Mitterrand requiem

Premier album en solo du dessinateur Joël Callède, Mitterrand Requiem propose une passionnante plongée dans les dernières semaines de la vie de l’ancien président de la république François Mitterrand.

DERNIERS JOURS

Vingt ans après sa mort et quelques mois avant la célébration du centenaire de sa naissance, François Mitterrand ( 1916-1996) n’en a pas fini avec l’histoire. Lui qui aimait tant les cimetières, fasciné par la mort et les cultes qui s’y attachent aurait sans doute apprécié ces brassées d’hommages qui se préparent. L’édition pour sa part a déjà commencé. Depuis quelques mois déjà, les livres et les documentaires se sont multipliés…

La Bd s’y met, elle aussi. Après le décevant Mitterrand un jeune homme de droite ( Philippe Richelle et Frédéric Rebena, Rue de Sèvres, 2015 ) qui explorait les années de jeunesse et la formation de celui qui allait présider 14 ans aux destinées du pays, c’est le talentueux Joël Callède qui propose un Mitterrand Requiem, consacré cette fois aux derniers jours de l’homme d’Etat. Un récit intimiste qui commence en décembre 1995 à Assouan, en Haute-Egypte. Celui qui est désormais un vieil homme rongé par la maladie est descendu à l’hôtel Old Cataract où il doit passer Noël avec son médecin, sa fille Mazarine et sa compagne Anne Pingeot. Il a aussi emmené avec lui un ouvrage qui ne le quitte plus, Le Livre des Morts.

FACE AUX FANTÔMES

C’est là, baigné dans la lumière dorée du Nil, que le président va recevoir la visite d’Anubis, le dieu des morts. La divinité, réelle ou pas, l’emmène au Panthéon et l’invite à revisiter les moments forts de son passé. L’intime se mêle alors au collectif, dans des épisodes multiples comme le décès de son premier fils, les années de guerre où sa proximité un temps avec le régime de Vichy fut tant commentée, la victoire de 1981, l’abolition de la peine de mort, les amitiés politiques…

Au fil des pages, campant un Mitterrand au teint cireux aussi décharné que les fantômes de son passé, Joël Callède brosse un portrait intime et attachant de cet homme fasciné par la mort.  » Je crois aux forces de l’esprit… Et je ne vous quitterai pas » avait-il concédé à la télévision le 31 décembre 1994 pour ses derniers vœux aux Français.

MYSTIQUE

Connu jusqu’à maintenant comme scénariste de thrillers et de polars Dans la nuit, Enchaînés, Haute sécurité Joël Callède propose ici une sorte de biographie spirituelle. Sans avoir recours systématiquement à la chronologie, privilégiant les dialogues plus que les commentaires, il instaure au fil de cases aérées une atmosphère et une ambiance, s’intéressant plus à la quête mystique d’un homme au soir de sa vie qu’aux roueries et bassesses qui purent parfois accompagner ses quatorze années de pouvoir. Il raconte ici dans cet album ambitieux « son  » Mitterrand, véritable personnage de roman et donc aussi désormais de BD…

Article posté le lundi 28 mars 2016 par Jean-Michel Gouin

Mitterrand Requiem propose une passionnante plongée dans les dernières semaines de la vie de l'ancien président de la république François Mitterrand par Joel Callède aux éditions Le Lombard, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Mitterrand Requiem
  • Auteur : Joël Callède
  • Editeur : Le Lombard
  • Parution : mars 2016
  • Prix : 17, 95 €

Résumé de l’éditeur : Au crépuscule de sa vie, François Mitterrand se confronte à son passé. Son esprit convoque de grandes figures qui l’ont inspiré – depuis Anubis, le dieu des morts égyptien jusqu’à Jean Moulin, en passant par Jaurès – pour entamer avec lui un fascinant dialogue sur sa vie. À travers ces échanges, l’auteur nous invite à redécouvrir le passé d’un homme d’état aussi exceptionnel que complexe.

 

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir