Père & fils

Herboriste itinérant dans le Japon pré-moderne, Torakichi doit composer avant Shiro, son fils depuis que sa femme est décédée. Alors qu’il le connait finalement très peu, le jeune homme doit enfin devenir père. Les éditions Ki oon proposent Père & fils, un manga familial touchant et bouleversant de Mi Tagawa. Un petit bijou narratif et graphique.

TORAKICHI : HERBORISTE ITINÉRANT ET PÈRE ABSENT

Dans un Japon non daté mais pré-moderne, Torikichi vit avec sa femme et son très jeune fils Shiro. Constamment sur les routes pour son travail d’herboriste itinérant – il se rend dans les villages pour vendre ses herbes et remèdes aux habitants – il ne prend jamais de temps avec le petit garçon. Fatigué lorsqu’il rentre chez lui, il ne fait aucun effort envers lui : il ne le connait pas du tout, laissant son éducation à sa femme. Cette situation délicate fait naître énormément de tensions dans le couple.

UNE TRAGÉDIE QUI BOULEVERSE LA VIE DE TORIKICHI

Un drame survient alors dans le vie de la petite famille : la maman meurt dans un accident. Dans un premier temps, Shiro est confié à sa tante et à son oncle. Ce père si absent dans la vie de son fils de trois ans va devoir changer d’attitude. Il décide de l’emmener avec lui sur les routes, allant de village en village, pique-niquant dans la nature ou trouvant refuge chez les habitants chez les habitants. Pour Shiro, ce voyage initiatique est très dur : il pleure tout le temps parce que sa maman lui manque, ne comprend pas ce père si distant et enchaîne les caprices.

Accompagnés de Eiji la petite rapace, le papa et le fils vont se découvrir au fur et à mesure et Torikichi devenir enfin père au prix de grands efforts.

PERE & FILS : TENDRE RÉCIT SUR LA PATERNITÉ

Si Mi Tagawa dévoile une formidable histoire sur les relations père-fils, la mangaka n’a en aucun cas voulu proposer le manuel du parfait papa. En effet, tout au long du récit, le lecteur découvre Torakichi maladroit, parfois brusque mais qui fait beaucoup d’efforts pour rattraper le temps avec Shiro et devenir un vrai père. Ce cheminement long et délicat est remarquablement décrit  par l’auteure japonaise.

Entre les pleurs, les caprices, les petites maladies, l’absence de la mère, cela ressemble à un délicat parcours du combattant, mettant en scène les doutes et les appréhensions de ce père en devenir. Porté par deux personnages finement cerné, Mi Tagawa surprend. Alors que son seinen aurait pu être simple et sans relief, il s’avère fort, touchant et d’une belle sensibilité. D’un côté, un père herboriste, amoureux de la nature, toujours sur les routes et de l’autre un petit garçon avide de ressembler à son géniteur – il connait de plus en plus de choses sur les plantes – car il devient son modèle.

UNE VIE D’ITINÉRANCE

Cette vie d’itinérance est dure par les marches longues et les conditions climatiques à surmonter (pluie, la neige ou la forte chaleur). Père & fils est aussi une ode à la nature par cette existence sur les chemins mais aussi l’herboristerie. Les chapitres sont parfois ponctués par une case aux textes explicatifs sur une plante et ses bienfaits. De plus, la mangaka met en scène deux « collègues » de Torakischi qui rapidement vont devenir ses concurrents. Sans médecin dans la campagne, cette profession est prisée par les villageois. Ils apportent les nouvelles de ville en ville tels des colporteurs mais apportent aussi le réconfort et la guérison.

Très documenté, tout est vrai dans cette série. Mi Tagawa a passé beaucoup de temps a étudié les plantes, les recettes de décoctions et les coutumes de l’époque pour coller au mieux à la réalité.

Fréquemment le petit garçon répète « Est-ce que maman va revenir ? »,  le manga parle donc aussi du deuil chez les enfants et l’absence qui en découle. Pourtant malgré une thématique plutôt triste, il n’est pas dénué d’humour à travers la naïveté de Shiro, les maladresses du père mais surtout le personnage de Eiji, compagnon de longue date de l’herboriste. Ce petit rapace est le symbole de la réussite. Malgré de la jalousie envers Shiro, elle est toujours là pour le protéger, retrouver les objets qu’il perd et devient aussi messagère au grand cœur.

Prépublié depuis 2013 au Japon dans la revue Blade Online, ce petit bijou narratif est porté par une sublime partie graphique, délicate, sensible et très soignée. Le trait aéré et simple de la mangaka est d’une grande lisibilité.

Père & fils : une remarquable manga sur le métier de papa, un sublime message d’amour filial et familial, qui ne tombe jamais dans les clichés et le pathos; porté par un scénario audacieux d’une belle intelligence et une remarquable partie graphique. Un récit foncièrement humain.

Article posté le jeudi 23 juin 2016 par Damien Canteau

Remaquable seinen sur la paternité, Père & Fils est signé Mi tagawa aux éditions Ki oon, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Père & fils, volumes 1 et 2
  • Auteure : Mi Tagawa
  • Éditeur : Ki oon, collection Seinen
  • Prix : 7.90€ par volume
  • Parution : 10 mars 2016

Résumé de l’éditeur : Torakichi, apothicaire ambulant, passe la majorité de son temps sur les routes pour visiter ses clients. Résultat : il n’a quasiment jamais vu son fils de 3 ans, Shiro. À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon avec lui sur les routes ! Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n’y connaît rien en éducation et est loin d’être un père modèle. Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l’aideront-ils à reconstituer le lien perdu avec son fils ? Laissez-vous attendrir par le duo père-fils le plus improbable du manga ! Mi Tagawa décrit avec une grande tendresse les joies et les peines de ses héros hors du commun. Armée d’un trait fin et minutieux, l’auteure nous entraîne dans un voyage à travers le Japon traditionnel. Quelle que soit l’époque, la paternité s’apprend à petits pas !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir