Dinosaures d’Angeac : campagne de fouilles 2016

L’été dernier, Comixtrip est retourné poser ses caméras à Angeac-Charente, lors des fouilles paléontologiques suivies depuis leur origine par le dessinateur Mazan. Une fois de plus, les scientifiques ont exhumé de ce site très riche plus d’un millier d’ossements de dinosaures et fait une découverte exceptionnelle que vous pouvez découvrir dans notre documentaire de 53 minutes visible ci-dessus.

Après le sauropode en 2015, le stégosaure est assurément le dinosaure vedette des fouilles d’Angeac 2016. Les scientifiques travaillant un mois chaque été dans la carrière charentaise ont exhumé cette année de nombreux ossements de cet animal facilement identifiable par ses grandes plaques osseuses sur le dos et ses longues épines sur la queue. Mais la découverte la plus marquante, c’est surtout une piste datant d’environ 140 millions d’années de ce dinosaure très connu du grand public.

Un puzzle de 140 millions d’années

Trouvée après une dizaine de jours de fouilles, cette piste où se mêlent des empreintes de sauropodes de différentes tailles constitue une pièce essentielle du puzzle qu’assemblent patiemment les scientifiques pour comprendre l’histoire de ce site exceptionnel en Europe.

Poursuivant son suivi des fouilles paléontologiques, entamé en 2015 avec le documentaire de 52 minutes Dans les pas de Mazan, sur les traces des dinosaures d’Angeac, l’équipe de Comixtrip a de nouveau suivi de près les chercheurs en juillet 2016 pour produire un nouveau film de 53 minutes visible ci-dessus.

Suivi chronologique

Celui-ci relate de manière chronologique cette nouvelle campagne en ayant pour objectif de rendre le travail des scientifiques compréhensible du grand public. Car depuis 2010, Angeac est le gisement phare du crétacé et offre chaque année de magnifiques surprises.

Les chercheurs se sont une nouvelle fois prêtés au jeu en répondant à de nombreuses interviews, à l’image du paléontologue du Museum National d’Histoire Naturelle, Ronan Allain, du conservateur du patrimoine Jean-François Tournepiche et de l’ensemble de l’équipe des fouilles.

Au programme, du stégosaure bien sûr, mais aussi du sauropode, de l’ornithomimosaure et autres animaux de la fin du crétacé mais également des dessins de Mazan, Isabelle Dethan, Alix Thiebault, les prédictions de Doumé, une pelleteuse, des sourires, des coups de soleil, des algues servant à la datation, une bonne humeur permanente et des découvertes marquantes. Angeac, tout simplement.

Article posté le mercredi 05 octobre 2016 par Nicolas Albert

Un site unique en Europe

Depuis sa découverte en 2010, le site paléontologique d’Angeac (Charente) révèle chaque année de nombreux ossements de dinosaures (près d’un millier lors de chaque campagne de fouille), dont le plus célèbre est un fémur de sauropode de 2,23 m, constituant le plus grand os de dinosaure jamais découvert au niveau mondial.

Une faune riche et variée

Daté du Crétacé inférieur (environ 130 millions d’années) ce site reflète l’existence d’une région de marécage et de rivières où se déposaient arbres morts et cadavres d’animaux terrestres et aquatiques. Enchevêtrés dans une accumulation de branches et troncs d’arbres dont certains atteignent dix mètres de long, les restes de dinosaures sont nombreux : des grands sauropodes au long cou parmi les plus grands connus au monde, des ornithomimosaures à l’allure d’autruches qui évoluaient en troupeaux, des stégosaures, des iguanodons, mais aussi de grands dinosaures carnivores surtout représentés par des dents isolés. Diverses espèces de crocodiles, tortues et poissons peuplaient aussi cet environnement marécageux.

2.500 visiteurs chaque année

Les recherches et l’étude de ces fossiles sont conduites par une équipe réunissant des chercheurs du musée d’Angoulême, du Muséum d’histoire naturelle de Paris, du CNRS et des universités, tous groupés au sein de l’association « Paléocharente ». Celle-ci propose des visites guidées gratuites du chantier ainsi que des ateliers pour enfants. 2.500 personnes sont ainsi accueillies chaque année.

Dans les pas de Mazan sur les traces des dinosaures d’Angeac suit la sixième campagne de fouilles durant l’été 2015 en ayant pour fil conducteur le dessinateur de bande dessinée Mazan, présent sur le site depuis sa découverte et compilant année après année de nombreux dessins racontant l’histoire de ces fouilles.

Collections des musées de France

Il côtoie au quotidien de nombreux scientifiques mais également des amateurs éclairés se déplaçant chaque année sur ce gisement paléontologique. Ensemble, ils mènent une véritable chasse au trésor afin de retrouver les dinosaures ayant vécu en Charente il y a 128 millions d’années, et dont les fossiles bénéficient ensuite du statut de « Collections des musées de France », leur assurant protection et inaliénabilité.

Tous témoignent dans le documentaire de leur passion et leur travail sur ce site unique en Europe, expliquant comment se mène un chantier de fouilles paléontologiques aujourd’hui. Agrémenté par de superbes dessins de Mazan, ce film de 52 minutes s’adresse aussi bien à un public s’intéressant à la bande dessinée qu’aux dinosaures, voire d’une manière plus générale aux amoureux du patrimoine.

Casting

  • Ronan Allain : paléontologue, chargé de la conservation des collections de reptiles et d’oiseaux fossiles au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.
  • Dominique Augier : préparateur de fossiles au musée d’Angoulême.
  • Roch-Alexandre Benoit : étudiant en thèse au laboratoire de géologie de l’Université de Lyon.
  • Isabelle Dethan : auteure de bande dessinée, suit les fouilles paléontologiques d’Angeac-Charente depuis le début.
  • Florent Goussard : ingénieur au Museum national d’Histoire naturelle.
  • Thierry Lenglet : professeur de mathématiques, paléontologue amateur.
  • Mazan : auteur de bande dessinée, suit les fouilles paléontologiques d’Angeac-Charente depuis le début.
  • Laure Rozada : étudiante en thèse.
  • Alix Thiebault : étudiante en dessin scientifique.
  • Jean-François Tournepiche : conservateur en chef du patrimoine, chargé des collections paléontologiques et archéologique au musée d’Angoulême
  • Romain Vullo : paléontologue, chargé de recherche au CNRS, membre de l’équipe « Biodiversité : interactions, préservation, évolution » du laboratoire Géosciences de l’université de Rennes.

Fiche technique

  • Réalisation : Nicolas Albert
  • Assistant réalisation : Damien Canteau
  • Montage : Nicolas Albert
  • Assistant montage : Patrick Lavaud
  • Images : Nicolas Albert, François Bellot, Damien Canteau, Patrick Lavaud
  • Dessins : Mazan, Isabelle Dethan
  • Etalonnage vidéo : Loïc David
  • Etalonnage son : Michaël Herblot
  • Production : Comixtrip
  • Durée : 53 minutes
  • Année : 2016

À propos de l'auteur de cet article

Nicolas Albert

Nicolas Albert

Nicolas Albert est journaliste à la Nouvelle République - Centre Presse à Poitiers. Auteur de plusieurs livres sur la bande dessinée (Atelier Sanzot, XIII 20 ans sans mémoire…) ou de documentaires video, il assure également différentes missions pour le festival international de la bande dessinée d'Angoulême : commissaire d’expositions (Atelier Sanzot, Capsule Cosmique, Boule et Bill, le Théâtre des merveilles, Les Légendaires…), metteur en scène des concerts de dessins, rédacteur en chef de la WebTV et membre du comité de sélection.

En savoir