Nico Bravo et le chien d’Hadès

La vie de Nico est bouleversée par l’arrivée d’Eowulf. La petite fille s’est mise en tête de tuer Cerbère, le chien gardant la porte des Enfers. Tentant de l’arrêter, le garçon est embarqué dans une drôle d’aventure. Mike Cavallaro met en scène leur périple dans Nico Bravo et le chien d’Hadès, la nouvelle série fantastique des éditions Kinaye.

Travailler à la boutique de Vulcain

Nico Bravo a de la chance, il travaille à la boutique céleste de Vulcain, un endroit magique où se côtoient toutes les créatures fantastiques de la région. Parmi ses collègues, il y a Lula, la petite sphinx et Buck, la licorne. Ces deux derniers s’occupent de la librairie tandis que le garçon tient la caisse.

Alors que la journée est terminée à la boutique, Nico rejoint Vulcain dans sa forge. Il y découvre toutes les épées et glaives fabriqués par le maître des lieux. Parmi elles, il y en a une très spéciale, possédant tous les pouvoirs.

Eowulf veut tuer le chien des Enfers

Le lendemain, Vulcain a mis en place toutes ses épées dans le magasin. Les portes à peine ouvertes, une mystérieuse petite fille tend une liste à Nico. Elle cherche à acheter tous les objets s’y trouvant. Quelques minutes plus tard, le garçon a réuni l’ensemble mais il manque une chose importante : une épée.

Elle choisit alors l’épée spéciale de Vulcain qu’elle appelle Roger, puis se présente : Eowulf, descendante de Deowulf, Ceowulf et le fameux Beowulf, roi légendaire. Elle veut partir à la recherche de Cerbère, le chien d’Hadès, le roi des Enfers. Sa mission : le tuer !

Nico l’interpelle et lui explique que si elle le tue, la porte des Enfers ne sera plus gardée laissant s’échapper les fantômes et autres zombies. Mais cela ne l’intéresse pas. Elle part pour le Royaume des morts. Nico décide alors de la suivre…

Nico Bravo et le chien d’hadès, belle petite série fantastique

Mike Cavallero a une imagination débordante ! Il invente une folle histoire fantastique pour les jeunes lecteurs. Pour cela, il fonde son récit sur les mythologies antiques et nordiques. Lula sort de l’Egypte antique, Vulcain de celle romaine et Hadès de celle grecque. Il y met aussi une descendante de Beowulf, roi légendaire anglo-saxon. Il y ajoute une licorne à la corne décalée et un petit garçon n’ayant pas de pouvoir spécial.

Ce mélange étonnant rythme cette aventure au goût de road-movie. Cette quête initiatique est haletante. Pour donner du corps à Nico Bravo et le chien d’Hadès, il glisse des références à la pop culture des années 1980-1990. Les jeux vidéo, les films et les comics feront aussi le bonheur des parents qui auront l’album entre leurs mains. Ainsi, Mike Cavallaro échafaude une histoire avec plusieurs niveaux de lecture.

Des personnages haut en couleur

Nico Bravo et le chien d’Hadès ne repose pas uniquement sur l’aventure. L’auteur imagine des personnages plus fous les uns que les autres. Haut en couleur, il marque les esprits. En premier lieu, Eowulf. Petite fille au prénom de garçon, elle fonce tête baisse pour ressembler à ses ascendants, tous chasseurs de monstres. Peu importe les conséquences, elle doit mener à bien sa mission de tuer Cerbère.

Embarqué contre son gré dans cette aventure, il y a Nico. Petit garçon sans histoire, intelligent, frêle et curieux. Il aime son travail et ses collègues qui sont aussi ses amis.

Un petit bémol : le lecteur peut souvent être désarçonné par les histoires parallèles de Buck et Lula à celle principale. Le récit aurait gagné en clarté en étant plus ramassé et en ayant moins de pages. La quête d’Eowulf se suffit à elle-même finalement. Ces quelques longueurs n’enlèvent pas l’enthousiasme du jeune lectorat.

Le dessin de l’auteur américain ayant travaillé pour DC et Marvel est moderne et très vivant. Il faut souligner que Mark Cavallaro a aussi participé à des travaux pour Cartoon Network ou Warner Bros, d’où le style très cinématographique de ses planches. Le découpage est très dynamique.

Une première histoire de Nico Bravo, sympathique, drôle et enlevée. On attend la suite pour confirmer notre bon accueil !

Article posté le jeudi 14 mai 2020 par Damien Canteau

Nico Bravo et le chien d'Hadès de Mike Cavallaro (Kinaye)
  • Nico Bravo et le chien d’Hadès
  • Auteur : Mike Cavallaro
  • Éditeur : Kinaye, collection Fresk Kids
  • Prix : 17.50 €
  • Parution : 15 mai 2020
  • ISBN : 9782357990456

Résumé de l’éditeur : À la boutique céleste de Vulcain, vous pourrez trouver toutes sortes de produits magiques pour redresser la situation. Le personnel expérimenté – un enfant qui s’appelle Nico, Lula le sphinx et Buck la licorne –met tout en oeuvre pour offrir « un service légendaire et ses compétences dans tous les domaines du mystérieux ».

Mais le monde de Nico va être complètement chamboulé par l’arrivée d’une nouvelle cliente : Eowulf, la descendante haute comme trois pommes de Beowulf, le chasseur de monstres. Déterminée à reprendre l’entreprise familiale, cette aspirante guerrière a l’intention de tuer Cerbère, l’effroyable chien à trois têtes d’Hadès. Mais il y a juste un petit problème : seul Cerbère peut retenir les hordes de l’Enfer d’envahir le monde des vivants.

Nico pourra-t-il empêcher Eowulf de déclencher une apocalypse zombie ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir