AAARG!

Après 3 mois d’absence et quelques péripéties, le magazine AAARG! revient en kiosque. Retour gagnant (on l’espère) pour ce bimestriel de bande dessinée et culture à la masse… 

UN PARCOURS SEMÉ D’EMBÛCHES

Sorti pour la première fois en octobre 2013 sous la forme d’une revue bimestrielle diffusée en librairie, AAARG! fait un peu figure d’Ovni dans le paysage de la presse BD d’aujourd’hui avec sa consœur La revue dessinée, née la même année. Le parcours de ce jeune et talentueux magazine est déjà semé d’embûches. Après 11 numéros et la création en parallèle d’une maison d’édition, AAARG! passe alors en mensuel puis se met dans le rouge… Aujourd’hui, grâce au soutien de la Financière de loisirs (société tourangelle qui édite notamment L’Écran fantastique), AAARG refait surface.

BALADE ÉCLECTIQUE

La livraison de ce AAARG N°5 qui couvre la période septembre-octobre est de qualité. Elle offre 130 pages d’humour décalé, corrosif et sans concession mais aussi, et ce n’est pas incompatible, matière à réflexion. Le magazine fondé et dirigé par Pierrick Starsky, a quitté Marseille pour la douceur tourangelle, sans perdre pour autant sa gouaille et ses humeurs. Il propose un contenu riche et varié. Polar, fantastique, cinéma et humour se côtoient. Si c’est évidemment la BD qui domine, on trouvera aussi ce qui fait la marque du magazine, des reportages et des nouvelles, offrant ainsi une belle balade à ses lecteurs.

DES SIGNATURES DÉJÀ FAMILIÈRES

Les lecteurs déjà fidèles  (5.000 abonnés nous dit-on et tiré à 30.000 exemplaires ) retrouveront les traits et le style de leurs auteurs préférés. C’est Frederik Peeters qui signe la couverture originale, c’est Dominique Hennebaut qui dessine des cow-boys en proie à un mal étrange dans « malaise dans la prairie, c’est Yimel Garcia Gongora & Cha qui construit une histoire « foireuse  » et scatologique, ce sont les premières pages de la prochaine BD de Winshluss, « Dans la forêt sombre et mystérieuse « , c’est encore un reportage sur la guerre par Hollywood à travers le cinéma entre 1945 et 1960 ou encore, plus actuel,  un dossier photo ( p.110)  sur « La rentrée des luttes des classes ».

Dans ce tout couleurs émergent une nouvelle de Jean-marc Royon, « Va te faire naître », un épisode du Poulpe, un dossier-interview complet sur le dessinateur Pascal Rabaté… De quoi rassasier bien des appétits de lecture. Le ton général de la revue convoque un humour et un ton bravache, parfois trash et violent, mais jamais gratuit. Bien sûr, on n’est pas obligé de tout apprécier. Mais on en a pour son argent  (AARG! est vendu 9, 90 € en kiosque et en librairie). La livraison de ce bimestre s’accompagne d’un « plus-produit », en l’occurrence un badge brodé thermocollant.

Article posté le vendredi 23 septembre 2016 par Jean-Michel Gouin

Retour gagnant pour la revue Aaarg! décryptée par Comixtrip le site BD de référence
  • Aaarg! n°5
  • Auteurs : Collectif
  • Editeur : Aaarg & La financière de loisirs
  • Prix : 14.90€
  • Parution : 02 juin 2016

 

À propos de l'auteur de cet article

Jean-Michel Gouin

Jean-Michel Gouin

Passionné par l'écrit, notamment l'histoire, la littérature policière et la bande dessinée, Jean-Michel Gouin est journaliste à Poitiers.

En savoir