Lewis Trondheim, un blog d’instantanés

Lewis Trondheim, monstre de la bande dessinée française, publie environ un album toutes les deux heures. Et comme si ça ne suffisait pas, il blog…

Faire le portrait du blog de Lewis Trondheim, c’est vraiment être flemmard au possible.

L’auteur – très connu par ailleurs, pas la peine de faire un dessin pour rappeler sa carrière, ni sa bibliographie, qui s’étend sur des pages et des pages– s’est un jour mis en tête de faire un blog (conçus par Kek, de Zanorg), histoire de faire comme les petits jeunes. Sur le sien, il met principalement des « petits riens », instantanés de sa vie privée ou professionnelle, moments de vie ni épiques ni passionnants, mais parfois vaguement touchants. Des chroniques de l’ordinaire qui, quelque part, continuent son travail d’autobiographie publié en album, lui apportant un relief nouveau. D’ailleurs, ces « petits riens » sont également publiés en albums, dans la collection Shampoing, dont Lewis Trondheim est directeur de collection.

C’est d’ailleurs la seule façon de lire le blog pour qui ne le suit par régulièrement, puisque les posts y sont à durée de vie limitée:  ne sont accessibles qu’une dizaines d’entrée, les plus récentes. Les autres palissent peu à peu, jusqu’à disparaitre complètement dans les limbes d’internet, ce qui évite au chroniqueur flemmard d’avoir à mettre des liens dans son article.

Article posté le mardi 27 mai 2014 par Thierry Soulard

Tous les albums

À propos de l'auteur de cet article

Thierry Soulard

Thierry Soulard

Thierry Soulard est journaliste indépendant, et passionné par les relations entre l'art et les nouvelles technologies. Il a travaillé notamment pour Ouest-France et pour La Nouvelle République du Centre-Ouest, et à vécu en Chine et en Malaisie. De temps en temps il écrit aussi des fictions (et il arrive même qu'elles soient publiés dans Lanfeust Mag, ou dans des anthologies comme "Tombé les voiles", éditions Le Grimoire).

En savoir