Atom, the beginning # 1

Tenma et Ochanomizu, professeurs en robotique, sont célèbres pour avoir donné naissance à Astro Boy. Le lecteur est invité à connaître les origines du mythe avec leurs premiers essais à travers Atom the beginning, un manga édité par Kana et signé Masami Yûki et Testuro Kasahara d’après l’œuvre de Osamu Tezuka.

AU CŒUR DU LABO 7

Campus de l’Université nationale de Nerima, Japon. Hiroshi Ochanomizu et Umataro Tenma sont des étudiants-chercheurs en master de technologie robotique. Passant le plus clair de leur temps dans le laboratoire n°7, le premier est un doux rêveur au gros nez, gaffeur, qui n’a aucune relation avec les filles et qui admire par dessus tout Moriya Tsutsumi, étudiant de génie handicapé et qui a construit une chaise roulante du futur; quant au second, beau garçon, il est un peu désordonné.

Obligés de courir après l’argent, les deux amis enchainent les petits boulots, notamment celui de travailler à Mecha City, un parc d’attractions de machines ultra-moderne. Pourtant, ce sont de véritables maîtres en robotique : ils ont inventé Six, un fantastique robot, doté d’une grande autonomie, basé sur le système bewusstsein.

LA PRÉSENTATION DU PROJET SIX

Dans la grande salle de l’Université, les étudiants passent chacun leur tour pour présenter les inventions et notamment l’autonomie relative des robots. Ainsi, Hiroshi et Umataro dévoilent leur projet Six, une intelligente artificielle autonome qui a une conscience. Ils prétendent que leur machine a du cœur ! L’assistance est dubitative et leur exposé est un fiasco.

Dans le même temps, au Laboratoire 7 – véritable déchetterie – Ran, la sœur d’Ochanomizu garde Six. Arrive alors Motoko, la soeur de Moriya, qui vient apporter des gâteaux au petit génie au gros pour lequel elle a un faible. Mais le dialogue des deux lycéennes est interrompue par un étrange et immense robot venu tout détruire. Six s’interpose alors, faisant preuve d’une grande maîtrise…

ATOM : PROJET PRÉCURSEUR DE ASTRO BOY

Connu en France sous le nom de Astro le petit robot, série diffusée à partir de 1986 sur TF1, Astro Boy est l’œuvre d’Osamu Tezuka, manga publiée en 1952. Si les petits Japonais peuvent voir la version originale à la télévision entre 1963 et 1966 (sur Fuji TV), les Français n’auront pas cette chance. En effet, la France ne connaitra que le remake couleur de l’œuvre originale produite par Tezuka Productions (1984). Néanmoins, cette série animée reste l’un des plus grand succès de dessin animé chez nous et des produits dérivés déferlent dans notre pays.

Preuve que Astro Boy fascine encore : une nouvelle saison de ses aventures est diffusée actuellement sur internet (co-production Caribara Animation, Shibuya Productions et de Tezuka Productions), comme nous le faisait découvrir Hugo Noirtault dans l’actualité, visible ici.

Et donc pour prolonger la série-mère, Masami Yûki et Tetsuro Kasahara dévoilent les prémices du gentil petit robot. Prépubliée au Japon dans la revue Heros, ce seinen démarre fort et accroche le lecteur. Il met donc en scène Six, sorte de pré-projet voire de brouillon de Astro Boy.

DEUX ÉTUDIANTS ATTACHANTS

Le lecteur découvre donc Tenma et Ochanomizu lorsqu’ils étaient étudiants, doux rêveur, voulant changer la face du monde en créant une intelligence artificielle douée de conscience. Au-delà des questions et de l’éthique entourant les relations humains/robots – le manga se situant juste au début de l’ère de la robotique –  Atom the beginning brosse le portrait de deux adolescents attachants, exacts opposé mais très complémentaires.

Pour pimenter son récit – très classique néanmoins – Masami Yûki introduit une potentielle histoire d’amour entre Hiroshi et Motoko, lui qui a d’énormes difficultés avec les filles. Ce ressort apportera donc un peu d’humour. Ce qu’en général le manga n’est pas dénué. Il met aussi en scène des rivalités et des combats, comme celui de ce mystérieux robot venu en découdre dans le laboratoire 7.

La partie graphique de Tetsuro Kasahara est elle aussi de grande qualité. Placé sous la supervision de Macoto Tezka, appartenant à la Tezuka Productions, le mangaka rend un bel hommage à Osamu Tezuka. Il propose des planches très détaillés et les scènes de combats sont bien menées.

*Si vous voulez en connaître un peu plus sur la vie du maître mangaka, vous pouvez parcourir la chronique de Mako, Rumi et Chii, une auto-fiction de Osamu Tezuka aux éditions Black Box.

Article posté le lundi 23 mai 2016 par Damien Canteau

Atom the beginning est un préquel de Astro Boy de Osamu Tezuka, signé Masami Yûki et Tetsuro Kasahara, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Atom, the beginning, volume 1
  • Scénariste : Masami Yûki
  • Dessinateur : Tetsuro Kasahara, d’après l’œuvre de Osamu Tezuka
  • Editeur : Kana
  • Prix : 5.95€
  • Parution : 20 mai 2016

Résumé de l’éditeur : Après la guerre, le Japon s’est reconstruit grâce aux progrès de la robotique. Les étudiants en robotique Tenma et Ochanomizu travaillent sur l’intelligence artificielle. Ils mettent au point le A106 ou « Six », un prototype de robot doté d’un embryon de conscience individuelle ! « Six » évolue, à leur insu, et il commence même à ressentir des émotions ! Mais il ne semble pas être le seul. Un étrange robot surpuissant nommé « Mars » fait son apparition ! Quelles sont ses capacités ? Qui l’a créé et dans quel but ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir