Cosmo

Cosmo, jeune patient d’un hôpital psychiatrique, décide de s’enfuir de l’établissement après avoir entendu une voix. Ce périple fou est conté dans Cosmo, un ouvrage touchant et sensible signé Marino Neri, édité par Atrabile.

COSMO : FUIR VERS UN AILLEURS MEILLEUR

Cosmo est un jeune homme patient de l’hôpital psychiatrique de la ville de Serena. Arrivé dans l’établissement à l’âge de 15 ans, il est mutique et réfléchit beaucoup. Sa passion : les planètes, l’univers et l’astronomie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est surnommé Cosmo, lui qui se prénomme Cosimo.

Après avoir entendu une voix – le garçon de l’ombre – il décide de s’évader. Montant dans un train, il est obligé de réciter le nom des planètes du système solaire dans l’ordre afin de se calmer. Autant de monde autour de lui, le fait paniquer.

D’ÉTRANGES RENCONTRES

A la gare, Cosmo est aidé par Ismaël, un vieux marginal qui l’emmène voler des poules en pleine nuit. Mais le jeune homme reste coincé dans le grillage. Il ne peut plus partir et doit attendre le lendemain matin pour être délivré. Ezio et son frère, les propriétaires, arrivent sur les lieux et s’en prennent violemment à lui, mais il réussit à s’échapper et  les deux hommes se lancent à sa poursuite…

COSMO : TRÈS BEAU RÉCIT INITIATIQUE

Voilà une histoire poignante, sensible et touchante. En brossant le portrait de cet être « à part », Marino Neri construit un très beau conte initiatique. En effet, Cosmo va croiser la route de chasseurs détestables et de marginaux. Il sera aussi confronté une nature hostile mais aussi à des animaux qui seront ses alliés, son seul refuge agréable.

Le lecteur le sent, l’auteur de La queue du loup aime ses personnages, des êtres à la marge, cassés par le système et il les rend attachant. Si Cosmo est sombre et parfois violent, le héros illumine le récit. La deuxième partie de l’histoire prend un rythme fou avec cette course-poursuite entre Cosimo et les deux frères à travers une Italie délaissée par les autorités.

Né en 1979 à Modène, Marino Neri travaille régulièrement pour la presse italienne et internationale et a déjà été récompensé pour ses ouvrages (Prix Fumetto de Lucerne en 2006 et Prix Komikazen, l’année suivante). C’est le troisième album de l’auteur qu’édite Atrabile, après La queue du loup et Le roi des fleuves.

Article posté le jeudi 27 octobre 2016 par Damien Canteau

Cosmo très beau récit initiatique de Marino Neri (çà et là) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Cosmo
  • Auteur : Marino Neri
  • Editeur : Atrabile
  • Prix : 23€
  • Parution : 21 octobre 2016

Résumé de l’éditeur : Cosimo n’est pas un jeune homme comme les autres : il parle très peu, réfléchit beaucoup et n’aime pas qu’on le touche. Celui que l’on surnomme Cosmo, à cause de sa fascination pour l’astronomie, vit dans son propre monde, bien qu’il ne semble pas y être tout-à-fait seul. Arrivé à l’âge de 15 ans, Cosmo décide de prendre la route pour un périple qui s’avérera, évidemment, des plus mouvementés. Si l’univers mental de Cosmo paraît compliqué, le monde « réel » auquel il va se trouver confronté n’aura rien de plus facile, puisque le voyage qu’il va entreprendre à travers l’Italie, petite odyssée périlleuse, va le propulser à travers des banlieues désolées et une campagne pleine de mystères, à la rencontre de chasseurs belliqueux, de marginaux de tout poils, et d’une nature tantôt hostile, tantôt complice. Récit initiatique par excellence, orchestré de main de maître par Marino Neri, Cosmo subjugue aussi bien par sa réussite formelle que par sa description d’un esprit (trop) sensible plongé dans une société tourmentée et violente. Tout comme Francesco Cattani ou Manuele Fior, Marino Neri fait partie d’une génération d’auteurs qui sait s’ouvrir à la modernité tout en affirmant sa filiation avec une certaine « école italienne ».

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir