Les frères Ukkometsola

Vouloir relancer l’exploitation familiale par la production de lait de truie, voilà une idée saugrenue. Arvo y convie ses frères qui ne souhaitaient pas y participer. Jarno Latva-Nikkola raconte leurs mésaventures dans Les frères Ukkometsola, une chronique sociale décapante en Finlande.

REPRENDRE LA FERME FAMILIALE

Sneinajoki, Finlande. Pour relancer les affaires de la ferme familiale, Arvo a une riche idée : produire du lait de truie et vendre du sperme de porc. Pour cela, il enrôle sans leur véritable consentement ses deux frères : Arvi et Aake, le premier sculpteur et buveur invétéré, le second jeune majeur qui ne fait pas grand chose et porté sur le sexe opposé.

Après une nuit dans les bois pour resserrer les liens fraternels, ils investissent la ferme où Arvo et Maili, sa femme, habitent déjà et qui appartenait aux parents des trois garçons.

LISIER, lait de truie et sperme de cochon

La vie à la campagne débute avec ses désagréments : nettoyer la porcherie, récolter la semence de porc grâce au Branle Cochon 2000 de Arvi mais aussi le lait de truie qui ne rencontre pas son public.

Arvo est aussi énervé par ses nouveaux voisins Essi et John qui viennent d’emménager pas loin de sa ferme. Le problème est que l’homme est noir et que le chef de famille est raciste !

LES  frères Ukkometsola : chronique sociale burlesque et cruelle

Loin de l’image idyllique du pays du Père Noël, d’une nation ouverte et tolérante, Les frères Ukkometsola plonge les lecteurs dans une réalité différente de la Finlande profonde.

Jarno Latva-Nikkola prend le parti de nous présenter une région réactionnaire comme ont pu le montrer Jason Aaron et Jason Latour dans Southern Bastards ou Jeff Lemire dans Winter Road. Le parallèle Amérique redneck profonde et cet album est saisissant, l’humour en moins.

Sinistrée par la pauvreté et qui n’a pas profité de l’essor économique de Helsinki, cette région populaire et plurielle est incarnée par les différents personnages de l’auteur. Juste dans le ton et très crédible, Les frères Ukkometsola est une chronique sociale drôle et tendre malgré les errements des protagonistes. Le lecteur se prend d’affection pour ces laissés-pour-compte. Aaka tout juste sorti de l’adolescence, Arvi alcoolique et Maili sont touchants. Le seul qui nous révulse, c’est Arvo parce qu’il agit comme un tyran sur ses frères, qu’il se comporte comme un vrai macho et qu’il est raciste.

Cette comédie grinçante bénéficie du talent graphique de Jarno Latva-Nikkola. Né en 1977, l’auteur finlandais avait pour l’instant publié un seul album en français, Cold sweat aux éditions Le dernier cri. Il réalise des planches vives et jetées à l’aquarelle du plus bel effet, un peu sale comme l’exige le récit dégoulinant de sueur et d’odeur de porcs.

Article posté le mardi 13 mars 2018 par Damien Canteau

Les frères Ukkometsola de Jarno Latva-Nikkola (L'employé du moi) décrypté par Comixtrip
  • Les frères Ukkometsola
  • Auteur : Jarno Latva-Nikkola
  • Editeur : L’employé du moi
  • Prix : 18€
  • Parution : 09 février 2018
  • ISBN: 9782390040361

Résumé de l’album : Alors que la ferme familiale périclite, Arvo, le plus entreprenant des frères Ukkometsola, décide de lancer un business de lait porcin et de sperme avec l’intention de faire fortune. Il embrigade sa compagne ainsi que ses deux frères, malgré eux. Son manque d’expérience apparaît au grand jour mais Arvo s’obstine. Entre Steinbeck et « La merditude des choses », le livre sonne comme une débandade, une suite d’échecs auxquels répondent une frustration grandissante. L’auteur fait le portrait de trois frères portés par des désirs clairs mais sans aucune capacité de les atteindre tant ils entrent en contradiction avec leurs pulsions. De ce décalage entre leur détermination et l’évidence de leur inaptitude, naît un humour noir, cruel et burlesque. Jarno Latva-Nikkola s’appuie sur un traitement graphique sale et énergique pour soutenir le sous-texte sexuel et scatologique et refléter l’intériorité chaotique des protagonistes. Alors que les pays scandinaves passent souvent pour des modèles de progrès social et de réussite économique, Arvo, misogyne, raciste et brutal, représente une autre Finlande, rurale et réactionnaire. Un ancien monde aux prises avec les difficultés socio-économiques de la transition industrielle. Les frères Ukkometsola est une plongée singulière dans le « white trash » à la finlandaise signée par l’une des vedettes de l’underground finlandais !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir