Barthélémy, l’enfant sans âge

Barthélemy, l’enfant sans âge, ne mourra jamais. Ce vieil homme dans un corps d’un enfant de onze, toujours ressuscite. Accompagné de Toussaint, il est de plus en plus malheureux dans cette situation : il voudrait absolument mourir. C’est le propos du nouvel album de Simon Roussin, publié par Cornélius. Dans cette belle fable, il incite le lecteur à ses poser des questions sur la mort.

BARTHÉLEMY NE MEURT JAMAIS

Dans son lit, prêt à attendre sa mort, Barthélémy sent la mort arriver. A ses côtés, se tient Toussaint, son fidèle homme-de-main. Mais par un étrange miracle, le vieil homme ne meurt pas et se réincarne en un enfant de onze ans, encore une fois. Gardant le poids des années dans une enveloppe charnel de jeune enfant, il voit de nouveau l’éternité couler dans ses veines. D’ailleurs, c’est une curieuse relation qu’il entretien avec son majordome : il l’a vu naître.

TOUT RECOMMENCER

Comme d’habitude, Barthélemy doit tout recommencer à zéro. Et notamment, aller à école, un paradoxe pour un homme qui a passé sa vie là-bas, qui connaît plus de chose que ses enseignants et qui a même vécu par lui-même certains moments historiques que l’on apprend sur les bancs de l’école. Parmi ses camardes, il apprécie une gentille jeune fille avec qui il partage des moments privilégiés.

MOURIR ENFIN …

Mais sa condition d’éternel revenant, il n’en peut plus et il a décidé de mourir pour de bon. Avant, il décide de fêter son anniversaire, mais cela ne se déroule pas dans les meilleures conditions.
Le lendemain, il est enlevé par des kidnappeurs. Le commanditaire n’est autre que Auguste Salomon, qui lui aussi ne peut pas mourir…

UN MERVEILLEUX CONTE FANTASTIQUE

Le récit bouleversant et d’une belle poésie de Simon Roussin est construit comme une quête initiatique, marchant sur le fil tenu de la vie. Entre conte fantastique et drame, l’histoire fantaisiste déroule un destin hors du commun, le tout teinté d’un bel humour dans la première partie de l’album. Cette étrange destiné de Barthélémy qui souhaite à tout prix mourir, lui qui a tout connu. Pourtant, en voulant mourir, il n’a jamais autant aimé la vie, sa camarade de classe, Toussaint et les gens qui l’entourent.
Empreint d’une belle nostalgie, l’histoire navigue aussi dans les multiples vies du héros, homme multiséculaire. C’est donc aussi un hymne à la vie, aux relations intergénérationnelle et une belle réflexion sur la mort. Simon Roussin permet à ses lecteurs de se questionner sur la vie, la mort, sur le mythe de l’immortalité, d’une manière philosophique.

UN TRAIT SOMPTUEUX D’UNE AUTRE ÉPOQUE

Le trait ligne-claire du jeune auteur semblerait tout droit sortie de vieux illustrés des années 50. Pourtant, il ne semble en aucun cas daté, mais d’une réelle modernité. Sous forme de strips, qui cassent la linéarité de l’histoire, les planches sur demi-page sont d’une grande efficacité. Les teintes de couleurs rouge et verte sont d’une grande originalité et rythment agréablement ce récit intemporel contemplatif.

Article posté le samedi 22 novembre 2014 par Damien Canteau

  • Barthélémy, l’enfant sans âge
  • Auteur : Simon Roussin
  • Editeur : Cornélius
  • Prix : 14.50€
  • Sortie : 22 octobre 2014

Résumé de l’éditeur : M. Barthélemy se meurt. M. Barthélemy est mort. Mais non. Encore raté. M. Barthélemy ne meurt jamais. À chaque fois, il revient à la vie sous la forme d’un petit garçon. Et tout recommence. L’enfant a vu construire les pyramides, combattu avec le Roi Arthur et voyagé avec Hemingway. Le souvenir de ses vies multiples lui pèse. Et puis, combien de bougies mettre sur son gâteau d’anniversaire ? Avec le fidèle Baptiste, un domestique qu’il aime comme un fils et qui le traite comme un père, et le mystérieux Auguste Salomon, un aventurier légendaire qui erre à travers les siècles, l’enfant sans âge se lance dans une quête ultime : comment mourir pour de vrai ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir