  • ISBN : 9782916254777

Résumé de l’éditeur : Jean-Michel vient de se payer sa toute première voiture. Une belle cylindrée grand tourisme, une occasion en or, toutes ses économies y sont passées. Pour fêter ça, il décide d’aller chercher son frère Philippe à Paris pour l’emmener passer des vacances à l’océan. Sur la route, les deux frangins se remémorent leur enfance, se chamaillent un peu et se souviennent de leurs vacances d’été passées dans le Finistère. Arrivée à destination, rien ne se passe comme prévu. La maison que leur avait prêtée un ami n’est finalement pas disponible et la voiture de Jean-Michel tombe en panne en rase campagne. S’en suit toute une série d’imprévus qui vont gâcher les vacances et faire de ce road-movie un véritable fiasco. Et si le plus important au fond, c’était le temps précieux passés entre frères ? Argu : Nylso raconte souvent que c’est en regardant son frère cadet Philippe dessiner, qu’il a appris le dessin. Les deux frères ont depuis touts petits une relation spéciale. De caractère et de physique pourtant très différents, leurs parents les habillent de manière identique, ils ont une passion commune pour le rock et tous deux rêvent de devenir dessinateur de bd. Chose amusante, c’est Philippe, le petit frère, qui a toujours eu le rôle du grand frère, protecteur et rassurant envers Jean-Michel. Les deux frères (les derniers d’une fratrie de sept enfants) très proches à l’époque, ont aujourd’hui pris de la distance. Le temps a fini par les éloigner. Avec ce livre, Nylso tente de retrouver la relation fusionnelle qu’il avait avec ce frère. Cette virée imaginaire en voiture est une bouffée de nostalgie où les souvenirs sont l’occasion de s’expliquer et de régler ses comptes… mais c’est avant tout une émouvante déclaration d’amour fraternel !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir